En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Pourquoi un compte bancaire à 2 €/mois est plus intéressant que l'offre bancaire de base ?

Pourquoi un compte bancaire à 2 €/mois est plus intéressant que l'offre bancaire de base ?

Proposée par les banques depuis 2014, l'offre bancaire de base ne trouve pas son public : les clients économiquement fragiles. Plusieurs raisons expliquent cet « échec » dont la distribution d'offres low cost des banques en ligne et des banques mobiles.
Pourquoi un compte bancaire à 2 €/mois est plus intéressant que l

Offre bancaire de base : des tarifs pourtant avantageux

D’après les résultats de l’Observatoire de l’inclusion bancaire, seule 1 personne sur 10 éligible à l'offre bancaire de base y a souscrit. Dédiée aux usagers financièrement fragiles ayant par exemple connu un incident de paiement ou une situation de surendettement, celle-ci n’a donc séduit que 250 000 clients sur les 2,5 millions potentiellement concernés. Pourtant, l’offre est censée satisfaire leurs attentes : 3 € / mois maximum, 4 € / transaction ayant requis une commission d’intervention et 20 € / mois (contre quatre fois plus dans le cas classique). Ces tarifs sont clairement avantageux puisqu’en moyenne, une personne fragilisée financièrement paie 182 € / an de frais de commissions d’intervention.

Les raisons de ce fiasco de l’offre bancaire de base

La Banque de France s’interroge sur les causes de cet insuccès en évoquant la combinaison de plusieurs éléments : dispositif récent encore méconnu, promotion des banques peu explicite, crainte d’une stigmatisation des usagers, services pas toujours intéressants ou pratiques. Ainsi, l’absence de chéquier est décriée, sachant qu’il est possible de faire deux chèques par mois à condition d’en référer à la banque et que celle-ci donne son autorisation. La carte bancaire à autorisation systématique empêche les découverts mais n’est pas utilisable partout. Enfin, devant l’engouement de certaines solutions alternatives, on peut logiquement se demander si ces clients sans revenus ne se sont pas naturellement orientés vers des offres payantes mais bien plus flexibles pour leur quotidien.

L’arrivée d’offres low cost à moins de 2€/mois

Fort de 750 000 clients, le Compte-Nickel racheté par BNP Paribas se félicite d’ouvrir un compte toutes les 30 secondes. Ce compte bancaire sans banque, créé en 2014, peut être ouvert chez un buraliste partenaire en cinq minutes, sans conditions de revenus, à l’aide d’un simple téléphone à partir de 12 ans. Guillaume Meyselle, directeur de la relation clients, souligne qu’un « tiers de nos clients sont des demandeurs d’emploi ». Pourtant, l’offre sans autorisation de découvert ni de crédit coûte 20 € / an. Si les virements sont gratuits, ce n’est le cas ni des retraits ni des dépôts de liquidités qui sont ponctionnés à hauteur de 2 %.

Les banques en ligne attirent également ce public en supprimant les barrières à l’entrée liées aux revenus ou aux dépôts. C’est le cas de l’offre Welcome de Boursorama gratuite à condition d’effectuer une opération par mois avec sa carte bancaire ou le compte courant de monabanq accessible pour 2 € / mois.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Le plan de transformation digitale de BNP Paribas suit son cours
Lire

L'article

Le plan de transformation digitale de BNP Paribas suit son cours Le 15/08/2018 à 09h50
Intelligence Artificielle dans la banque : des perspectives freinées
Lire

L'article

Intelligence Artificielle dans la banque : des perspectives freinées Le 14/08/2018 à 09h49
Orange Bank : 68 millions d'euros de perte au premier semestre 2018
Lire

L'article

Orange Bank : 68 millions d'euros de perte au premier semestre 2018 Le 10/08/2018 à 10h26