En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Les crédits immobiliers en ligne des banques en ligne

Les crédits immobiliers en ligne des banques en ligne

Désireuses de proposer une offre toujours plus complète vis-à-vis de leurs clientèles, les banques en ligne mettent à disposition des crédits immobiliers. Produit bancaire clé de fidélisation, nombreux sont les opérateurs digitaux à rejoindre les pionnières sur ce segment d'activité.
crédits immobiliers en ligne banques en ligne

Crédit immobilier en ligne : Fortuneo entre en piste

L’offre de crédit immobilier de Fortuneo est accessible depuis le 2 mars dernier. La filiale du Crédit Mutuel Arkéa propose un taux de 1,10 % hors assurances et frais pour une souscription établie à 200 000 € sur 15 ans (TAEG = 1,55 %). Ce taux passe à 1,40 % sur 20 ans. A titre comparatif, la moyenne française était à 1,45 % sur 15 ans en février 2017, selon le courtier Meilleurtaux (1,65 % sur 20 ans).

Fortuneo se lance donc dans ce secteur d’activités alors que l’attractivité des taux se maintient malgré une légère remontée récemment opérée. En effet, le niveau demeure inférieur au seuil des 2 %, cette moyenne étant même en dessous des chiffres du début de l’année 2016. Toujours selon le courtier spécialisé, aucun durcissement des conditions d’octroi de prêt immobilier n’est constaté. C’est dans ce contexte que Fortuneo rejoint les autres banques en ligne déjà actives dans ce domaine : Boursorama (Société Générale), ING Direct et Hello bank! (BNP).

L’offre du crédit immobilier avec les banques en ligne

Hello bank! propose un prêt immobilier amortissable, sans plafond et avec un minimum fixé à 3 000 €. La durée du remboursement oscille entre 2 et 30 ans. Le TAEG avec assurance obligatoire à hauteur du 100 % du capital emprunté est établi à 2,69 %. Pour un prêt immobilier de 150 000 € sur 15 ans, le taux d’intérêt nominal annuel hors assurance est de 1,88 %. Notez que des frais de dossier fixes existent, l’ouverture de crédit immobilier étant facturée 250 €.

Chez ING Direct, l’offre attractive de Fortuneo a provoqué une réaction, soit un réajustement à la baisse des taux nominaux : - 0,55 point pour les prêts immobiliers de 100.000 euros sur 10 ans (0,95%) et 25 ans (1,90%), - 0,60 point sur 15 ans (1,25%) et - 0,75 point sur 20 ans (1,45%). Le produit d’appel (prêt immobilier de 200 000 € sur 10 ans) passe d’un TAEG annuel de 1,61 % à 1,59 % hors frais de notaire. Quant à Boursorama, son offre reste l’une des plus séduisantes du marché avec un TAEG annuel à 1,69 % pour son produit d’appel (200 000 € sur 15 ans), incluant les frais de garantie.

Transparence et réactivité : les atouts des banques en ligne

Contrairement aux banques traditionnelles, avec leurs offres de crédits immobiliers en ligne, les banques 100% web s’engagent en faveur de la transparence via un TAEG clairement affiché. L’emprunteur peut accéder à différents outils dont un simulateur de crédit en ligne qui permet de comparer très facilement les offres et les taux nominaux. Autre avantage : la rapidité. Les clients peuvent souscrire une offre de prêt directement en ligne et accéder de manière très réactive à une proposition de financement.

Les banques en ligne détaillent précisément les conditions de financement et permettent un suivi du dossier en ligne pour plus de praticité. Cependant, tous les projets immobiliers ne peuvent être traités par ces pures players ce qui laisse encore entrevoir une limite à leur champ d’actions par rapport aux banques traditionnelles. Se pose également l’épineuse question de la domiciliation de revenus, qui demeure encore aujourd’hui un véritable élément de l’inertie du taux d’attrition en France.

Encourager la domiciliation de revenus

Domicilier dans la banque prêteuse ses revenus n’est pas obligatoire. C’est cependant un argument mis en place par les établissements dans le cadre de la négociation du crédit immobilier. Ce dernier s’apparente alors à un produit d’appel destiné à attirer le client et à l’inciter à ouvrir un compte pour y domicilier ses revenus. Mais les établissements bancaires vont devoir infléchir leur posture sur cette question puisque le législateur compte s’attaquer à la problématique afin de fluidifier encore plus la mobilité bancaire.

Les banques en ligne se réservent bien d’entrer dans ce petit jeu même si des incitations voient le jour. C’est le cas pour ING Direct qui attribue une réduction de taux de 0,10 point aux clients qui acceptent d’en faire leur banque principale. Il faut signaler que cette offensive est en partie liée au contexte de la banque qui a perdu quelques dizaines de milliers de clients en 2016 au moment même où Boursorama fêtait son millionième client.

Clairement affichée, la concurrence à l’endroit des banques en ligne pionnières, ING Direct et Boursorama, monte en pression avec l’arrivée de Fortuneo. Deux autres banques en ligne, monabanq et BforBank devraient rejoindre ce marché très rapidement afin de compléter à leur tour leurs offres en matière de produits bancaires.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Crédit immobilier en Europe
Lire

L'article

Crédit immobilier en Europe : les Français dans la moyenne Le 13/07/2017 à 08h30
crédit conso emprunter fintech ou banque
Lire

L'article

Crédit conso : emprunter auprès d'une fintech ou à une banque ? Le 03/07/2017 à 15h24
Crédit immobilier domiciliation bancaire frein à la mobilité bancaire
Lire

L'article

Crédit immobilier et domiciliation bancaire : un frein à la mobilité bancaire ? Le 01/07/2017 à 15h21