En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Calcul de votre tableau d'amortissement

Établir votre échéancier de prêt immobilier

Dans un projet immobilier, le tableau d'amortissement, aussi appelé échéancier de remboursement, permet d'avoir de la visibilité sur le montant des mensualités au cours du temps ainsi que la date des échéances de paiement. Simulez votre tableau d'amortissement pour connaître également le montant total de vos intérêts et le montant total de l'assurance emprunteur.
Montant de l'emprunt (hors apport)
Durée de l'emprunt
moisans
ans
Taux d'intérêt de l'emprunt
%
Taux de l'assurance emprunteur
%
Je calcule mes mensualités
Calcul en cours

Préparez votre achat de bien immobilier

Lors qu’on effectue une simulation de prêt immobilier le tableau d’amortissement permet de comprendre ce que l’on rembourse (capital, assurances ou intérêts). Pour aller plus loin dans votre projet immobilier vous pouvez également calculer votre capacité d’emprunt qui correspond au montant que vous pouvez dépenser pour votre crédit, mais également votre taux d’endettement une information importante pour les banques.

En savoir plus sur le tableau d’amortissement de prêt immobilier

calcul échéances de prêt

1 - Pourquoi et comment simuler votre tableau d'amortissement de prêt immobilier ?

Qu'est-ce qu'un tableau d'amortissement ? Ce n'est rien d'autre qu'un échéancier ou un plan de remboursement mais dont la présence est obligatoire pour constituer le dossier d'offre de prêt. Le Code la Consommation exige d'ailleurs que dans chaque offre de crédit un échéancier détaille la répartition du remboursement entre le capital et les intérêts. Notez que cet impératif réglementaire ne s'adresse pas au crédit à taux variables.

Se présentant sous plusieurs formes, le but du tableau d'amortissement est de visualiser la part du capital remboursé à une échéance, de voir le capital restant à rembourser afin de solder le crédit à une date précise, et de mentionner le coût total du crédit souscrit. D'autres informations peuvent être contenues, telles que le montant des assurances ou le montant global de l'échéance. Concrètement, les dates de déblocage du prêt immobilier n'étant pas toujours connues clairement, l'emprunteur reçoit un tableau d'amortissement provisoire. L'échéancier définitif n'est alors délivré que lorsque les dates sont officiellement fixées.

2 - Comment fonctionne notre simulateur de tableau d'amortissement ?

Simuler l'amortissement est une opération rapide que votre partenaire Banques-en-ligne facilite en mettant à votre disposition un simulateur de tableau d'amortissement. Il suffit d'indiquer le montant du prêt immobilier, la durée et le taux du crédit immobilier hors assurance et le taux justement de l'assurance de prêt immobilier. Il faut enfin ajouter le mois du premier remboursement.

Par exemple, si vous empruntez 150 000 € au taux de 1,60 %, sur une période de 20 ans, avec un taux d'assurance de 0,30 %, vos mensualités s'élèvent à 768,24 €. Vous remboursez donc chaque année un total de 9 218,88 € (768,24 € * 12 mois).

3 - La banque a l'obligation de vous fournir un échéancier de prêt

Comme cité précédemment, le Code de la Consommation (art. L312-8) oblige les banques à présenter au souscripteur un tableau d'amortissement en même temps que l'offre de prêt immobilier. Cette pièce est incontournable autant que la nature du taux de crédit ou encore l'identité de chacune des parties. Pour rappel, le tableau d'amortissement n'est obligatoire que dans le cadre d'un emprunt bancaire à taux fixe, ceux à taux variables étant par définition exclus.

Les banques doivent également respecter un format de présentation du tableau d'amortissement. Cette configuration du tableur correspond à la Fiche d'information standardisée européenne des crédits immobiliers (Fise). Celle-ci comprend les colonnes suivantes : montant du versement, montant des intérêts, montant du capital, montant des autres frais, capital restant dû après le versement, une ligne de sous-total par année et une ligne en fin de tableau précisant le coût total du crédit.

Bon à savoir : pour demander un plan de surendettement à la Banque de France, le dossier doit comprendre les tableaux d'amortissement de tous les crédits en cours.