En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Avec Fidor la BPCE aura sa banque en ligne !

Avec Fidor la BPCE aura sa banque en ligne !

La BPCE a annoncé son arrivée sur le marché de la banque en ligne avec le lancement de Fidor Bank en 2017.
Avec Fidor la BPCE aura sa banque en ligne

790 millions d'euros consacrés sur 4 ans pour moderniser le réseau informatique BPCE.

Alors que l’arrivée d’Orange Bank sur le marché de la banque en ligne est imminente et quelques semaines après l’entrée en vigueur d’une disposition de la loi Macron facilitant le changement de banque, la BPCE annonce le lancement prochain de Fidor, sa banque en ligne. Le groupe mutualiste qui rassemble les réseaux des Banques populaires et des Caisses d’Epargne avait déjà annoncé son passage en mode FinTech. BPCE réduira ses coûts en fermant 5 % de ses agences bancaires dans les trois prochaines années.

Lancement de la banque en ligne Fidor : double atout pour le groupe BPCE

Le groupe mutualiste BPCE qui constate que ses clients se rendent de moins en moins en agence, souhaite accélérer les ventes à distance. Ces dernières représenteront 40 % en 2020 contre seulement 11 % actuellement, grâce au développement de la signature électronique. BPCE est l’une des rares banques à ne pas avoir lancé sa banque en ligne.

A l’heure où les nouvelles technologies, l’intelligence artificielle ou encore le digital sont en plein essor, le plan de digitalisation de la BPCE apparaissait donc comme une stratégie indispensable pour que le groupe puisse maintenir sa position sur le marché. La BPCE compte s’appuyer sur le numérique afin d’améliorer sa relation avec ses clients. Elle suivra ainsi les pas de ses concurrents qui mettent tous l’accent sur cette dimension technologique pour les prochaines années. En effet, le lancement de Fidor Bank aura lieu dans le courant du second semestre 2017, après la mise en place de la loi Macron. C’est donc dans un contexte favorable que se fera l’entrée de la banque en ligne sur le marché français.

Fidor, rachetée par BPCE en 2016, est une FinTech titulaire d’une licence bancaire. BPCE n’a pas précisé quels seront ses objectifs d’acquisition de clients à atteindre, mais a indiqué que les services de Fidor Bank seront proposés à travers toute l’Europe d’ici 2020. De plus, son offre sera bien différente de celle de la Caisse d’Epargne et des Banques Populaires. En effet, Fidor est une banque collaborative et 100 % mobile. Elle constitue donc un potentiel de croissance important pour le groupe bancaire même si ce marché reste encore peu rentable et très compétitif. De son côté, la BPCE apportera à Fidor sa connaissance du marché en l’accompagnant sur le développement de nouveaux usages bancaires.

La BPCE envisage d’économiser un milliard d’euros pour lancer sa banque en ligne

Le groupe compte aujourd’hui plus de 3 300 agences pour la Banque populaire et 4 200 pour la Caisse d’Epargne. Pour mettre en œuvre son programme de digitalisation, le président du groupe BPCE, François Pérol, a annoncé la fermeture de 400 agences. De plus, sur les 11 000 départs prévus d’ici 2020, seuls 2 sur 3 seront remplacés, ce qui correspond à une baisse des effectifs de 3 500 salariés. Le groupe a indiqué vouloir économiser près de 750 millions d’euros d’ici 2020, cela passera par une rationalisation de son organisation mais aussi de ses achats et par une réduction de ses caisses régionales. Les économies concernant la banque d’affaires Natixis qui est cotée en Bourse, s’élèveront à 250 millions d’euros. Pour parvenir à concrétiser ce projet gourmand en investissements, la BPCE devra auparavant investir 790 millions d’euros sur 4 ans, notamment pour moderniser son informatique.

Les raisons de cette acquisition sont ainsi d’ordre économique, technologique et stratégique tant pour Fidor que pour BCPE. Toutes deux ont intérêt à collaborer ensemble. D’un côté, Fidor intéresse BCPE grâce à sa capacité à traiter rapidement les opérations des clients et à son offre digitale développée. De l’autre, Fidor pourra profiter de l’expérience acquise par BCPE et bénéficier d’un actionnaire solide.

Pour aller plus loin

La FinTech allemande Fidor a été acquise par la BPCE en 2016. Créée en 2009 par Matthias Kröner, qui est aujourd’hui son directeur général, Fidor est une banque collaborative qui s’appuie déjà sur une communauté de plusieurs centaines de milliers de membres.
Fidor propose une offre unique développée grâce à une infrastructure et des solutions digitales propriétaires. Sa technologie a été adoptée par Telefonica pour lancer son offre de banque mobile en Allemagne sous la marque O2 Banking.
Fidor Bank permet à tous de partager des « bons plans » y compris dans les banques concurrentes, de poser des questions, suggérer de nouveaux produits, ou encore de recommander des services. Les contributeurs sont récompensés par des primes traduisant leur notoriété et crédibilité. C’est donc un système collaboratif innovant et qui fait ses preuves.

Banques en ligne

Article rédigé par Nathalie J.
Rédactrice web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Boursorama intègre Samsung Pay et BNP Paribas Apple Pay
Lire

L'article

Boursorama intègre Samsung Pay et BNP Paribas Apple Pay Le 12/12/2018 à 07h30
Palmarès 2019 des banques
Lire

L'article

Palmarès 2019 des meilleures banques et des meilleures banques en ligne Le 11/12/2018 à 15h41
Les banques françaises jouent la carte du virement instantané
Lire

L'article

Paiement en ligne : les banques françaises jouent la carte du virement instantané Le 07/12/2018 à 07h49