En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Fortuneo : déjà banque principale pour 40% de ses clients

Fortuneo : déjà banque principale pour 40% de ses clients

A l'image de ses concurrentes, la banque en ligne Fortuneo connaît des mois de croissance soutenue et envisage 2016 avec optimisme. Le point avec Grégory Guermonprez, directeur de Fortuneo France

Banques-en-ligne.fr (BEL) : Quel bilan tirez-vous de l’année écoulée ? Quelles sont les perspectives pour 2016 ?

Grégory Guermonprez : 2015 a été une année exceptionnelle pour Fortuneo. C’est notre meilleure année de croissance. Nous comptons 365 000 clients et 11,5 milliards d’encours en conservation. Année après année, nous installons une relation de confiance avec nos clients : 92% d’entre eux affirment ainsi être prêts à nous recommander. Nous avons également été primé à de multiples reprises pour la qualité de notre offre et de notre relation : « Elue banque la moins chère » par plusieurs comparateurs, Trophée Qualiweb de la Meilleure Relation Client Online, ainsi que nombreuses récompenses pour notre contrat d’assurance-vie Fortuneo Vie qui est le contrat n°1 des contrats en ligne. La satisfaction clients est au cœur de notre stratégie.

Nous attendons également une très bonne année 2016. En effet, nous sentons une accélération depuis quelques mois liée notamment à l’augmentation des frais bancaires dans certains établissements traditionnels — comme par exemple les frais de tenue de compte. Cela incite le consommateur à comparer ses frais comme il le fait déjà dans d’autres secteurs d’activité comme la téléphonie mobile.

Je pense que le marché devrait être multiplié par deux ou par trois dans les cinq prochaines années. Aujourd’hui, seuls 4 à 5% des Français changent de banque chaque année, contre 10% dans certains pays européens. La France devrait rapidement rattraper son retard. D’ailleurs, les nouvelles mesures gouvernementales vont dans ce sens — nouveau comparateur de frais bancaires, loi Macron sur la mobilité bancaire début 2017. Nous constatons également une évolution du comportement de nos clients : plus de 40% utilisent Fortuneo comme banque principale, contre 10% il y cinq ans. C’est le signe que la confiance s’installe.

BEL: Chez Fortuneo, le revenu minimum de 1 200 euros pour l’ouverture d’un compte-courant est toujours imposé. Une évolution est-elle prévue sur ce point ?

Grégory Guermonprez : Il est de 1 200 euros sur la carte classique, 1 800 euros sur la Gold et 4 000 euros sur la Word Elite. Nous sommes d’ailleurs la seule banque en France à proposer gratuitement les trois cartes.

BEL : Fortuneo est la première banque en ligne à proposer directement le financement participatif à ses clients. Pourquoi cette démarche ?

Grégory Guermonprez : Nous constatons une volonté de plus en plus forte de nos clients d’investir de manière simple et en direct dans l’économie réelle, et en fonction de critères proches de leurs affinités. A travers ce partenariat, Fortuneo prouve donc sa capacité et sa volonté de capter les tendances pour proposer des perspectives d’investissements innovants en prenant part au mouvement global de l’économie collaborative et en renforçant sa présence dans le secteur des FinTech.

BEL : Classée « banque la moins chère » dans certains palmarès, Fortuneo se bat pour le rester, comme en ce début d’année avec l’ajustement à la baisse sur certains coûts d’opérations. Quelles sont vos priorités en termes de stratégie tarifaire ?

Grégory Guermonprez : Nous sommes effectivement régulièrement cités "banque la moins chère". En effet les cartes bancaires sont gratuites ainsi que les opérations courantes. Il n’y a aucuns frais de tenue de compte. D’ailleurs, 65% des Clients Fortuneo Banque n’ont payé aucuns frais bancaires en 2015. Les tarifs sont un engagement fort pour Fortuneo.

BEL : Un projet d’offre de crédits à la consommation ou, et de prêts immobiliers est-il envisagé à ce jour ?

Grégory Guermonprez : Pour toujours mieux satisfaire nos clients, nous continuerons à lancer de nouvelles offres et de nouveaux services. Chaque mois, le site ou les applications mobiles s’enrichissent pour une expérience bancaire unique.


Banques en ligne

Article rédigé par Elsa Rédacréa
Journaliste, Rédactrice web et Photoreporter
pour www.banques-en-ligne.fr