En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Le portrait-robot de l'emprunteur immobilier évolue peu

Le portrait-robot de l'emprunteur immobilier évolue peu

Au premier semestre 2017, les Français ont continué à investir dans la pierre. Le profil type de l'emprunteur ne varie pas par rapport à 2016.
portrait robot emprunteur immobilier

A quoi ressemble l’emprunteur immobilier au début de l’année 2017 ?

D’après le courtier en crédit immobilier La centrale de financement, il n’y a pas de changements majeurs par rapport à 2016 sur le profil type des emprunteurs ayant souscrit un crédit immobilier en 2017. Il s’agit d’une personne âgée de 38 ans, gagnant en moyenne 55.013 euros par an. Son prêt s’élève à 161.201 euros sur une durée de 19 ans et 2 mois et un apport personnel représentant 9,3% du coût total du projet.

Autre caractéristique : ce sont principalement des couples qui investissent dans l’immobilier. Ils représentent 58% des emprunteurs chez les moins de 30 ans et 74% chez les 30-39 ans. Enfin, ils sont 86,48% à acquérir leur résidence principale. Derrière ce profil type se cachent toutefois des disparités en fonction de la situation de l’emprunteur et du secteur géographique de son achat. 

Emprunt plus conséquent pour les primo-accédants

L’emprunteur qui fait son premier achat immobilier est plus jeune (33 ans), emprunte moins (141.443 euros) pour une durée quasiment supérieure de 3 ans (22 ans). Des chiffres qui s’expliquent notamment par des revenus moins importants (38.742 euros).

Pour cette catégorie d’acheteurs, La centrale de financement alerte sur « la tension des prix du marché constatée dans les grandes villes qui oblige les acheteurs à opérer des ajustements se traduisant par un apport venant de la famille ou par la réduction de la surface visée ». Dans les mois à venir, une possible remontée des taux d’intérêt couplée avec une hausse des prix immobiliers dans les grandes villes pourraient freiner la demande de ces primo-accédants.

Un effort financier plus important en Ile-de-France

Des écarts apparaissent également si l’on compare le profil d’un emprunteur en Ile-de-France à celui achetant dans le reste de l’Hexagone. Alors que l’âge moyen et la durée du prêt sont quasiment similaires, la différence la plus importante porte sur l’effort financier consenti ou la capacité d'emprunt, c’est-à-dire le ratio entre le montant du prêt et le revenu perçu. Même si les rémunérations moyennes sont plus élevées en région parisienne, cela ne suffit pas à compenser les prix élevés. Résultat : l’effort financier est de 3,07 en Ile-de-France, contre 2,93 sur le reste du territoire.

Par ailleurs, l’apport personnel est plus important puisqu’il représente 12,3% du coût total en Ile-de-France au lieu de 9,3% au niveau national. Des chiffres qui expliquent pourquoi l’accès à la propriété demeure plus compliqué à Paris et dans les départements franciliens qu’ailleurs dans le pays.

Pour aller plus loin

Pour préparer votre demande de prêt immobilier, banques-en-ligne.fr propose des calculatrices crédit en ligne.

Le but est de faciliter la comparaison des prêts immobiliers à travers plusieurs outils permettant de calculer :
- la capacité d'emprunt ,
- les mensualités d'un prêt,
- le taux d'endettement,
- établir un échéancier de prêt,
- le coût du crédit qui servira à comparer avec les offres des différentes banques.

Banques en ligne

Article rédigé par Stéphane Lormeau
Editeur d'actualités et d'expertises de la banque en ligne
site de référence : www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Quand les banques innovent sur le crédit
Lire

L'article

Quand les banques innovent sur le crédit Le 30/10/2018 à 07h31
Prêt étudiant, un moyen de fidéliser une clientèle rentable dans l'avenir
Lire

L'article

Prêt étudiant, un moyen de fidéliser une clientèle rentable dans l'avenir Le 05/09/2018 à 08h59
habitude europeens recours credits consommation
Lire

L'article

Les habitudes européennes de recours au crédit consommation  Le 16/08/2018 à 09h18