En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Epargne : des livrets en perte de vitesse

Epargne : des livrets en perte de vitesse

Sans surprise, les Livrets A et LDD terminent l'année par un mouvement de décollecte, continu depuis des mois.

Le Livret A n’aura pas connu de miracle avant la fin de 2015.

Sur les onze premiers mois de l’année, le placement réglementé et le Livret de développement durable ont vu s’échapper 11,67 milliards de dépôts, dont 9,58 milliards d’euros pour le Livret A seul. En novembre, les épargnants ont retiré de leurs Livrets A 1,09 milliards d’euros et soustrait 210 millions de leurs LDD. La tendance ne se dément pas, donc, même si les pertes sont moins fortes qu’en octobre : le dixième mois de l’année, les Français avaient retiré de leurs livrets 3,07 milliards d’euros. Les produits d’épargne réglementés ont connu d’autres épisodes de décollecte sévère : en 1996, le Livret A avait « fondu » de 8,35 milliards d’euros, alors que le plafond de versement ne s’élevait encore qu’à 100 000 francs, soit un peu plus de 15 000 euros.

Depuis douze ans, le taux de rémunération des livrets réglementés est en baisse générale et, en deux ans, les épargnants ont dû accuser le coup d’un passage échelonné mais rapide de 2,25 % à 0,75 %. Un taux peu engageant dû en grande partie à celui de l’inflation, proche de 0 %, qui sert de base de calcul à la rémunération des livrets réglementés. Cette indexation basée sur l’évolution de l’indice des prix hors tabac et sur la progression des taux courts pourrait conduire logiquement à une nouvelle baisse de rémunération en février prochain. Un très mauvais signal pour les épargnants, que le gouvernement et la Banque de France pourraient s’abstenir de donner.
En attendant, la fuite des économies se poursuit, profitant à d’autres placements plus rémunérateurs comme le PEL ou l’assurance-vie, mais aussi aux comptes-courants : d’après les chiffres de la Banque de France, les dépôts à vue se sont étoffés de 8,8 milliards d’euros entre juin et septembre 2015.

Banques en ligne

Article rédigé par Elsa Rédacréa
Journaliste, Rédactrice web et Photoreporter
pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Pluie de récompenses pour le courtier d'épargne en ligne Linxea
Lire

L'article

Pluie de récompenses pour le courtier d'épargne en ligne Linxea Le 11/06/2018 à 09h30
Les Français, plus consommateurs qu'épargnants ?
Lire

L'article

Les Français, plus consommateurs qu'épargnants ? Le 22/05/2018 à 09h42
qu'importe le rendement, pourvu qu'on ait la sécurité
Lire

L'article

Epargne : qu'importe le rendement, pourvu qu'on ait la sécurité Le 13/05/2018 à 08h07