En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Un site public pour comparer les tarifs bancaires

Un site public pour comparer les tarifs bancaires

Pour aider les particuliers à mieux s'y retrouver dans les tarifs pratiqués par les établissements bancaires, Bercy a mis au point un comparateur en ligne, accessible depuis le 1er février 2016. - Actualité de la banque en ligne.


frais-bancaire-comparateur-public

Quelle banque choisir pour bénéficier des frais les plus réduits ? Si le ministère des Finances n’a pas de réponse toute faite à cette question, il a élaboré un outil en ligne qui permet d’y voir plus clair. Depuis le 1er février 2016, les particuliers ont la possibilité, en quelques clics, de comparer gratuitement les tarifs de pas moins de 150 établissements bancaires, en se connectant sur le site www.tarifs-bancaires.gouv.fr.
Pour s’en servir, il suffit de sélectionner son département de résidence, puis les services bancaires dont on souhaite connaître le prix. Au total, quinze prestations sont répertoriées, qui correspondent à celles les plus couramment facturées par les banques (abonnement à des services de banque à distance, virements…).

Un service impartial

L’internaute peut comparer les tarifs de plusieurs services à la fois, ce qui permet d’avoir une vision d’ensemble des prix pratiqués. Ainsi, il a la possibilité de cocher dans le même temps les cases « carte de paiement à débit différé » et « nombre de retraits gratuits par mois dans un DAB (distributeur automatique de billets, NDLR) d’une autre banque ». Il peut également focaliser sa recherche sur les établissements avec agences ou sur les banques et prestataires de paiement présents uniquement sur Internet. Il est aussi possible de comparer l’ensemble des acteurs « off line » et « on line ».
Cet outil se veut « impartial et déconnecté de toute mise en valeur d'une banque en particulier », a indiqué le ministre des Finances Michel Sapin, lors de sa présentation. Il n’affiche pas de classement des différents établissements en fonction des tarifs pratiqués, mais permet simplement de visualiser sur une seule et même page internet le montant des frais prélevés par chaque banque, pour chaque prestation. Le site précise que les offres commerciales temporaires et les « packages » personnalisés ne sont pas pris en compte.

Une déclinaison mobile

Si le gouvernement a souhaité mettre en place un tel comparateur, c’est pour favoriser la mobilité bancaire, très faible en France. « Il faut de la transparence pour qu'il y ait de la concurrence et ensuite de la mobilité bancaire », a déclaré Michel Sapin. L’outil prendra en compte les évolutions du marché avec des mises à jour régulières. Des flèches pointées vers le haut ou le bas indiqueront les changements tarifaires.
Il existe une version du site conçue pour les tablettes et les smartphones. En revanche, cette déclinaison mobile permet de mettre en parallèle trois tarifs au lieu de six sur le site traditionnel.

Enfin, sachez que le site banques-en-ligne.fr dispose lui aussi de son propre comparateur de frais bancaires qui lui est orienté banques « on line ».


Banques en ligne Stéphane

Article écrit par Stéphane Lormeau
Editeur d'actualités et d'expertises de la banque en ligne
site de référence : www.banques-en-ligne.fr


Articles similaires sur la banque en ligne Articles similaires :
  • Confrontée à son image de « banque socialement responsable », La Banque Postale doit pourtant trouver des réponses à la baisse constante de ses marges.
    La Banque Postale en plein paradoxe ? Pour fêter ses dix années d’existence, La Banque Postale renouvèle son logo et ses codes de communication. Elle réaffirme son identité et sa différence, celle d’une banque citoyenne, humaine, [...]
    Catégorie : Au Quotidien
  • La banque en ligne déploie une nouvelle fois une campagne de communication et montre qu'elle n'exclue personne.
    La banque en ligne du groupe Crédit Mutuel - CIC met les bouchées doubles pour se faire connaître auprès du grand public. Son but est d'accroitre sa notoriété de banque en ligne humaine qui se préoccupe des ses clients et n'exclue personne à travers une offre bancaire [...]
    Catégorie : Au Quotidien
  • L'Etat a renforcé les avantages fiscaux pour ce type d'acquisition.
    Défiscalisation : une loi centenaire qui a évolué Les propriétaires de bâtiments classés monuments historiques bénéficient depuis longtemps d’avantages fiscaux leur permettant notamment d’adoucir la note d’un entretien qui peut s’avérer coûteux. Par ces dispositifs d’allégement d’imposition, l’État [...]
    Catégorie : Au Quotidien

Autres articles d'actualité sur la banque en ligne A lire également :
  • La plateforme Senioritis propose des crédits aux plus de 60 ans pour lesquels il est souvent plus difficile d'obtenir un prêt.
    L’âge représente souvent un critère discriminant pour les banques au moment où l’on souhaite obtenir un crédit. Aujourd’hui, les banques sont plus tatillonnes pour prêter de l'argent aux personnes âgées de plus de 50 ans. Cependant, certaines plateformes [...]
    Catégorie : Crédit
  • Les Français ont redirigé leur épargne vers les livrets réglementés au deuxième trimestre 2016, tandis que la collecte des comptes courants a ralenti, d'après la Banque de France.
    Les épargnants ont préféré ne pas prendre de risque au deuxième trimestre. Ils semblent avoir choisi de placer leurs économies en priorité sur des supports dont la rémunération est assurée, selon les [...]
    Catégorie : Epargne
  • Déployée dans quatre pays, l'activité d'épargne de la banque captive de Renault a su séduire les épargnants
    RCI Bank : très bons résultats Tout en changeant de nom et d’identité visuelle, RCI Banque devenue RCI Bank and Services en ce début d’année, a publié de très bons chiffres pour 2015. En février 2012, la banque captive de Renault lançait le livret Zesto qui lui avait [...]
    Catégorie : Epargne
  • L'enseigne bancaire 100% mobile a déjà attiré plus de 100 000 clients en Europe.
    Une offre bancaire qui plait en Europe Encore une petite banque mobile qui monte : un an après sa création, la start-up allemande Number 26 engrange de très bons chiffres non seulement dans son pays d’origine mais aussi ailleurs en Europe elle est accessible ; en Autriche, France, Grèce, Irlande, Italie, [...]
    Catégorie : Au Quotidien