En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Anytime de BPCE, une alternative au compte bancaire ?

Anytime de BPCE, une alternative au compte bancaire ?

Depuis sa création en 2014, la FinTech Anytime se démarque en proposant une véritable alternative au compte bancaire. Ses dirigeants ont souhaité élargir leur stratégie en offrant des services accessibles aux particuliers comme aux professionnels.
anytime BPCE alternative au compte bancaire

Anytime permet d’ouvrir un compte en quelques minutes pour disposer d’un RIB, d’une MasterCard ou encore d’un terminal de paiement pour les professionnels. Après avoir réalisé une levée de fonds de 5 millions d’euros en novembre 2016 avec la société d’investissement Seventure Partners rattachée au groupe BPCE, la startup entend bien poursuivre sur sa lancée en élargissant ses services aux particuliers et en proposant son API en marque blanche.

Anytime, le compte sans banque pour professionnels et particuliers

Depuis sa création, Anytime a pour ambition de construire la première banque FinTech de France et d’Europe en proposant à ses clients des services financiers simples, accessibles et à moindre coût. Tout comme Compte Nickel, Anytime souhaite se positionner comme une alternative ou un complément aux banques. En novembre 2016, la banque de financement du groupe BPCE y a injecté 4,5 millions d’euros. Avec un apport de 500 000 euros en fonds propres, la startup a donc bénéficié d’une levée de fonds de 5 millions d’euros pour accélérer son développement en recrutant, mais aussi en investissant en marketing pour augmenter son portefeuille de clients.

Le véritable atout d’Anytime est sa capacité à offrir des services accessibles aux professionnels comme aux particuliers. Les professionnels, indépendants, artisans, associations et PME ont la possibilité d’ouvrir un compte en moins de cinq minutes sans engagement ni dépôt minimum pour bénéficier d’une MasterCard et d’un RIB leur permettant de payer les frais et recevoir de l’argent. La formule pour les professionnels coûte 9,50 euros par mois. En ajoutant 79 euros, il est également possible d’obtenir un terminal de paiement. De leur côté, les particuliers peuvent bénéficier d’une carte internationale Visa, déposer de l’argent gratuitement par virement bancaire, suivre leurs dépenses en temps réel grâce à un compte 100 % mobile, le tout pour seulement 27 euros par an. Les fondateurs, Damien Dupouy et Thierry Peyre, précisent toutefois qu’en matière de crédit, les banques demeurent indispensables.

Anytime se positionne comme un agrégateur de services financiers par API

Les fondateurs de la société souhaitent investir davantage dans les FinTech en orientant leur plateforme et leur mode de fonctionnement vers les API, des interfaces d’accès aux données numériques liées à d’autres services émanant de banques ou de startups. Dans ce sens, la startup s’intéresse à des partenaires massivement tournés vers la technologie et la finance, considérant que les FinTech représentent une alternative sérieuse à certains services financiers traditionnels. Anytime dispose également de sa propre API, ce qui lui permet de se positionner comme un véritable agrégateur de services financiers.

Anytime laisse une réelle liberté à ses clients avec la dimension du "sans engagement". Les usages, l’interface et les fonctionnalités simples offertes par la FinTech suffisent à fidéliser les utilisateurs. Depuis sa création, Anytime a reçu plus de 120 000 demandes d’ouvertures de comptes. La société, qui se rémunère essentiellement grâce aux frais de tenue de compte, devrait atteindre l’équilibre financier en 2018, avec un objectif d’un million de clients en Europe d’ici à 2020.

La néobanque Anytime accélère son développement

A terme, Anytime prévoit d’élargir sa palette de services financiers. La plateforme avait déjà développé des services BtoB en proposant un compte sans banque. Elle envisage désormais d’avancer sur le BtoB et suggère la mise en place d’activités différentes comme l’affacturage et la gestion des taux de change (Currency Cloud). Pour faire face à ces nouveaux défis, l’entreprise a doublé ses effectifs au 1er trimestre 2017 en renforçant notamment son équipe de développeurs. En décembre 2016, Bruno Gloaguen, co-fondateur de la plateforme de micro-paiement Allopass.com revendue à la société HiMedia/Hipay en 2006, a été nommé au poste de directeur général.
Anytime souhaite accroître son influence et faire en sorte que son modèle soit « passeportable ». Si pour le moment elle ne se concentre que sur le marché français, l’objectif est d’adapter le modèle au niveau européen dans le courant de l’automne 2017. Grâce à ses services financiers complets et accessibles à une clientèle large, la FinTech dispose de tous les éléments-clé pour passer à la vitesse supérieure et devenir la première banque FinTech en France, puis en Europe.

Banques en ligne

Article rédigé par Nathalie J.
Rédactrice web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Boursorama monabanq Hello-bank-offres-banque-en-ligne-accélèrent
Lire

L'article

Boursorama, monabanq, Hello bank!…. les offres flash de banque en ligne s'accélèrent Le 22/09/2017 à 08h22
La banque des voyageurs, Ditto remporte le Prix RB de l'Innovation 2017 !
Lire

L'article

La banque des voyageurs, Ditto remporte le Prix RB de l'Innovation 2017 ! Le 21/09/2017 à 10h44
mobilité bancaire francais prets a ouvrir un compte sans banque
Lire

L'article

Mobilité bancaire : 37% des Français prêts à ouvrir un « compte non bancaire » Le 20/09/2017 à 13h55