Orange Cash : le mobile qui fait banque

Orange Cash : le mobile qui fait banque

L’offre, présentée en novembre, devrait être généralisée au début de l’année prochaine sur tout le territoire - Actualité de la banque en ligne.


paiement-mobile

Orange a choisi comme partenaire Visa Europe pour développer son propre dispositif de paiement mobile, qui associe portefeuille électronique et technologie sans contact. Baptisée Orange Cash, la nouvelle offre constitue bien la première proposition de ce type créée par un opérateur de téléphone en France : un premier test grandeur nature sera lancé dans les villes de Caen et de Strasbourg.

Les ingrédients sont simples : un forfait Orange, un mobile équipé NFC (Near Field Contact), une appli dédiée et… une réserve d’argent à constituer par le client. Dans le détail, il faudra, pour se servir de son smartphone-portefeuille, s’inscrire en ligne, charger son compte en entrant un numéro de carte bancaire, choisir un code d’accès et approvisionner régulièrement la réserve, jusqu’à 500 euros par mois au maximum. Chaque transaction d’approvisionnement coûtera au détenteur du compte 79 centimes, mais l’utilisation du service sera gratuite. Orange Cash permettra de régler des achats en NFC chez les commerçants équipés des terminaux adéquats. La technologie nécessite une simple approche du téléphone vers le terminal pour les règlements inférieurs ou égaux à 20 euros ; au-delà de ce montant, par mesure de sécurité, le client devra saisir un code, différent pour chaque transaction et indépendant de la carte bancaire. Orange Cash sera aussi utilisable pour des achats en ligne, et pourra servir à transférer de l’argent entre particuliers. L’opérateur de téléphonie a promis aux futurs utilisateurs de son service « bons plans » et promotions spécifiques.

Mobiles et terminaux NFC : developpement en cours

Le développement rapide d’Orange Cash est pour le moment freiné par deux principaux éléments. Les commerçants équipés de terminaux NFC sont encore relativement peu nombreux : d’après Orange, 200 000 TPE sont opérationnels. Mais, cet été, le GIE Carte bancaire estimait à un peu moins de 100 000 le nombre de commerces effectivement équipés ― mais il est vrai que les chiffres ont tendance à grimper rapidement, avec le développement accéléré de solutions de paiement sans contact. D’autre part, reste le frein du nombre certes en fort développement, mais encore limité de téléphones équipés de la technologie NFC ― environ 40 % les mobiles vendus par Orange. Là encore, l’opérateur est bien placé pour tabler sur une généralisation rapide des smartphones compatibles. Mais la simplicité de mise en œuvre d’Orange Cash devrait plaider pour la nouvelle offre. L’opérateur français est déjà présent depuis quelques années sur le terrain du paiement mobile, mais il aura réussi le bon coup de s’associer ici directement à l’un des leaders de la carte de paiement, en s’affranchissant d’un partenariat avec une banque. Un tandem bancaire avait pourtant marché avec l’offre BNP Paribas Mobile, une offre associant forfait téléphonique et banque mobile, et permettant les achats via la technologie NFC. Quant à l’offre Orange Money, service de transfert d’argent et de paiement mobile, elle est déjà disponible dans treize pays d’Afrique. Reste à réussir les tests caennois et strasbourgeois ― Strasbourg est d’ailleurs labellisé « territoire du mobile sans contact » ―, pour espérer un lancement sans faux pas d’Orange Cash.


Banques en ligne

Article écrit par Elsa Rédacréa
Journaliste, Rédactrice web et Photoreporter
pour www.banques-en-ligne.fr


Articles similaires sur la banque en ligne Articles similaires :
  • En août, les Français ont continué à manifester un grand intérêt pour les fonds et euros et surtout ceux investis en unités de compte.
    L’assurance-vie n’en finit pas d’attirer les économies des Français. Au mois d’août, la collecte nette, tous types de contrats confondus, a atteint 1,6 milliard d’euros, selon les données publiées hier par l’Association française de [...]
    Catégorie :
  • Sous un angle didactique et ludique, le site présente au grand public les diverses facettes d’un thème complexe.
    Le (toujours) gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a présenté en début de semaine le nouveau portail de la Cité de l’économie et de la monnaie, laquelle ouvrira en 2018 à Paris. Le site citeco.fr s’ouvre sur un jeu de plateau pédagogique, qui permet [...]
    Catégorie :
  • La concurrence des banques en ligne et celle des nouveaux acteurs alternatifs ne contribuent pas à redorer leur image.
    L’enquête annuelle du cabinet Deloitte sur les relations des Français avec leur banque montre qu’il reste bien du chemin à parcourir pour le climat de confiance soit au beau fixe. Les chiffres qui viennent d’être publiés s’appuient sur des questions soumises au [...]
    Catégorie :

Autres articles d'actualité sur la banque en ligne A lire également :
  • Toujours annoncée, sans cesse repoussée, la réforme de la fiscalité paraît aujourd'hui en voie d'achèvement. Le système de prélévement à la source devrait se substituer au traditionnel impôt sur le revenu qui lasse les Français et qui ne semble plus être d'actualités auprès des pouvoirs publics.
    La réforme du prélèvement à la source est d'importance. Elle bouleverse un [...]
  • Le mois dernier a été un bon mois, sur fonds de dynamisme accru pour les fonds placés en unités de compte
    Un printemps prospère Grâce à un mois de mai plutôt florissant, le montant de la collecte s’est élevé à onze milliards d’euros sur les cinq premiers mois de l’année. Avec la bonne période qui a précédé, les fonds de l’assurance-vie représentent aujourd’hui plus de [...]
  • La loi bancaire va permettre d’encadrer certains frais bancaires, notamment ceux imposés en cas de découvert
    Dans l’ensemble, les associations de défense des consommateurs saluent le progrès constitué par la nouvelle législation, qui en se mettant progressivement en place, protégera mieux les clients : en imposant davantage de transparence aux banques en matière tarifaire, le [...]
    Catégorie :
  • Depuis quelques mois l'épargne réglementée connait une baisse de forme avec des dé-collectes records.
    Plutôt frileux dans le domaine de l'épargne bancaire, les Français préfèrent se tourner vers l'épargne défiscalisée comme le livret A, le livret développement durable, ou encore le Livret d'épargne populaire pour les plus modestes. Certes les rendements sont faibles mais l'absence de [...]
    Catégorie :