En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
La finance solidaire pour donner du sens à son épargne

La finance solidaire pour donner du sens à son épargne

Depuis près d'une quinzaine d'années, la finance solidaire connaît un succès retentissant. Cette forme d'épargne récente permet de soutenir des associations ou entreprises à forte utilité sociale et environnementale.
La finance solidaire pour donner du sens à son épargne

L’année 2016 a été globalement satisfaisante pour la finance solidaire. En effet, après deux années de forte hausse, la collecte globale d’épargne solidaire s’est maintenue à un niveau élevé, essentiellement portée par l’épargne salariale solidaire. De plus en plus de banques et assureurs se mettent à proposer des fonds solidaires pour permettre aux particuliers de donner du sens à leur épargne tout en limitant les risques. La 10ème Semaine de la finance solidaire organisée par Finansol est l’occasion de faire connaître ces nouveaux types de placements.

A quoi correspond la finance solidaire ?

La finance solidaire désigne les formes d’épargne orientées vers le financement d’activités qui ne sont pas immédiatement rentables mais utiles socialement. Ce type de placement financier privilégie donc l’humain par rapport au capital. Deux démarches différentes permettent de devenir un épargnant solidaire actif : l’investissement solidaire et l’épargne de partage.

Un placement est dit solidaire lorsque tout ou partie de l’épargne est investie dans des projets d’utilité sociale. Il peut s’agir de fonds communs de placement d’entreprises solidaires comme le PERCO ou le PEE, de placements dans des actions non cotées ou sur des comptes à terme. L’épargne de partage consiste quant à elle à faire don de son placement ou de ses revenus à une œuvre d’intérêt général. Les livrets d’épargne, les fonds communs de placement et l’assurance-vie sont des produits de partage car une partie des intérêts qu’ils génèrent peut être reversée à une association.

Compte tenu de la variété des produits de finance solidaire, Finansol, la fédération des acteurs de l’épargne solidaire, décerne chaque année un Label des produits solidaires selon des critères de solidarité et de transparence. Son rôle est également de faire connaître davantage cette nouvelle forme d’épargne aux particuliers et professionnels. Tous les ans, l’association organise la Semaine de la finance solidaire. La 10ème édition se déroule du 6 au 13 novembre 2017 avec au programme : des rencontres entre épargnants, porteurs de projets et financeurs solidaires sur toute la France, des ateliers informatifs, soirées jeu…Cet événement vise à montrer que chacun peut donner du sens à son épargne. Les Grands Prix de la finance solidaire sont remis cette année par Finansol et le journal Le Monde pour récompenser les projets à forte plus-value sociale et environnementale.

Les produits d’épargne solidaire proposés par les banques

Face à l’essor de la finance solidaire, les banques n’ont d’autre choix que de proposer des solutions d’épargne adaptées. Le Livret Agir du Crédit Coopératif permet de placer son épargne sans risque. La banque verse la moitié des intérêts annuels du livret à une association. L’épargne placée est rémunérée 1 % brut par an jusqu’à 15 300 euros et 0,10 % brut par an au-delà.

Le Livret Nef proposé par La Nef donne la possibilité de choisir l’orientation de son épargne parmi le secteur écologique, social ou culturel. L’épargnant peut faire don de tout ou partie de ses intérêts sur épargne à une association partenaire de La Nef et ainsi bénéficier d’avantages fiscaux.

Dans le même sens, le Livret Initiative Durable BPE bénéficie du Label Finansol et permet à son propriétaire de donner tout ou partie de ses gains à un organisme d’utilité publique qui utilise ce soutien pour financer des projets solidaires. Le versement minimum est fixé à 10 euros et le plafond à 10 millions d’euros. Ce livret de partage permet à son titulaire de bénéficier d’une réduction d’impôts comprise entre 66 et 75 % et d’un PFL de 5 %.

Le Crédit Mutuel a quant à lui développé deux livrets en faveur de la finance solidaire : le Livret d’épargne pour les Autres rémunéré au taux de 0,75 % brut et permettant au souscripteur de répartir les intérêts générés entre un maximum de quatre associations ; le Livret Solidaire commercialisé par les trois fédérations du Crédit Mutuel Arkéa accessible dès 10 euros et plafonné à 22 950 euros.

De son côté La MAIF a profité de la Semaine de la finance solidaire pour mettre en avant son Livret Autrement. Ce Livret de partage propose de verser 25 % de vos intérêts au Fonds Solidaire MAIF. En option, le titulaire peut céder 1 % de ses versements à ce fonds solidaire. 66 % de ses dons constituent le montant de sa réduction d’impôts. Les intérêts perçus sont reversés à deux associations : Les Doigts Qui Rêvent, l’Association de la Fondation Étudiante pour la Ville (AFEV).

L’épargne solidaire ne cesse de progresser en France. Toutefois, Finansol s’inquiète des impacts liés à la disparition de l’ISF-PME. En effet, cela pourrait dissuader les plus riches d’investir dans ce type de placement. L’association propose de revaloriser l’avantage accordé au titre de l’IR-PME en rehaussant le plafond et en revalorisant le taux selon la durée de détention. Reste à savoir si le gouvernement tiendra compte de cette proposition.

Banques en ligne

Article rédigé par Nathalie J.
Rédactrice web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Les écarts de patrimoine se creusent en France
Lire

L'article

Les écarts de patrimoine se creusent en France Le 03/09/2018 à 11h43
Impact du PFU et de l'année blanche sur la fiscalité de l'assurance-vie 201
Lire

L'article

Impact du PFU et de l'année blanche sur la fiscalité de l'assurance-vie 2018 Le 24/08/2018 à 10h16
photo epargne en france
Lire

L'article

Photographie de l'épargne en France Le 31/07/2018 à 07h13