En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Crédit immobilier : accalmie estivale de la hausse des taux

Crédit immobilier : accalmie estivale de la hausse des taux

C'est la stabilité qui prédomine cet été pour les taux du crédit immobilier. Le taux moyen hors assurance ne franchit toujours pas la barre des 1,60 %.
accalmie estivale de la hausse des taux crédit immo

Hausse des taux d’emprunt immobilier ralentie

Le dernier baromètre Crédit Logement/CSA évalue à 1,57 % le taux de crédit immobilier, toutes durées d’emprunt confondues. Ce score est quasiment identique à celui de mai (1,56 %) et d’avril (1,55 %). La réalisation de projets d’acquisition d’un bien immobilier ne pâtit donc nullement des conditions de crédit. Techniquement, cette stabilité est due à la diminution du taux d’emprunt à dix ans des obligations d’état. L’OAT avait grimpé à 1,1 % durant le mois de mars, avant de retomber entre 0,6 % et 0,8 % le mois dernier. En revanche, cette baisse n’est pas reportée sur les taux du crédit immobilier, ce qui signifie que les banques en profitent pour reconstituer leurs marges tout en affichant des offres commerciales toujours attractives. Les chiffres le traduisent puisque la production de crédit immobilier a atteint 25 milliards d’euros en mai.

Crédit immobilier : les perspectives à la rentrée

Pour Maël Bernier, porte-parole du portail Meilleurtaux.com, la stabilisation prime : « nous parions sur des taux stables et peut-être quelques hausses notamment dans les établissements un peu "engorgés" qui pourraient remonter légèrement leurs taux afin d’éviter une trop forte demande. ». Du côté de Vousfinancer.com, aucun « mouvement majeur sur les taux » n’est perçu, bien que « des différences importantes d’une banque à l’autre, en fonction des stratégies propres à chaque établissement » se dévoilent. Certaines banques comme le Crédit Agricole Ile-de-France prolongent leur offre de prêt à taux zéro sans conditions de ressources pour capter les primo-accédants. Or, comme les banques sont en avance sur leur production de crédits, la sélection des dossiers est plus fine. Elles placent donc en priorité les clients qu’elles souhaitent séduire à travers des baisses tarifaires ciblées.

Là encore, le consommateur a intérêt à faire jouer la concurrence pour mieux apprécier et comparer l’offre de crédit immobilier, et trouver ainsi la solution idoine par rapport à sa situation.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Quand les banques innovent sur le crédit
Lire

L'article

Quand les banques innovent sur le crédit Le 30/10/2018 à 07h31
Prêt étudiant, un moyen de fidéliser une clientèle rentable dans l'avenir
Lire

L'article

Prêt étudiant, un moyen de fidéliser une clientèle rentable dans l'avenir Le 05/09/2018 à 08h59
habitude europeens recours credits consommation
Lire

L'article

Les habitudes européennes de recours au crédit consommation  Le 16/08/2018 à 09h18