En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Crédit immobilier : les banques préfèrent les couples

Crédit immobilier : les banques préfèrent les couples

En matière de prêt, souscrire à deux peut se révéler être un atout considérable. Ces profils sont jugés plus intéressants par les banques car considérés comme moins risqués et plus rentables.
Crédit immobilier : les banques préfèrent les couples

L’union fait la force. Contracter un crédit immobilier à deux peut permettre de bénéficier d’avantages non négligeables comme un taux compétitif ou un montant d’emprunt plus élevé. Une étude du courtier Vousfinancer, réalisée auprès de 15.000 de ses clients, affirme que « dans un contexte de hausse des prix, il est plus facile d’emprunter à deux ».
Résultat, 70 % des emprunteurs sont en couple. Un chiffre qui varie selon l’âge : 57% des moins de trente ans achètent à deux, contre 73 % des 30-39 ans et des plus de 60 ans. Le type d’union n’a pas forcément d’importance : 35% sont mariés, 22% vivent en concubinage et 11% sont pacsés.

Cumuler les avantages en souscrivant un crédit immobilier à deux

Le fait d’être deux permet d’abord de multiplier ses chances d’obtenir un crédit pour son projet immobilier. D’après le courtier, pour être éligible à un crédit, il est nécessaire d’avoir plus de 20.000 euros de revenu net fiscal annuel pour une personne seule et plus 35.000 euros pour un couple. Les revenus demandés à un célibataire sont donc proportionnellement plus élevés que ceux exigés pour un couple.

Une différence qui s’accentue lorsqu’il s’agit des conditions pour bénéficier d’un taux de crédit nettement plus bas que celui du marché. Selon Vousfinancer, le niveau de revenu est fixé à 60.000 euros par an pour un unique emprunteur et à 80.000 euros lorsqu’ils sont deux. L’étude relève même qu’une banque nationale ne prend pas en compte la situation maritale de l’emprunteur. « Pour bénéficier des taux les plus bas, les revenus doivent atteindre plus de 90.000 euros, qu’on emprunte seul ou à deux », note le courtier.

Un projet plus sécurisé

Le même constat s’applique pour le « reste à vivre », c’est-à-dire la somme qui reste à disposition une fois que les charges principales (impôts, assurances, factures d’eau, d’électricité, de gaz, de téléphone…) sont payées. Son montant moyen s’élève à 750 euros pour une personne seule et à 1.200 euros pour un couple.
Sur les 14 profils d’emprunteurs analysés par le courtier et qualifiés de « chouchous des banques », ce qui leur permet d’obtenir les taux les plus bas, 12 sont des couples. Les banques ne s’y trompent pas, elles privilégient ces profils car le risque pris en cas de perte d’emploi ou de non remboursement de crédit repose sur deux têtes et non sur une seule.

Pour aller plus loin

Capacité d'emprunt, mensualités du prêt, calcul du TAEG, échéances de prêt, coût du crédit, ... : préparez votre projet immobilier avec les calculatrices de crédits en ligne de banques-en-ligne.fr.

Banques en ligne

Article rédigé par Stéphane Lormeau
Editeur d'actualités et d'expertises de la banque en ligne
site de référence : www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Prêt étudiant, un moyen de fidéliser une clientèle rentable dans l'avenir
Lire

L'article

Prêt étudiant, un moyen de fidéliser une clientèle rentable dans l'avenir Le 05/09/2018 à 08h59
habitude europeens recours credits consommation
Lire

L'article

Les habitudes européennes de recours au crédit consommation  Le 16/08/2018 à 09h18
habitudes europeennes en matiere de credit conso
Lire

L'article

Crédit à la consommation : comment se comportent les Européens ? Le 03/08/2018 à 09h54