En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Marché des pro et des TPE : la compétition des banques

Marché des pro et des TPE : la compétition des banques

Alors que les très petites entreprises continuent de pâtir de la difficulté d'accès au crédit, les banques s'investissent de plus en plus sur le marché des pro.
Marché des pro et des TPE compétition des banques

Des difficultés de financement persistantes

Le Baromètre de la confiance des TPE à l’endroit des banques est paru au début du mois de juillet. 56 % des très petites entreprises prétendent avoir connu au « moins une difficulté » durant leur demande de crédit formulée au cours des trois dernières années. Le refus des banques concerne 18,5 % des cas, le refus partiel atteignant 11,7 % des réponses. Mais si la plupart des entreprises parviennent à se financer, ce sont d’autres préoccupations qui altèrent leur confiance.

C’est notamment le cas d’une demande trop élevée de garanties ou de cautions personnelles. Certains mettent en avant les lourdeurs administratives pour élaborer le dossier de financement, quand d’autres évoquent les délais de réponse trop longs. A ce titre, le marché des pro pourrait bénéficier d’une concurrence accrue entre les établissements bancaires. Il semble évident que le facteur confiance dans la relation client est primordial, tout comme la capacité de la banque à accompagner et à soutenir les TPE en cas de difficultés, notamment sur la question de l’avance sur trésorerie.

L’offre pro : un nouveau secteur disputé

Si le Crédit Agricole domine outrageusement le marché des clients professionnels, la concurrence entend bien faire bouger les lignes. Ainsi, le ministre de l’Economie vient de demander à La Banque Postale de s’engager plus fortement dans le renforcement des crédits pour les TPE. D’ailleurs, la Banque Postale est quasiment au même niveau que le Crédit Agricole dans le traitement des auto-entrepreneurs. La filiale de la Poste a mis en place le programme Banque des Pros, en espérant séduire les 400 000 pros qui passent tous les jours aux bureaux de poste pour déposer leurs colis et courriers. Le rachat de KissKissBankBank (plateforme de crowdfunding) a aussi pour intérêt d’étoffer l'offre de financement aux professionnels.

Et la concurrence s’élargit aussi aux banques en ligne même si Boursorama est la seule encore à décliner son offre Boursorama Pro. La banque en ligne veut en priorité libérer les TPE des tracas administratifs et réduire les problèmes de délai, c’est-à-dire deux des revendications qui pèsent sur la confiance accordée par les pros aux banques. Pour 9 € / mois, le professionnel dispose d’un compte courant, d’une carte Visa Premier, d’un découvert de 4 000 €, d’une assurance Boursorama Protection Pro, ou encore d’un chéquier.

Pour aller plus loin

Même si l'offre est encore timide, il est possible de trouver une banque en ligne pour les professionnels qui propose des solutions adaptées aux PME et indépendants.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Boursorama monabanq Hello-bank-offres-banque-en-ligne-accélèrent
Lire

L'article

Boursorama, monabanq, Hello bank!…. les offres flash de banque en ligne s'accélèrent Le 22/09/2017 à 08h22
La banque des voyageurs, Ditto remporte le Prix RB de l'Innovation 2017 !
Lire

L'article

La banque des voyageurs, Ditto remporte le Prix RB de l'Innovation 2017 ! Le 21/09/2017 à 10h44
mobilité bancaire francais prets a ouvrir un compte sans banque
Lire

L'article

Mobilité bancaire : 37% des Français prêts à ouvrir un « compte non bancaire » Le 20/09/2017 à 13h55