En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
PEL : toujours avantageux

PEL : toujours avantageux

Le Plan d'épargne-logement est aujourd'hui essentiellement choisi comme une alternative aux livrets réglementés et bancaires, devenus trop peu rémunérateurs.

La baisse du taux des livrets réglementés a bénéficié à des placements plus rémunérateurs, notamment l’assurance-vie et le Plan d’épargne-logement.

Un grand nombre d’épargnants sont précipités sur ce produit, souscrit non pas en vue d’acheter un logement, mais pour faire fructifier ses économies avec un minimum de risques. Sur les dix premiers mois de l’année 2015, il a été déposé sur les PEL quelque 16,5 milliards d’euros, portant son encours à 232 milliards d’euros. Un record pour un « bon plan », donc, et pour cause : ce placement rapporte encore 2 %, soit 1,69 % après prélèvements sociaux. Même s’il est nécessaire de bloquer les fonds au moins quatre ans, la comparaison avec le Livret A et ses 0,75 % de taux de rémunération actuelle ne laisse aucun doute.

PEL avantage de sa stabilité

Autre avantage apprécié par les détenteurs du PEL : sa stabilité. Le taux appliqué au moment de la souscription ne changera pas. Au niveau actuel des taux de l’un et de l’autre produits, le calcul est clair : une cagnotte de 10 000 euros placée sur un plan d’épargne-logement aujourd’hui rapportera 693 euros de plus si on patiente quatre ans, mais seulement 300 euros si l’argent a été placé sur un Livret A. Et à condition que le taux de ce dernier reste fixé à 0,75 %, dans les quatre années à venir… Mais il faut faire vite, car la rémunération du PEL est de nouveau sur la sellette. C’est en tout cas ce que souhaite la Banque de France, rappelant à maintes reprises que le taux du plan d’épagne-logement demeurait à un niveau anormalement élevé. Ce qui est logique : si la formule de calcul de ce taux était appliquée à la lettre, le PEL ne devrait rapporter à son détenteur que 0,5 %, à condition toutefois de ne pas tenir compte du taux plancher de 2 % aujourd’hui applicable à la rémunération du produit d’épargne. Un curseur assez facile à déplacer… vers le bas.

Banques en ligne

Article rédigé par Elsa Rédacréa
Journaliste, Rédactrice web et Photoreporter
pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Pluie de récompenses pour le courtier d'épargne en ligne Linxea
Lire

L'article

Pluie de récompenses pour le courtier d'épargne en ligne Linxea Le 11/06/2018 à 09h30
Les Français, plus consommateurs qu'épargnants ?
Lire

L'article

Les Français, plus consommateurs qu'épargnants ? Le 22/05/2018 à 09h42
qu'importe le rendement, pourvu qu'on ait la sécurité
Lire

L'article

Epargne : qu'importe le rendement, pourvu qu'on ait la sécurité Le 13/05/2018 à 08h07