En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Boursorama, ING Direct …. et Orange Bank

Boursorama, ING Direct …. et Orange Bank

Les dirigeants des banques en ligne Boursorama et ING Direct affichent leurs intentions face à la concurrence prochaine d'Orange Bank, dont les velléités de ruptures tarifaires sont annoncées.

Boursorama, ING Direct et Orange Bank

Orange Bank : une rupture tarifaire pour capter 2 millions de clients

En faisant planer la menace d’un nouveau Free chamboulant l’univers de la banque, Orange Bank ne semble pas effrayer la concurrence. Pourtant, le PDG de l’opérateur télécom historique, Stéphane Richard, a affirmé lors du Paris Fintech Forum que sa banque mobile sera synonyme de « rupture (…) à la fois en termes de prix et en termes de transparence ».

Y aura-t-il pour autant une guerre des prix provoquant une baisse significative des marges ? Si certains la redoutent, le patron d’Orange Bank balaie les rumeurs de retard, déclarant que le lancement de la banque mobile se ferait bien dans « quelques semaines » tout en restant flou sur la véritable date d’ouverture de son offre bancaire. Orange Bank compte sur son portefeuille de clients mobiles (29 millions), de son réseau de 650 boutiques et de l’entrée en vigueur de la mesure Macron sur la mobilité bancaire. Objectif : séduire 2 millions de clients.

Chez Boursorama et ING Direct pas d’inquiétude !

La sérénité est de mise pour Frédéric Oudéa, PDG de la Société Générale dont Boursorama est la filiale, qui clame « Moi, j’imagine très bien Boursorama, à terme, avec 8 millions de clients ». Pour l’heure, la banque en ligne fête son millionième client, espérant doubler ce chiffre d’ici à 2020. Frédéric Oudéa estime que « vu le positionnement tarifaire de Boursama, j’ai un peu de mal à voir effectivement comment on peut se différencier d’une banque qui est très, très, très bon marché ». Il mise « sur une croissance exponentielle » du secteur, étayant ses propos par « les évolutions de comportement » en cours des usagers et une phase de consolidation du secteur financier digital soutenue par les innovations des fintechs.

Même discours chez ING Direct qui se concentre, non plus, sur le volume de clients mais sur leur valeur. Le directeur général d’ING Bank France, Karien van Gennip, souhaite « développer des relations durables », tablant sur « 50 000 clients principaux nets en 2017 » supplémentaires. L’heure est à la réorganisation, à la communication et à l’élargissement de son offre autour notamment du crédit à la consommation.

Les banques en ligne en place tiendront-elles le même message après l’arrivée effective d’Orange Bank ? Affaire à suivre.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier Balbastre
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

C-zam banque en ligne Carrefour Banque
Lire

L'article

C-zam ouvre la porte de la banque en ligne pour Carrefour Banque Le 23/03/2017 à 11h48
Monnaie électronique plafond de paiement relevé
Lire

L'article

Monnaie électronique : le plafond de paiement relevé Le 23/03/2017 à 09h57
Crédit Mutuel arkea lutte pour son indépendance
Lire

L'article

Crédit Mutuel de Bretagne lutte pour son indépendance Le 22/03/2017 à 14h43