En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Record 2017 pour les SCPI, quel avenir pour le placement star ?

Record 2017 pour les SCPI, quel avenir pour le placement star ?

6,1 milliards d'euros, c'est le montant de la collecte nette recueillie par les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) l'an dernier selon l'Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim). C'est un record qui illustre bien le succès de la pierre papier en France.
Record 2017 pour les SCPI, quel avenir pour le placement star ?

La pierre papier a le vent en poupe

Les SCPI continuent d’avoir du succès auprès des Français avec une hausse annuelle de la collecte en 2017 de 15,2 % par rapport à 2016. L’Aspim annonce aussi un léger tassement des taux moyens de distribution de ces produits financiers qui reculent de 4,64 % à 4,43 %. Mais ces performances demeurent largement supérieures à la plupart des autres produits à l’instar des fonds en euros des contrats d’assurance-vie. L’immobilier est une voie à suivre pour booster les rendements de l’assurance-vie contraints par le contexte des taux obligataires bas.

Cette option est attractive aussi pour profiter de l’enveloppe fiscale. En effet, l’imposition n’intervient qu’en cas de retrait du contrat en fonction de la date de versement des fonds et de l’âge du contrat. Enfin, les épargnants bénéficient d’un produit plutôt liquide, bien que dépendant de l’offre et de la demande, et surtout d’un produit peu volatile.

La montée en puissance des OPCI

Si l’offre des SCPI est très importante, les organismes de placement collectif immobilier (OPCI) gagnent à être connus. Toujours selon l’Aspim, la collecte de ce produit financier en 2017 a atteint 4,21 milliards d’euros (+ 5,5 % par rapport à 2016). On dénombre actuellement sur le marché 14 OPCI accessibles pour les épargnants par le biais d’unités de compte des contrats d’assurance-vie. L’OPCI est plébiscité pour sa souplesse, sa liquidité et son fonctionnement. La poche d’actifs immobiliers englobe entre 60 % et 90 % du capital, le reste étant réparti entre des liquidités à hauteur de 10 % et des valeurs immobilières type actions, OPCVM ou obligations.

En revanche, l’OPCI ne peut se financer à crédit contrairement à la SCPI. Le fait d’être en partie positionné sur les marchés financiers lui confère une volatilité plus importante, donc des performances moindres : 3,98 % de taux servis par les OPCI en moyenne contre 4,43 % pour les SCPI. Toutefois, les deux produits peuvent parfaitement être complémentaires. Si leur nature est différente (temporalité, mode de transaction, conjoncture), ils constituent des solutions intéressantes pour diversifier son patrimoine à condition d'agir avec parcimonie.

Pour rappel, les SCPI et les OPCI sont des investissements qui ne garantissent ni le capital, ni les revenus, ni la liquidité.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Les écarts de patrimoine se creusent en France
Lire

L'article

Les écarts de patrimoine se creusent en France Le 03/09/2018 à 11h43
Impact du PFU et de l'année blanche sur la fiscalité de l'assurance-vie 201
Lire

L'article

Impact du PFU et de l'année blanche sur la fiscalité de l'assurance-vie 2018 Le 24/08/2018 à 10h16
photo epargne en france
Lire

L'article

Photographie de l'épargne en France Le 31/07/2018 à 07h13