En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Crédit immo : vers une remontée progressive des taux ? Comment profiter encore des taux bas ?

Crédit immo : vers une remontée progressive des taux ? Comment profiter encore des taux bas ?

Les taux bas du crédit immobilier ont permis aux ménages d'acheter un logement plus grand pour un investissement équivalent. Faut-il pour autant craindre une inflexion ?
credit immo remonte taux

Taux bas : le pouvoir d’achat immobilier des Français en profite

Une étude des Notaires de France a comparé l’impact du taux des prêts immobiliers entre 2006 et 2016 sur le pouvoir d’achat des ménages. Pour Thierry Thomas, président de l’Institut national de droit immobilier, la conclusion est limpide : « la baisse des taux a apporté un effet de levier assez extraordinaire ». Hormis Bordeaux et Lyon, dans toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants, le pouvoir d’achat immobilier a augmenté sensiblement. Pour 1 000 € / mois, un propriétaire accède à un logement plus spacieux de 83 m² à Saint-Étienne, 30 m² à Angers, ou 28 m² à Toulon.

Constatant une baisse de 60 % de la charge d’intérêt du crédit immobilier, entre 2008 et 2016, l’enquête du Crédit Foncier entérine ces résultats. Un ménage peut emprunter 30 % de plus, soit une surface supérieure de 29 % pour un même emprunt immobilier souscrit, les prix des logements étant stables sur la période. A titre informatif, à la fin 2016, le taux d’emprunts moyens sont fixés à 1,4 % sur 15 ans, 1,6 % sur 20 ans, 1,9 % sur 25 ans, et 2,45 % sur 30 ans.

Crédit immobilier : une remontée immédiate des taux d’emprunt ?

Plusieurs informations, émanant des sociétés de courtage Credixia, Empruntis, et VousFinancer, affirment que la remontée des taux d’emprunt s’amorce. Ces mouvements, inéluctables pour la plupart des spécialistes en 2017, demeurent erratiques, et d’ampleur limitée : de 0,1 % à 0,2 % en moyenne. Pour Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole du site Meilleurtaux, « les banques n’empruntent pas encore plus cher, donc elles n’ont aucun intérêt à relever leur taux ». Pascal Beuvelet, fondateur d’In&Fi Crédits, qui se fie surtout à l’inflation toujours très basse, acquiesce : « la BCE prête toujours aux banques à 0 %. Aujourd’hui, il n’y a aucune raison technique que les taux remontent ».

Par ailleurs, le crédit d’immobilier reste un produit d’appel pour les établissements bancaires. Ceux-ci doivent rester compétitifs, s’ils souhaitent attirer les primo-accédants, une cible privilégiée. Les primo-accédants profitent toujours des taux bas grâce au PTZ (prêt à taux zéro). La hausse des prêts immobiliers accordés en PTZ (+ 75 % en un an) démontre un réel engouement, surtout depuis le relèvement des plafonds de ressource, et son élargissement dans l’ancien, à l’ensemble du territoire.

Et, cet élan pourrait se poursuivre, si la remontée des taux d’emprunt, début 2017, ne s’avérait être, comme au printemps 2015, qu’un simple mini-rebond.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier Balbastre
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

assurance emprunteur levier de baisse coût crédit immobilier
Lire

L'article

L'assurance emprunteur, le nouveau levier pour faire baisser le coût global de son crédit immobilier Le 24/02/2017 à 09h54
Taux des crédits immo remontent en janvier
Lire

L'article

Taux des crédits immo remontent en janvier Le 10/02/2017 à 08h51
Crédit consommation en croissance 2016
Lire

L'article

Crédit consommation : une croissance des encours en 2016 avec un net rebond en fin d'année Le 04/02/2017 à 07h42