En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Une nouvelle mesure contre la multiplication des arnaques aux instruments financiers risqués

Une nouvelle mesure contre la multiplication des arnaques aux instruments financiers risqués

En l'espace de six années, les sommes détournées aux dépens des consommateurs pensant réaliser à tort des investissements intéressants ont atteint quelques 4,5 millions d'euros

Forex, options binaires, vin, diamants, forêts… les moyens d’attirer vers des investissements trompeurs ne manquent pas.

Des investissements très risqués

Le marché des changes, ou Forex, a fait un certain nombre de « victimes ». Non régulé, il est un énorme réservoir potentiel de déconvenues pour un grand nombre d’investisseurs non initiés, parfois recrutés par des rabatteurs du net peu scrupuleux.
Aujourd'hui, le Forex représente quatre appels sur dix sur le nombre reçu par l’autorité de contrôle et de régulation française. Toutes les victimes de ces arnaques ne doivent pas les préjudices qu’ils ont subis à leur trop grande confiance dans des sites équivoques. Des courtiers agréés exerçant dans certains pays, peuvent aussi attirer l’appétit des particuliers, par ces promesses d'« argent facile ».

Vers une protection des consommateurs

Avec la future interdiction de la publicité pour les plateformes en ligne proposant des outils financiers risqués, on peut prédire une moindre occurrence des cas de fraude, à défaut de voir les cas d’arnaque disparaître totalement.
La mesure a été inscrite dans le projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, qui a été présenté en conseil des ministres avant-hier, mercredi.
Elle concerne « toute forme de communications à caractère promotionnel par voie électronique (e-mailings, bannières publicitaires en ligne…) envers les particuliers portant sur les instruments financiers particulièrement difficiles à comprendre et potentiellement très risqués ».

Alors que la totalité des investissements proposés sur les plateformes non autorisées sont perdants, 90 % des offres pourtant mises en place par des acteurs agréés sont tout aussi infructueuses. L’Autorité des Marchés Financiers a été jusqu’à recommander de « fuir » le marché des changes, en rappelant que la première des précautions est de s’assurer que l’interlocuteur, en ligne ou en agence " parfois éphémère ", est bien autorisé à fournir des services financiers.

Banques en ligne

Article rédigé par Elsa Rédacréa
Journaliste, Rédactrice web et Photoreporter
pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Boursorama Banque, leader de la banque en ligne en France
Lire

L'article

Boursorama Banque, leader de la banque en ligne en France Le 13/08/2018 à 09h15
Fortuneo simplifie son offre de bourse en ligne
Lire

L'article

Fortuneo simplifie son offre de bourse en ligne Le 16/07/2018 à 10h24
Bourse en ligne : vers une concurrence accrue
Lire

L'article

Bourse en ligne : vers une concurrence accrue Le 25/06/2018 à 07h33