En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Banque et innovation : ce que les GAFA apportent de plus que les FinTech

Banque et innovation : ce que les GAFA apportent de plus que les FinTech

Dans un monde bancaire en plein mouvement, difficile d'esquisser des projections à moyen terme. Si les banques traditionnelles et les Fintechs se rapprochent, la force de frappe des Gafa invite à la prudence, d'autant que les Français y sont désormais habitués.
Banque et innovation : ce que les Gafa apportent de plus que les FinTech

Banques traditionnelles : un taux de recommandation en berne

Selon l’étude publiée par le cabinet Bain & Company, un Français sur quatre seulement estime recourir un jour aux services des Fintech qui « peinent à bâtir une réputation de marque ou un modèle de distribution à grande échelle pour attirer le plus grand nombre » souligne Ada Di Marzo, spécialiste des services financiers. Ainsi, les banques traditionnelles auraient toujours plusieurs longueurs d’avance sur les jeunes pousses disruptives de la finance. Pour autant, leur situation n’est pas au beau fixe si on en croit l’étude avec un taux de recommandation très faible. Cette défiance de la part de leurs propres clients interpelle, surtout quand on sait qu’un tiers des sondés envisagent de passer par un service financier proposé par un géant du web. Les Millennials montrent encore plus d’intérêts pour les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple). Or, ce sont le gros du contingent des clients de demain !

L’ombre portée des GAFA sur les services bancaires

Le danger est même déjà bien tangible avec la présence d’Apple sur le paiement mobile (Apple Pay) que les banques françaises et les banques en ligne commencent seulement à offrir à leurs clients comme BPCE et Société Générale. En décembre 2017, la marque à la pomme lance Apple Pay Cash, aux États-Unis, permettant d’envoyer de l’argent à des proches via sa messagerie, comme le fait déjà Facebook qui a ouvert ce service en France fin 2017. Autres preuves : l’option Group Payment de Facebook pour partager l’addition, le portefeuille électronique Google Wallet, la solution de paiement mobile Android Pay (Google), la solution de prêt aux entreprises Amazon lending, etc. Et l’exemple des BAT chinois (Baidu, Alibaba, Tencent) renforce cette impression que l’ombre des GAFA sur le secteur bancaire gagne en intensité.

Les Fintechs perçues comme des partenaires pour l'innovation

Pour François Pérol, président du directoire de BPCE, « tout le monde est notre concurrent », comprenez aussi bien les GAFA, qu’Orange et les Fintech. Toutefois, les partenariats, les prises de participation, les rachats et les pépinières de start-up illustrent le rapprochement entre les banques et les Fintech. Selon Saxo Markets, ces deux catégories d’acteurs se rejoignent sur un point : le client. Et Gilles Monat, directeur général de Saxo Banque France de poursuivre : « Le consommateur a besoin de tous ces services financiers comme dans le passé, mais il faut que nous lui apportons sous une forme moderne qui corresponde à son mode de vie ». Le cabinet McKinsey donne un avis tranché, estimant que les banques ont toutefois plus à craindre des GAFA que des Fintechs avec lesquelles la collaboration est de mise.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

La Banque de France se penche sur la rentabilité des banques françaises
Lire

L'article

La Banque de France se penche sur la rentabilité des banques françaises Le 21/05/2018 à 10h33
Publication trimestrielle des résultats du groupe BNP Paribas
Lire

L'article

Publication trimestrielle des résultats du groupe BNP Paribas Le 20/05/2018 à 07h28
Société Générale publie ses résultats trimestriels et réorganise sa directi
Lire

L'article

Société Générale publie ses résultats trimestriels et réorganise sa direction Le 19/05/2018 à 08h33