En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok

Les FinTech en France

Les FinTech, ces start up qui innovent et qui apportent de nouveaux services dans l'activité de la Finance, n'ont pas fini de faire parler d'elles en France. Ces jeunes sociétés made in France qui touchent de près ou de loin le domaine de la finance en proposant des solutions inédites ont bel et bien changé les rapports entre les différents acteurs de la Finance (banques, établissements financiers, particuliers, petites et moyennes entreprises, associations, artisans...).

C'est quoi, les FinTech ?

L'essentiel sur les FinTech

Finances ou trésoreries personnelles, investissement, épargne, prêt... quelque soit le domaine, les FinTech sont autant de solutions technologiques (agrégateurs, solutions de paiement, plate-formes, applications,... ) s'appuyant sur des technologies diverses telles que le cloud, l'automatisation, les algorithmes, les statistiques, le big data,... ; et apportent une valeur ajoutée aux services financiers classiques aux particuliers.
Les FinTechs les plus connues appartiennent au secteur du Crowdfunding (ou financement participatif). Ces plateformes mettent en relation les entreprises, associations, artisans en demande de financement, avec des particuliers désirant placer de l'argent.

Le paiement via mobile est un service qui est en train d'exploser partout en France et à l'international. Plusieurs FinTech ont développé une technologie de paiement par mobile ou de transfert d'argent ou de fonds sous forme de portes monnaie numériques. Le secteur de l'investissement est occupé par des FinTech proposant des solutions pour optimiser les placements des épargnants avec des seuils de risques adaptés pour chaque profil. Le domaine des finances personnelles est largement occupé par des FinTech qui proposent des applications mobile permettant de regrouper tous ses comptes bancaires afin d'en faire une analyse par catégories de dépenses et de mieux gérer son budget soit en épargnant, soit en anticipant sur les futures dépenses. Enfin les FinTech ou « néo banques » qui sont devenues de véritables banques numériques à part entière. Ces sociétés proposent des services bancaires à travers une application bancaire et délivrent une carte de crédit.

Cartographie des FinTech

Que ce soit pour trouver une application mobile, une plateforme pour gérer votre patrimoine en ligne ou tout simplement suivre votre budget au quotidien, retrouvez ici des exemples de FinTech en fonction de leur catégorie : Crowdfunding, Paiement, Investissement, Finances personnelles, Transferts de fonds ou d'argent et les Néo Banque.

  • Économie du donCrowdfunding
  • Économie du prêtCrowdlending
  • ActionnariatCrowdlending Equity
  • Banque au quotidienNéos banques
  • Moyens de paiementTransfert de fonds
Crowdfunding

Le crowdfunding c'est ce qu'on appelle en français le financement participatif. Le premier niveau de financement c'est le don à un particulier ou à une entreprise.

Ulule c'est le premier site de financement participatif européen.
Fondée en France en mars 2010 KissKissBankBank est une entreprise de...
Sponsorise.me est une plateforme de financement participatif thématique....
Crowdlending

Le crowdlending c'est également du crowdfunding mais on passe sur une économie du prêt. L'investisseur prête de l'argent à une entreprise et s'attend à un remboursement par amortissement.

Pretup est une plateforme de prêts rémunérés (crowdlending) qui met en...
Credit.fr une plateforme de financement participatif aux entreprises...
Crowdlending Equity

Dernière forme de crowdfunding le crowdlending equity c'est à dire l'économie de l'actionnariat. L'investisseur devient actionnaire de l'entreprise et le remboursement se fait à la revente.

WiSEED est la plateforme n°1 en crowdfunding equity depuis 2008. Elle...
Anaxago, plateforme de financement participatif permet d'investir son...
SmartAngels.fr est une plateforme de crowdfunding equity, créée en 2012,...
Néos banques

Les néo-banques sont par définition des établissements issus de la révolution numérique avec des services que n’ont pas les banques classiques.

Soon propose tous les produits et les services bancaires d'une banque...
Number 26 est une FinTech d'origine allemande qui souhaite changer les...
Le Compte Nickel est le seul compte sans banque disponible dans les...
Transfert de fond

Le transfert de fonds en ligne s'appuie sur le principe d'une plateforme de paiement dématérialisée, réputée plus rapide et moins couteuse qu’une banque.

PayPal est un service de paiement en ligne, pour particuliers ou...
La startup Payname, pionnier du Cobanking, permet toutes sortes de...
PayTop permet d'envoyer de l'argent par Internet, d'acheter des devises...

Tous les termes FinTech expliqués

Le Crowdfunding - L'économie du don

Le crowdfunding, aussi appelé financement participatif (ou encore financement par les particuliers), connait une accélération fulgurante sur le web. Le principe est assez simple les donateurs ont une contrepartie en nature en échange à leur dons d'argent.

Des plateformes, faisant appel aux dons des particuliers pour financer des projets artistiques, pédagogiques, culturels, sportifs ou encore éco-citoyens, comme Ulule ou MyMajorCompagny, ont notamment contribué à faire connaître le crowdfunding auprès des particuliers.

Depuis octobre 2014, les plates-formes de crowdfunding bénéficient d'un cadre législatif en France ; et par conséquent d'un statut officiel qui leur ont permis de gagner davantage en notoriété auprès du grand public.

Peu à peu les FinTech de crowdfunding, proposant des financements en actions ou des financements en prêts rémunérés, ont donc tout naturellement occupé le terrain.

Le crowdlending – l'économie du prêt

Le crowdlending est une forme de Crowdfunding mais là, il n'est plus question de don mais d'un prêt rémunéré c'est à dire que les investisseurs se voient verser des intérêts en échange de leur financement.

Le prêt d'argent par un particulier moyennant une rémunération s'est démocratisé grâce notamment au regain de confiance instauré par le récent cadre règlementaire de 2014. On peut aussi bien prêter à un particulier (Prêt d'Union) qu'à une entreprise (credit.fr).

Les plateformes de crowdlending suscitent l'intérêt des investisseurs, attirés par des rendements plus attractifs que les placements classiques. Ces dispositifs apportent des rendements allant de 7 à 10% sur des investissements ayant des durées moyennes de 2 à 5 ans et plus. De même les entreprises y voient un moyen tout aussi avantageux de bénéficier d'un financement que les banques rechignent parfois à accorder.

Deux limites se voient fixer dans le cadre du crowdlending pour protéger les investisseurs. D'une part une entreprise en demande de financement ne peut pas toucher un montant de plus d'un million d'euros constitué par une campagne de crowdfunding. D'autre part l'investisseur particulier ne peut pas investir plus de 1000€ à la fois sur un même projet. Les investisseurs sont par conséquent encouragés à diversifier leurs financements.

Le crowdlending Equity – l'économie de l'actionnariat

Le crowdlending Equity c'est la troisième forme du Crowdfunding. Nous ne sommes plus sur une économie du don ou du prêt mais sur l'économie de l'actionnariat avec un investissement en capital dans la société. C'est le financement par actions.

Les investisseurs deviennent actionnaires de la société en échange d'un financement en fonds propres.

Le nombre d'actions dépend de l’apport financier que le particulier a réalisé ainsi qu'à la valorisation de l'entreprise.
Au contraire du crowdlending (prêt participatif), l'investisseur n'est pas bloqué par un plafond de l'investissement. Par contre le montant du financement, pour l'entreprise, ne pourra pas excéder 1 million d'euros.

Enfin, on rappellera que ce mode de financement participatif reste un investissement à risques.

Le concept de néo-banque

Les néo-banques sont par définition des établissements « dématérialisés », issus de la révolution numérique. Elles utilisent pour la plupart une technologie financière ou « Fintech », basée sur une meilleure connectivité, une plus grande transparence et une meilleure relation avec le client. Chaque modèle de banque en ligne est ainsi en mesure de proposer des services bancaires en ligne en seulement quelques minutes, au moyen d’une simple application et d’une carte de débit. C’est le cas notamment de Compte nickel, Soon ou Number 26.

A quels besoins du client les cyberbanques répondent-elles ?

L’atout majeur des banques en ligne réside sans doute dans la nullité des frais bancaires. Au total, l’économie peut se chiffrer à hauteur de 50% par rapport aux tarifs pratiqués dans les banques traditionnelles ! Cette offre est rendue possible par la dématérialisation des services, qui permettent une grande rapidité d’exécution des opérations : en effet, il ne faut que quelques minutes pour ouvrir un compte à partir d’une connexion internet ! La plupart des offres bancaires en ligne n’imposent pas de conditions particulières, si ce n’est un niveau de revenu minimum selon l’offre choisie.

Le concept de transfert de devises

Le transfert de devises en ligne s'appuie sur le principe d'une plateforme de paiement dématérialisée, réputée plus rapide et moins coûteuse que l'utilisation des services d'une banque en ligne. Ainsi, les processeurs de paiement en ligne permettent non seulement de gagner de l'argent et de retirer de l'argent, mais également de payer ses achats dans un environnement sécurisé. Parmi les sociétés les plus emblématiques, citons notamment PayPal, Payname ou encore Paytop.

Comment utiliser les services de transfert de devises en ligne ?

Il suffit de s'inscrire (la plupart du temps gratuitement) sur le site de transfert de devises, en n'omettant pas de renseigner certaines informations comme l'adresse email, l'adresse postale et des informations de compte bancaire. L'échange de devises (hors de l'UE par exemple) se fait généralement automatiquement sur la plateforme, avec parfois des frais de conversion à prévoir.

A quels besoins client répondent les sites de transfert de devises ?

Avant tout, l'atout majeur de ces plateformes est de pouvoir disposer d'un cadre sécurisé en ligne, avec de vrais services annexes à la clé pour les professionnels. Entre-autres, des frais réduits sur de nombreux modes de paiement différents.

Vous souhaitez aller plus loin ?

Découvrez comme investir de l’argent dans une entreprise ou emprunter avec le prêt participatif
Faire un prêt
participatif
La rédaction de banque en ligne, vous guide pour faire un prêt participatif avec le crowdlending
Je compare
Placer de l'argent
dans une entreprise
La rédaction de banque en ligne vous guide pour investir dans une entreprise avec le crowdlending
Je compare
Comparateur des offres
de Crowdlending
Banques-en-ligne.fr met à votre disposition un comparateur des offres d’investissement en crowdlending
Je compare