En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Jeunes de moins de 30 ans : des « Tanguy » bancaires

Jeunes de moins de 30 ans : des « Tanguy » bancaires

75% des Français âgés de 16 à 29 ans conservent le même établissement bancaire que leurs parents, selon une étude d'un cabinet de conseil.
Jeunes de moins de 30 ans Tanguy bancaires

Assimilée à la génération des Millennials, cible convoitée par les banques, les jeunes semblent conserver la même banque que leurs parents. On connaissait le jeune incapable de quitter le foyer familial, mis en scène dans le film d’Etienne Chatiliez « Tanguy ». La déclinaison de ce phénomène existe aussi dans la banque. D’après l’étude d’Exton Consulting réalisée auprès de 2.800 individus âgés de 16 à 29 ans et issus de cinq pays européens (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni et Espagne), trois jeunes Français sur quatre gardent le même établissement bancaire que leurs parents, un chiffre en hausse de 10 points par rapport à 2008.

En détail, ils sont 84% des 16-20 ans, 71% des 21-25 ans et 61% des 26-29 ans à disposer d’un compte dans la banque de papa et/ou de maman. « Cet attachement résiste même à l’éloignement du domicile parental », note l’enquête du cabinet de conseil en stratégie et management pour les acteurs des services financiers.

Un besoin de sécurité

Hausse du prix de l’immobilier, chômage, crise économique, la nouvelle génération est globalement moins riche que ses aînés au même âge. Elle a aussi moins confiance dans le monde du travail. Résultat, les jeunes se recentrent sur la famille et les amis. Dans ce contexte, conserver la même banque que son père ou sa mère représente un élément de stabilité et de sécurité. « Les parents sont des prescripteurs naturels et restent les premiers conseils dans les moments clés », constate l’étude. En outre, le conseiller bancaire connait généralement tous les membres de la famille, ce qui peut créer une relation rassurante pour les enfants devenus grands.

A contrario, changer de banque peut être perçu comme un saut dans l’inconnu et une source d’angoisse. Cette attitude révèle aussi que les jeunes sont peu sollicités par les réseaux bancaires et donc moins tentés d’aller voir ailleurs. Seuls 13% d’entre eux sont régulièrement démarchés par des banques dont ils ne sont pas clients.

Une méfiance pour les nouveaux acteurs

Alors que la nouvelle génération est hyper connectée, elle s’avère paradoxalement frileuse face aux « fintechs » (les start-up de la finance) et autres « néobanques » (les banques 100% digitales). Seuls 24% des 16-29 ans s’estiment prêts à souscrire un produit auprès d’un nouvel entrant sur le marché bancaire. Les jeunes évoquent le manque de confiance à l’égard de ces acteurs (41%) ainsi que la méconnaissance de leurs offres (28%).

Peu sensibles aux innovations dans les services financiers, ils privilégient la relation dans la durée avec une banque plutôt que l’avancée technologique. Les jeunes Français se montrent en définitive très conservateurs en matière bancaire…

Pour aller plus loin

Selon le palmarès de banques-en-ligne.fr, c'est monabanq. la meilleure banque en ligne pour les étudiants.

Les banques en ligne les moins chères pour les jeunes actifs sont Boursorama, Fortuneo et ING Direct.

Banques en ligne

Article rédigé par Stéphane Lormeau
Editeur d'actualités et d'expertises de la banque en ligne
site de référence : www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Village by CA, du Crédit Agricole œuvre pour les start-up
Lire

L'article

Village by CA, du Crédit Agricole œuvre pour les start-up Le 22/10/2017 à 08h01
les solutions innovantes de banques en ligne pour les pro
Lire

L'article

IbanFirst, Manager.one, Qonto,… les solutions innovantes des banques en ligne pour les pro Le 21/10/2017 à 08h11
Monabanq récompensée pour sa relation avec les clients !
Lire

L'article

Monabanq récompensée pour la qualité de son service client ! Le 20/10/2017 à 16h39