La banque la moins chère est...

La banque la moins chère est...

La dernière étude publiée par UFC Que Choisir révèle d'une part que les prix bancaires ont explosé depuis 2010. D'autre part l'association montre qu'il y a une banque à deux vitesses : celle de la banque traditionnelle et de la banque en ligne. - Actualité de la banque en ligne.


tarifs-bancaires-banques-en-ligne

L'association de consommateurs, UFC Que Choisir, pointe du doigt dans son étude, le fait que les tarifs des banques se sont accrus de manière disproportionnée par rapport à l'augmentation de l'inflation sur les quatre dernières années (+5,2%). Elle constate également un accroissement du coût des retraits dans les distributeurs externes à sa banque de 67,9%. Il en est de même pour les frais de tenue de compte (+98,8%) alors que les banques s'étaient engagées à faire baisser ce coût auprès de l'Autorité de la Concurrence en 2010. L'association de défense des consommateurs appellent donc les clients des banques à mettre en concurrence les banques entre elles en confrontant leurs tarifs.

Le constat est flagrant : la banque est en pleine évolution, laissant ainsi se former deux modèles économiques bancaires. C'est d'ailleurs ce que prouvent les études et les palmarès consécutifs réalisés par les différents médias économiques et les associations de consommateurs. L'étude de UFC Que Choisir confirme que ce sont les banques en ligne qui sont les moins chères. Pour le moment représentant seulement 5% du marché de la banque en France, les banques en ligne n'appliquent que peu de frais bancaires. Selon le dernier palmarès basé sur l'étude des tarifs bancaires de près de 129 banques traditionnelles et banques en ligne, ce sont ING Direct et Boursorama Banque qui prennent la première place exe quo. Au regard des services les plus couramment utilisés par les clients des banques comme la carte bancaire, les retraits d'espèce, les frais de tenue de compte, les virements programmés ou ponctuels, les établissements bancaires en ligne sortent du lot en affichant un prix de zéro euro comparées aux banques traditionnelles qui arrivent sur le podium avec un premier coût annuel de 145 euros pour le Crédit Agricole Aquitaine.

Selon l'UFC Que Choisir, il est évident que pour stimuler la concurrence entre les banques et donc encourager la baisse des tarifs bancaires, le projet de loi sur la mobilité bancaire doit être rapidement instauré.


Banques en ligne Stéphane

Article écrit par Stéphane Lormeau
Editeur d'actualités et d'expertises de la banque en ligne
site de référence : www.banques-en-ligne.fr


Articles similaires sur la banque en ligne Articles similaires :
  • En août, les Français ont continué à manifester un grand intérêt pour les fonds et euros et surtout ceux investis en unités de compte.
    L’assurance-vie n’en finit pas d’attirer les économies des Français. Au mois d’août, la collecte nette, tous types de contrats confondus, a atteint 1,6 milliard d’euros, selon les données publiées hier par l’Association française de [...]
    Catégorie :
  • Sous un angle didactique et ludique, le site présente au grand public les diverses facettes d’un thème complexe.
    Le (toujours) gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a présenté en début de semaine le nouveau portail de la Cité de l’économie et de la monnaie, laquelle ouvrira en 2018 à Paris. Le site citeco.fr s’ouvre sur un jeu de plateau pédagogique, qui permet [...]
    Catégorie :
  • La concurrence des banques en ligne et celle des nouveaux acteurs alternatifs ne contribuent pas à redorer leur image.
    L’enquête annuelle du cabinet Deloitte sur les relations des Français avec leur banque montre qu’il reste bien du chemin à parcourir pour le climat de confiance soit au beau fixe. Les chiffres qui viennent d’être publiés s’appuient sur des questions soumises au [...]
    Catégorie :

Autres articles d'actualité sur la banque en ligne A lire également :
  • 29/07/2016 à 09h21 - Argent : des jeunes pragmatiques
    Les jeunes ont une vision réaliste de l'argent, surtout quand ils doivent moins compter sur leurs parents
    Une récente enquête publiée par Axa banque et réalisée par TNS Sofres montre que les 16-24 ans sont raisonnablement préoccupés par la gestion de leur budget, surtout s’ils doivent en grande partie s’assumer au quotidien. Des situations différentes en fonction des profils Vu [...]
  • Le secteur est plus que jamais dominé par une poignée d'acteurs
    Une progression fulgurante sur un secteur compétitif et concurrentiel Le financement participatif des entreprises est un secteur encore tout neuf, qui affiche pourtant des performances à faire pâlir nombre de banques - avec lesquelles il entre en concurrence. Le crowdlending a connu, sur les six premiers mois de l’année [...]
  • Initié en 2005 sous l'impulsion du gouvernement et des associations, le micro crédit est une solution adaptée aux exclus bancaires qui ont des projets professionnels et personnels.
    Initialement créé en 2005, le micro crédit personnel permet aux personnes ne pouvant pas souscrire de prêt classique du fait de leur revenu trop faible, de bénéficier d'un mini crédit pour réaliser un projet [...]
    Catégorie :
  • BNP Paribas va accorder une enveloppe de 10 millions d'euros pour le financement des entreprises en 2014, dont 4 millions pour les solutions de Trésorerie.
    Le groupe bancaire ambitionne d'acquérir 5000 nouveaux clients chaque année jusqu'en 2016. Pour cela BNP Paribas s'est engagé à accompagner ses clients entrepreneurs PME et Entreprises de Taille Intermédiaire avec le programme BNP [...]
    Catégorie :