En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Banques en ligne : la confiance des Français renouvelée

Banques en ligne : la confiance des Français renouvelée

D'après une récente étude publiée par le cabinet Simon Kucher & Partners, les Français sont moins réticents à ouvrir un compte bancaire en ligne. La preuve, les banques à distance atteignent leurs objectifs de clients.

Regain de confiance pour la banque en ligne

Les chiffres sont tombés : au 31 décembre 2015, le palmarès du nombre de clients des banques en ligne est publié. 1.025.000 clients chez ING Direct, dont 330.000 disposent d'un compte courant, 757.000 clients chez Boursorama Banque (un chiffre confortant le groupe bancaire qui s'est fixé un objectif de 2 millions de clients d'ici 2020), 365.000 clients chez Fortuneo (France et Belgique confondus), 237.000 clients pour Hello Bank, et enfin, 135.000 clients chez BforBank. La confiance que les Français ont exprimé envers les banques mobiles peut en effet trouver une explication à cette nette progression de clients ayant un compte auprès d'une banque en ligne.

Les Français sont beaucoup moins réticents en 2015 à ouvrir un compte bancaire selon une étude réalisée par le cabinet Simon Kucher & Partners. La cause évoquée était un manque de confiance vis à vis des banques en ligne. Aujourd'hui c'est moins le cas puisqu'ils sont 38% à exprimer un problème de confiance contre 43% l'année dernière. Les chiffres de l'étude Simon Kucher & Partners indiquent un taux de pénétration de 8,3% en 2015, contre 7,1% en 2014.

Clientèle élargie

L'étude montre aussi que le profil type des clients d'une banque en ligne a rajeuni. La tranche d'âge des 25/39 ans a diminué sur une année puisqu'elle passe de 43,5% en 2014 à 35,6% en 2015. Tandis qu'ils sont 34,3% pour la part des clients âgés de 40 à 54 ans. Si ce sont majoritairement des hommes (62,7% contre 37,3% de femmes), la cible des clients s'élargit à une catégorie sociaux professionnelle un peu plus étendue. Ils sont en effet 25,8% à exercer une profession de cadre ou profession intellectuelles supérieures et 26,5% d'employés. Enfin 70,3% d'entre eux gagne un revenu mensuel supérieur à 2000€.

Les tarifs des banques sont toujours évoqués comme étant un moteur de changement pour une banque en ligne. La mobilité bancaire étant encouragée par le gouvernement, les clients, qui décident de franchir le cap, ne sont autrement motivés que pour payer le moins possible, à l'image des frais de tenue de compte qui sont en pleine recrudescence.

Plus qu'une question de confiance, les Français deviennent désormais clients d'une banque 100% mobile parce qu'ils sont réellement convaincus du modèle bancaire que proposent les banques en ligne (service bancaire en mobilité, innovation, horaires élargis,....) .

Banques en ligne

Article rédigé par Stéphane Lormeau
Editeur d'actualités et d'expertises de la banque en ligne
site de référence : www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Lire

L'article

Boursorama Banque confirme que le marché français est sa priorité Le 22/06/2018 à 08h23
La néobanque N26 revendique 1 million de clients en Europe
Lire

L'article

La néobanque N26 revendique 1 million de clients en Europe Le 18/06/2018 à 08h32
hsbc change de cap
Lire

L'article

De la restructuration à la croissance : HSBC change de cap Le 17/06/2018 à 09h22