En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Monabanq toujours plus mobile pour ses clients

Monabanq toujours plus mobile pour ses clients

Mobilité bancaire, banque digitale, coaching budgétaire, nouveaux arrivants : Loïc Berenguier, Directeur Marketing et Communication, revient sur l'actualité de Monabanq pour banques-en-ligne.fr
monabanq Loic Berenguier directeur marketing

Crédit photo : monabanq

" Une mobilité bancaire dans l’intérêt du client qui souhaite changer de banque rapidement et sereinement ! " : Loïc Berenguier, Directeur Marketing et Communication.

Banques-en-ligne.fr (BEL) : Pour faciliter le changement de banque, le « contrat de mobilité bancaire » issu de la loi Macron, entrera en application le 06/02/2017. Monabanq propose déjà le « kit de transfert » à chaque nouveau client. Quels changements l’application de cette nouvelle loi va-t-elle apporter à vos futurs clients ? Qu’en espère Monabanq ?

Loïc Berenguier (LB) : Cette nouvelle loi apporte deux grandes différences :
- tous les intervenants doivent jouer le jeu et tenir les délais imposés,
- l’ancienne banque doit informer son ancien client en cas de réception d’un chèque au paiement pour lui permettre de régulariser, et ce pendant 13 mois.
Ces évolutions sont dans l’intérêt du client qui souhaite changer de banque rapidement et sereinement !
En ce qui nous concerne, nous proposons déjà à nos clients la prise en charge les démarches de changement de banque s’ils le souhaitent. Le contrat de mobilité bancaire nous permettra d’accélérer cette démarche pour nos clients.
De manière plus générale, nous croyons fortement que ces évolutions vont soulager les clients qui souhaitent changer de banque et aussi profiter aux banques en ligne en général, et à Monabanq en particulier.

BEL : Votre tarification a évolué le 1er janvier : quels sont les changements ?

LB : Côté compte courant, seuls les dépôts d’espèces dans les guichets automatiques du CIC subissent un changement : sur une année, les 5 premiers dépôts restent gratuits, les suivants sont facturés 5€ le dépôt, quel que soit le montant.
C’est un service que nous payons et cette modification limite les surconsommations, sans toutefois pénaliser nos clients qui sont très peu à utiliser cette fonctionnalité plus de 5 fois par an.

" Le mobile, un axe de satisfaction client pour Monabanq " : Loïc Berenguier, Directeur Marketing et Communication.

BEL : Monabanq a mis à jour son application mobile avec notamment l’ajout de la gestion de budget. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette gestion de budget ?

LB : C’est un outil très simple à utiliser. Il pré-catégorise lui-même vos rubriques de dépenses, à hauteur de 90% des opérations (les 10% restants sont classés par le client lui-même, s’il le souhaite). L’outil permet de visualiser toutes les opérations du compte, de catégoriser les dépenses, il constate la balance crédit/débit, … en résumé, le client peut appréhender son budget rapidement et de manière très visuelle et ainsi se rendre compte de la santé de son budget et des rubriques à éventuellement optimiser.

BEL : Faites-vous du mobile un axe stratégique de développement ?

LB : Un axe de satisfaction client avant tout ! Selon une récente étude de statcounter, l'utilisation d’internet par les mobiles et les tablettes vient de dépasser l'ordinateur fixe. Les usages évoluent, désormais on prend rendez-vous chez le coiffeur par sms, on gère ses comptes dans la salle d’attente du médecin, etc…. Les utilisateurs ne comprennent plus qu’ils ne puissent pas faire les mêmes choses d’un outil à l’autre. Il nous appartient d’offrir à nos clients le même service où qu’ils soient et quel que soit l’outil utilisé.

BEL : Lors de notre dernière interview, vous nous avez présenté votre solution de coaching budgétaire. Quel accueil vos clients ont-ils réservé à ce produit ? Est-ce une réussite ?

LB : Ce service existe depuis un an maintenant. Les clients qui en ressentent le besoin peuvent prendre rendez-vous avec un conseiller coach. Notre but est d’accompagner le client, de l’aider à être plus autonome dans la gestion de son argent et à atteindre son objectif. Le coaching peut parfois être proposé par le conseiller si ce dernier détecte un besoin, mais il n’est pas imposé, c’est le client qui le décide. L’accueil est donc toujours très bon.

Petite anecdote, cet été nous avons publié sur notre page Facebook l’interview d’une de nos conseillers coach. Une de ses clientes, qui avait suivi un coaching, a aussitôt réagi et a accepté d’être interviewée à son tour sur son expérience. Pour nous, c’est bon signe. Au-delà de ça, chaque client coaché nous renvoie une enquête de satisfaction, que nous avons mise en place dès le lancement, pour nous aider à nous améliorer.

" Des acteurs FinTech dont la démarche plait à Monabanq " : Loïc Berenguier, Directeur Marketing et Communication.

BEL : Vous avez signé un partenariat avec Yelloan. Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste ce partenariat ?

LB : Le but de ce partenariat est de donner accès au crédit au plus grand nombre. Avec Yelloan, notre client peut solliciter ses proches pour se porter caution pour lui. Ainsi sécurisée, la demande de crédit peut aboutir.

Nous étudions la demande de financement. Si le taux d’endettement du client le permet, celui-ci présente son projet à ses proches. Il collecte ensuite les fonds de garantie auprès de 5 d’entre eux (pour 5% du crédit demandé). Si le dossier est complet, le crédit est alors accepté. Une fois celui-ci remboursé, les proches qui ont participé récupèrent leurs fonds.

BEL : Suite à votre soutien à certains projets Ulule, avez-vous d’autres collaborations en étude avec des FinTech ?

LB : Nous sommes toujours en veille sur ces sujets. Il y a beaucoup d’acteurs dont la démarche nous plait, c’est certain. Il faut cependant faire attention à opter pour la solution la plus pertinente pour l’utilisateur et lui apporter une réponse adaptée. Un partenariat doit répondre à un réel besoin ou le projet doit apporter quelque chose ou encore avoir des valeurs communes aux nôtres.

" L'arrivée d'un nouveau concurrent qui va profiter au marché de la banque en ligne " : Loïc Berenguier

BEL : Pour finir, comment appréhendez-vous l’arrivée de Orange Bank sur le marché de la banque en ligne ?

LB : L’arrivée d’un nouveau concurrent à la visibilité très forte, va profiter à notre marché et peut-être, nous l’espérons, convaincre les Français encore sceptiques qu’il est temps de passer à la banque en ligne !
Ensuite, à nous de les convaincre, par la qualité de notre service client, la performance de nos offres et la pertinence de nos outils que c’est Monabanq qu’ils doivent choisir.

Pour aller plus loin

Monabanq, banque en ligne créée en 2006, compte aujourd'hui plus de 300 000 clients.

La banque digitale dont la priorité est "les gens avant l'argent", propose une large gamme des produits et services bancaires en ligne qui répondent aux besoins des usagers de la banque. Elle fut la première à lever le critères des revenus comme conditions d'ouverture de compte en ligne.

Banque innovante, Monabanq met à disposition un quarantaine de services tels que le chèque en ligne, le conseiller coach, la carte qui épargne...

Banques en ligne

Article rédigé par Stéphane Lormeau
Editeur d'actualités et d'expertises de la banque en ligne
site de référence : www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Cyril Tramon président et fondateur de WeShareBonds
Lire

L'article

[INTERVIEW] - WeShareBonds œuvre pour un crowdlending de qualité Le 24/05/2017 à 09h19
Lire

L'article

N26 la banque 100% mobile qui veut repenser la banque Le 17/05/2017 à 10h18
Olivier Goy président Fondateur de Lendix
Lire

L'article

Lendix creuse son sillon dans le crowdlending européen ! Le 10/05/2017 à 10h28