En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Résiliation annuelle de l'assurance emprunteur : des économies en vue 

Résiliation annuelle de l'assurance emprunteur : des économies en vue 

A partir du 1er janvier 2018, les particuliers pourront remettre en cause leur assurance de prêt dans les deux mois précédant la date anniversaire de souscription du contrat. Une facilité qui pourrait permettre aux emprunteurs de gagner en pouvoir d'achat.
Résiliation annuelle de l

Réduire le coût de son crédit en jouant sur l’assurance emprunteur. Cette solution, encore peu utilisée peut pourtant permettre de réaliser de substantielles économies. D’autant que les gouvernements successifs ont mis en place des mesures pour faciliter le changement de cette couverture qui prend en charge les mensualités de remboursement d’un prêt en cas d’accidents de la vie (décès, invalidité…) et permettre ainsi de faire jouer la concurrence.

Ainsi, la loi Hamon permet de changer d’assurance emprunteur dans les 12 mois suivant la souscription des crédits signés à partir du 26 juillet 2014. A compter du 1er janvier 2018, à cette possibilité de résiliation « infra-annuelle » va s’ajouter une résiliation « intra-annuelle », issue de l’amendement Bourquin de la loi Sapin 2 (du nom de l’ancien ministre de l’Economie).

A partir de l’année prochaine, il sera possible de changer d’assurance de prêt tous les ans en le signifiant à l’assureur deux mois avant la date anniversaire du contrat par lettre recommandée, y compris pour les crédits souscrits il y a des dizaines d’années. « Le droit de substitution annuel, devrait, en accentuant la concurrence, favoriser une baisse du montant de l’assurance emprunteur et aura un impact sur leur pouvoir d’achat », estime Antoine Fruchard, fondateur de réassurez-moi.fr, un courtier en assurance emprunteur en ligne qui a réalisé une étude auprès de 980 personnes ayant contracté un crédit en cours.

Changement d'assurance emprunteur : gain moyen de 6.310 euros

D’après cette enquête, le gain moyen en changeant d’assurance emprunteur pourrait s’élever à 6.310 euros et concerner près de 450.000 emprunteurs. Les économies réalisées varient d’un établissement à l’autre. Ainsi, à titre d'exemple, les emprunteurs assurés par un contrat à la banque HSBC qui choisiraient un contrat alternatif pourraient gagner 7.610 euros. Un chiffre qui atteint 5.553 euros pour les clients de la Banque Postale et 5.366 euros au Crédit Agricole.

Même si ces sommes sont conséquentes, cela ne signifie pas que tous les emprunteurs vont opter pour un contrat alternatif. La raison ? La méconnaissance de l’assurance emprunteur et des nouvelles règles qui la régissent. L’étude révèle que 72% des personnes sondées ne sont pas au courant de la future possibilité de résilier son assurance emprunteur tous les ans.
Au regard des gains potentiels, ils seront peut-être plus nombreux prochainement à s’intéresser à la question.

Banques en ligne

Article rédigé par Stéphane Lormeau
Editeur d'actualités et d'expertises de la banque en ligne
site de référence : www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

clarification banque de france resiliation assurance emprunteur
Lire

L'article

Assurance emprunteur : des clarifications sur la résiliation annuelle  Le 09/08/2018 à 08h15
Assureurs contre GAFA : quelles stratégies ?
Lire

L'article

Assureurs contre GAFA : quelles stratégies ? Le 09/06/2018 à 07h41
assurance emprunteur source economie frais
Lire

L'article

L'assurance emprunteur : source d'économie sur les frais bancaires Le 17/02/2018 à 07h10