En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Look&Fin, FinTech de crowdlending montant en France

Look&Fin, FinTech de crowdlending montant en France

La France est un véritable terreau pour les FinTechs comme en témoigne la plateforme bruxelloise de prêt en ligne Look&Fin qui s'est développé dans l'hexagone. La FinTech de crowdlending a récemment levé trois millions d'euros et souhaite se développer à l'international.
LookandFin FinTech crowdlending

Créée en 2012, la plateforme Look&Fin figure parmi les leaders du crowdlending en France et en Belgique. Cinq ans après son lancement, elle a su se démarquer en France par son approche transfrontalière et en donnant la possibilité aux investisseurs de financer des entreprises pour des montants inclus entre 50 000 et 300 000 euros. Contrairement à la France, la Belgique ne connait pas de monopole bancaire. Cependant, la réglementation belge est plus contraignante. Après avoir renforcé son positionnement dans ces deux pays, Look&Fin envisage déjà de proposer ses services aux Pays-Bas.

13 millions d’euros prêtés par l'intermédiaire de Look&Fin

La plateforme belge a déjà collecté plus de 13 millions d’euros auprès des particuliers pour financer des projets de PME rentables. Son lancement, qui a eu lieu en 2012, découle d’un double constat : les PME connaissent d’importantes difficultés à trouver des financements et les particuliers souhaitent diversifier leur épargne en s’investissant davantage dans l’économie réelle. En 2012, le crowdlending était encore très peu développé en Europe. Les 18 premiers mois de la FinTech ont essentiellement été consacrés à expliquer ce nouveau mode de financement aux entreprises et investisseurs. Le fondateur et PDG de Look&Fin, Frédéric Lévy Morelle, semble avoir vu juste en se lançant sur ce marché puisqu’en 2014, la plateforme belge a permis à une dizaine de PME de se financer pour un montant de 1,3 million d’euros. Aujourd’hui, le rythme de levée de fonds a considérablement augmenté. En effet, il se situe entre 500 000 et 1 million d’euros par mois. En 2016, Look&Fin a financé sa première société cotée sur Euronext, SV Patrimonia, spécialisée dans les immeubles de bureaux. Cette opération a permis à l’entreprise d’obtenir 500 000 euros auprès d’investisseurs particuliers en seulement trois jours, encore un nouveau record pour la plateforme de crowdlending.

Look&Fin a annoncé une levée de fonds de 3 millions d’euros pour se déployer en Europe

Pour financer ses ambitions européennes, la plateforme Look&Fin a annoncé une levée de fonds de 3 millions d’euros auprès de Family Offices et d’entrepreneurs français et belges, en décembre 2016. Cette opération devrait accompagner et structurer le développement de la FinTech, autofinancée depuis quatre ans. Look&Fin s’impose en tant que leader sur le marché belge avec 85 % de part de marché et se situe dans le top 3 en France.

Look&Fin vise les 150 millions d’euros de collecte d’ici à 2018

Même si le marché du crowdlending est très concurrentiel, estimé en 2016 à 50 milliards d’euros, Look&Fin espère tripler les montants collectés chaque année. Son objectif est d’atteindre les 150 millions d’euros levés sur sa plateforme à l’horizon 2018. Look&Fin semble bien partie puisqu’en 2016 elle a réalisé une nouvelle année record avec un montant total de 8 millions d’euros levé, soit une croissance de 120 % par rapport à l’année 2015. Une équipe de commerciaux va prochainement être recrutée pour démarcher de nouveaux emprunteurs et mettre en place de nouveaux partenariats. Depuis sa création, la FinTech a permis à plus de 80 PME d’emprunter près de 14 millions d’euros à un taux d’intérêt moyen de 8,5 % par an. Pour les particuliers prêteurs, qui investissent en moyenne 20 000 euros, le rendement est compris entre 6 et 12 %. Look&Fin s’est récemment démarquée avec une levée record. Elle a permis à BG Trucks, une société familiale qui commercialise des véhicules « hydrocureur », de lever 200 000 euros en une minute auprès d’une cinquantaine de prêteurs.

La prochaine étape pour Look&Fin est d’étendre ses services à d’autres pays européens, notamment aux Pays-Bas où le marché du crowdlending est particulièrement dynamique. La FinTech souhaite également améliorer sa capacité à analyser les demandes de prêt en réduisant les délais d’obtention des crédits. Pour optimiser le temps passé sur l’analyse des dossiers, elle compte développer de nouveaux outils informatiques.

Banques en ligne

Article rédigé par Nathalie J.
Rédactrice web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

pret entre particuliers
Lire

L'article

Le prêt entre particuliers existe-il vraiment ? Le 18/07/2017 à 09h10
bolden financement participatif pme
Lire

L'article

Bolden, la solution de financement participatif pour les PME Le 17/07/2017 à 08h34
WeShareBonds donne un coup accélérateur au crowdlending francais
Lire

L'article

[FinTech] : WeShareBonds donne un coup d'accélérateur au crowdfunding français Le 11/07/2017 à 14h12