En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Résultats 2016 des Grandes Banques : la diversification et la digitalisation ont du bon

Résultats 2016 des Grandes Banques : la diversification et la digitalisation ont du bon

Dans un contexte 2016 peu évident, les six plus grandes banques françaises ont amassé 23,5 milliards d'euros de bénéfices. La diversification et la digitalisation semblent porter leur fruit.
Résultats 2016 des banques diversification et digitalisation ont du bon

23,5 milliards d’euros de bénéfices pour les banques françaises

Alors que leurs concurrents européens comme Deutsche Bank, RBS ou UniCredit subissent des pertes, les résultats des six grands établissements bancaires français ont dégagé 23,5 milliards d’euros de bénéfices net en 2016. Pour Romain Burnand, gérant chez Moneta, ce succès est en grande partie dû « à leurs modèles de revenus diversifiés [permettant] d’obtenir des résultats résilients et des niveaux de rentabilité de 7 à 8 % ». Les opérateurs ont profité d’une dynamique engagée dans plusieurs secteurs comme la location de véhicules longue durée, les revenus d’assurance et la gestion d’actifs. En revanche, l’activité de banque de détails a souffert du contexte de taux d’intérêt très bas, d’où les scores moins reluisants pour LCL et la Banque Postale.

Résultats 2016 des banques françaises

Le leader hexagonal demeure BNP Paribas avec un produit net bancaire bondissant de 1,1 % pour atteindre un montant de 43,4 milliards d’euros. Son résultat net a grimpé de 15,1 %, pour s’établir à 7,7 milliards d’euros. La BPCE et le Crédit Mutuel présentent des trajectoires également satisfaisantes, ce qui n’est pas franchement le cas pour le Crédit Agricole, la Société Générale et la Banque Postale. Notons que la banque américaine JP Morgan enregistre un bénéfice annuel de 26,3 milliards d’euros, un niveau supérieur à celui obtenu en additionnant les six plus grandes banques françaises ! De la réduction des coûts à la digitalisation des services bancaires, plusieurs éléments expliquent cette tendance 2016.

La digitalisation : stratégie de transformation numérique

Les banques françaises comme BPCE et BNP Paribas ont profité de la publication de leurs résultats annuels pour ouvrir ou consolider les projets de digitalisation et d’automatisation des métiers de banque de détail. L’objectif est de réduire les coûts de fonctionnement. A ce titre, une étude menée par le cabinet Deloitte estime que la robotisation pourrait réduire ces coûts par 9. La transformation digitale est un axe stratégique majeur affirmé désormais par les groupes bancaires. Le rapport intitulé « Futureproofing Digital Banking 2017 » classe d’ailleurs BNP Paribas et la Société Générale parmi les banques matures en matière de digital.

L’année 2017 ouvre une période compliquée à cerner avec les politiques protectionnistes mises en place dans plusieurs pays et le volet réglementaire qui peut lester la compétitivité des banques.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier Balbastre
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Orange Bank un compte une carte et un livret lancés le 6 juillet
Lire

L'article

Orange Bank : un compte, une carte et un livret lancés le 6 juillet Le 28/04/2017 à 16h16
Communication des banques sur les réseaux sociaux
Lire

L'article

Communication des banques sur les réseaux sociaux Le 26/04/2017 à 15h10
prix et offre bancaire banque en ligne
Lire

L'article

Le prix et l'offre bancaire : éléments clés de la banque en ligne Le 25/04/2017 à 08h14