En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Banque en ligne : Orange Bank en mode test

Banque en ligne : Orange Bank en mode test

Orange Bank teste son offre auprès des salariés maison depuis le 15 mai dernier avant un lancement prévu pour le 4 juillet 2017. La banque en ligne d'Orange sera-t-elle à la hauteur alors que le secteur connaît actuellement une vraie révolution ?
Banque en ligne Orange Bank en mode test

Dirigée par André Coisne et détenue à 65 % par Orange et 35 % par Groupama, Orange Bank souhaite atteindre les 2 millions de clients d’ici 10 ans. Pour cela, elle compte s’appuyer sur ses 27 millions de clients dans la téléphonie et ses 140 agences physiques.
Adaptée aux usages mobiles, son offre comprendra un compte, une carte, un découvert autorisé ainsi qu’un livret d’épargne rémunéré auxquels s’ajouteront progressivement de nouveaux services tels que le crédit et l’assurance.

La banque en ligne d’Orange testée en interne

Avant son lancement officiel qui aura lieu le 4 juillet prochain, Orange Bank est actuellement testée par les salariés de la maison. Convaincu que le secteur bancaire n’a pas encore entamé sa transformation digitale, Stéphane Richard, le PDG d’Orange, a pour ambition de réinventer les usages bancaires. Pour mener à bien ce défi, il a constitué une équipe d’experts de la banque et disposant d’excellentes connaissances des usages digitaux. André Coisne, professionnel et développeur dans le domaine de la banque en ligne, a été nommé directeur général d’Orange Bank. Après avoir déployé la banque 100 % en ligne ING Direct pendant 8 ans, il a travaillé au Crédit Agricole et participé au développement de BforBank. Parmi les décideurs de la future banque mobile d’Orange, il y aura également Delphine D’Amarzit, ancienne chef du service de financement de l’économie à la direction générale du Trésor. Directrice générale déléguée, elle sera chargée de couvrir les opérations se rapportant à la finance et au secrétariat général. Patrick Figueres, qui travaille pour le Groupe depuis plus de 8 ans, prendra le rôle de directeur général adjoint. Il y aura également Elisabeth Sabah, ancienne directrice marketing et communication commerciale au sein de la Banque Postale, Isabelle Trystram-Mansard, travaillant chez Groupama depuis plusieurs années, Isabelle Sipma, nommée à la direction de la Transformation digitale d’Orange Bank.

Que promet concrètement Orange Bank ?

Orange compte bien se démarquer de ses concurrents en proposant une offre accessible à tous et 100 % mobile. L’application conçue par l’opérateur de téléphonie permettra aux utilisateurs de consulter leur compte bancaire en temps réel. Virements, paiements par carte, paiements mobiles : toutes ces dépenses pourront être réalisées de manière instantanée. Même si la concurrence est rude sur le marché de la banque en ligne, Orange Bank sera la seule à proposer deux moyens de paiement différents : la carte bancaire et le mobile. Son système sécurisé permettra de régler un achat instantanément en posant son mobile sur le terminal de paiement du commerçant. Orange a tout prévu y compris la technologie sans contact. Il faut dire que le Groupe dispose d’une expérience importante, notamment avec Orange Cash et Orange Money.

Orange innove et donnera même la possibilité d’effectuer des virements par SMS en toute sécurité via son application. Elle fera également la différence avec ses prix attractifs, une carte bancaire gratuite et l’absence de frais de tenue de compte. Un conseiller virtuel unique sera mis à disposition de chaque client pour répondre au mieux à ses besoins.

Une concurrence redoutée par CASA et BPCE

L’arrivée prochaine d’Orange Bank sur le marché est redoutée par de nombreux acteurs. Le directeur général de Crédit Agricole SA, Philippe Brassac, a exprimé ses craintes à l’égard de l’opérateur téléphonique, le considérant comme un concurrent de taille, capable de durer dans le temps. Toutefois, il assure que son groupe dispose de ressources suffisantes pour entamer une éventuelle guerre des prix. Philippe Brassac alerte cependant les autorités au regard de ces nouveaux acteurs qui proposent leurs services sans supporter le coût des infrastructures, estimant que cela pourrait entraîner des conséquences destructrices sur les systèmes.

Le groupe BPCE lui non plus, ne se réjouit pas du lancement d’Orange Bank. Pour conserver ses clients et en conquérir de nouveaux, il mise sur ses acquis digitaux et technologiques importants et notamment l’application Caisse d’Epargne, une infrastructure de signature électronique qui contribue à simplifier les opérations, la proximité avec ses clients ou encore sa solidité financière.

Le lancement d’Orange Bank pourrait prochainement bouleverser le marché de la banque en ligne d’autant plus qu’elle n’est pas la seule à se lancer. Carrefour, la Fnac ou encore N26 proposent également de nombreux avantages aux consommateurs.

Banques en ligne

Article rédigé par Nathalie J.
Rédactrice web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Banque en ligne Hello bank international
Lire

L'article

Banque en ligne : Hello bank! à l'international ! Le 24/05/2017 à 15h24
Bforbank un crédit immobilier en ligne Premium
Lire

L'article

Bforbank : un crédit immobilier en ligne Premium ? Le 22/05/2017 à 14h59
francais grands utilisateurs banque en ligne
Lire

L'article

Les Français, grands utilisateurs de la banque en ligne Le 21/05/2017 à 07h44