En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Loi Macron : du pain béni pour la banque en ligne

Loi Macron : du pain béni pour la banque en ligne

Un contexte qui réjouit la banque en ligne. Le 6 février 2017, il sera beaucoup plus simple de changer de banque. Cette date correspond à l'entrée en vigueur du service facilitant la mobilité bancaire créé par la loi Macron.
loi macron mobilité bancaire pain béni banques en ligne

Le renforcement du dispositif de la mobilité bancaire est une aubaine pour les banques en ligne.


L’entrée en vigueur du service d’aide à la mobilité bancaire qui aura lieu le 6 février 2017, pourrait jouer en défaveur des établissements bancaires traditionnels. La hausse des frais bancaires pourrait inciter d’autant plus les épargnants à s’orienter vers une banque en ligne pour ouvrir un compte bancaire. Ces dernières comptent d’ailleurs bien profiter des dispositions de la loi Macron pour déployer davantage leurs offres bancaires.

Près d’un quart des Français prêt à changer de banque

Le service d’aide à la mobilité bancaire est destiné à simplifier les démarches de changement de banque. Ainsi, les banques seront tenues d’effectuer l’ensemble des formalités nécessaires. Elles devront notamment avertir les organismes concernés par les prélèvements ou les virements automatiques. L’objectif est de se rapprocher du mécanisme de portabilité réalisé en un jour dans le domaine de la téléphonie mobile. Cependant, aujourd’hui, peu de Français changent de banque, comme l’a démontré une enquête réalisée par Next Context pour l'éditeur de logiciels SAB et le groupe de conseil en technologies CGI, reprise par le journal La Tribune. En effet, 42 % des personnes interrogées affirment ne jamais avoir changé de banque principale. Ce chiffre est encore plus élevé concernant les personnes âgées de moins de 25 ans qui conservent généralement la banque de leurs parents.

Seuls 14 % des Français ont changé de banque ces deux dernières années. Le taux de mobilité bancaire en France qui est de 4,5 % reste bien inférieur à celui de la moyenne européenne correspondant à 9 %. Les usagers bancaires estiment qu’il est actuellement « trop compliqué » de changer de banque, selon l’Institut d’études, BVA. Toutefois, cette affirmation pourrait changer avec les dispositions de la loi Macron.

L’aide à la mobilité bancaire : un service gratuit pour les clients

Les dispositions de la loi Macron vont entraîner une réelle révolution dans le domaine bancaire. En effet, si depuis le 18 septembre 2016, les banques doivent fournir à leurs clients une brochure d’information sur ce nouveau service, d’autres obligations vont s’imposer à elles dès le 6 février 2017. Lors du changement de banque, les clients pourront choisir de donner un accord formel à leur nouvelle banque afin qu’elle effectue les formalités nécessaires, ou de faire cette démarche eux-mêmes. Dans tous les cas, la banque quittée devra proposer à son client un récapitulatif des opérations automatiques et récurrentes ayant transité sur son compte durant les 13 derniers mois, et cela sans frais ni pénalités. Durant ce même délai, la nouvelle banque devra communiquer les nouvelles coordonnées bancaires du client aux organismes concernés. Concernant les prélèvements, les créanciers devront opérer le changement sous 20 jours ouvrés, puis 10 jours ouvrés à compter du 1er avril 2017. Pour les virements, les démarches seront réalisées sous 10 jours ouvrés dès le 6 février 2017.

Les banques en ligne ont déjà une longueur d’avance

Les banques en ligne estiment qu’elles ont une carte à jouer avec l'entrée en vigueur de la loi Macron qui renforce la mobilité bancaire. Effectivement, la loi va inciter les clients insatisfaits à changer de banque. Elle devrait également se révéler plus efficace que la loi Hamon de 2014 qui consistait à proposer au client un service d’aide à la mobilité bancaire gratuit. Les banques en ligne s’attendent donc à une acquisition de clients massive. De plus, elles proposent à cette occasion plusieurs offres promotionnelles pour attirer de nouveaux clients.

Les banques en ligne partent avec un avantage supplémentaire par rapport aux acteurs bancaires traditionnelles puisqu’elles proposent déjà des services pour la mobilité bancaire. La hausse importante des frais bancaires pratiquée par les banques classiques est un réel atout pour les banques 100 % en ligne. En effet, cette augmentation de 13 % en moyenne concerne principalement les frais de tenue de compte ou de cartes bancaires et devrait encourager de nombreux clients à changer de banque. Opter pour une banque en ligne leur permettrait d’économiser jusqu’à 190 euros par an en moyenne, selon une étude relayée par La Tribune.

Le renforcement de la mobilité bancaire promet d’intensifier fortement la concurrence dans le secteur bancaire.

Banques en ligne

Article rédigé par Nathalie J.
Rédactrice web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

moyens de paiements demain
Lire

L'article

Que seront nos moyens de paiements demain ? Le 26/06/2017 à 13h35
Les FinTech présentes a Viva Technology
Lire

L'article

Les FinTech présentes à Viva Technology Le 23/06/2017 à 09h59
Soon integre offre bancaire Axa Banque rentree
Lire

L'article

Banque en ligne : Axa Banque intègrera Soon à son offre bancaire dès la rentrée Le 22/06/2017 à 15h22