En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Premier bilan sur la délégation d'assurance emprunteur

Premier bilan sur la délégation d'assurance emprunteur

La résiliation annuelle de l'assurance-emprunteur renverse les perspectives. Autrefois gravé dans le marbre, le contrat peut être révisé à date anniversaire pour faire des économies ou mieux s'assurer. Et les Français semblent avoir compris leur intérêt à actionner ce levier pour changer d'assurance-emprunteur.
Premier bilan sur la délégation d

79 % des propriétaires connaissent la délégation d’assurance emprunteur

Une étude menée par le comparateur en assurance de prêt Magnolia.fr en mars 2018 révèle que 8 propriétaires d’un bien immobilier sur 10 ont connaissance de l’opportunité de changer d’assurance-emprunteur à chaque date anniversaire du contrat. Un précédent sondage, publié en novembre dernier, indiquait qu’un tiers de ces mêmes propriétaires étaient informé de cette possibilité. Il faut signaler qu’entretemps, l’entrée en vigueur de l’amendement Bourquin avait été validée par le Conseil constitutionnel le 12 janvier.

La couverture médiatique a permis de faire connaître la délégation d’assurance-emprunteur auprès d’une large audience. Le sondage de Magnolia.fr précise que 78 % des sondés ont appris la faculté de résiliation par la presse, 16 % par le bouche-à-oreille et 6 % par leur conseiller bancaire. Ce dernier pourcentage n’est pas surprenant puisque les banques ont tout fait pour retoquer et repousser cette mesure qui brise le statu quo, remettant en jeu un magot sur lequel elles avaient la main mise.

Prêt immobilier en ligne : les demandes de devis affluent

Les premiers effets se font ressentir avec une hausse de 55 % des demandes de résiliation d’assurance-crédit chez le comparateur Magnolia.fr, qui précise « quelle que soit leur classe d’âge ou la durée de leur emprunt ». 4 demandes sur 10 ont concerné des crédits immobiliers de plus d’un an, justement négociables depuis janvier. Le courtier Meilleurtaux note qu’en février plus de la moitié des demandes en assurance-emprunteur portait sur la résiliation annuelle. Toujours en février, le nombre de devis a triplé sur le comparateur LesFurets, tout comme les simulations effectuées sur Reassurezmoi.

Entre les intentions et les faits, les banques ont une fenêtre de tir qu’elles exploitent. Stéphane Barbot, Responsable marketing assurances de personnes et services financiers à la MAIF, estime que « depuis début mars, il y a une réaction très nette des banques avec un alignement tarifaire de leurs contrats groupe. Cela nous laisse malgré tout de la place, étant donné que les contrats alternatifs offrent généralement de très bons niveaux de couverture. ». Pour rappel, passer d’un contrat d’assurance-emprunteur à un autre ne peut s’opérer qu’à garanties au moins équivalentes.

Tous les clients peuvent escompter de substantielles économies mais pas uniquement. Les couples qui ont emprunté ont la possibilité de réajuster leurs quotités pour tout simplement être mieux assurés, selon l’évolution d’une année sur l’autre de leur vie privée, professionnelle et patrimoniale.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Boursorama Banque vise 2 millions de clients dès 2019
Lire

L'article

Boursorama Banque vise 2 millions de clients dès 2019 Le 25/09/2018 à 07h36
L'IA permet d'améliorer et personnaliser le service client des banques
Lire

L'article

Améliorer et personnaliser le service client, l'opportunité business qu'offre l'IA aux banques Le 21/09/2018 à 09h01
Litiges avec sa banque : un guide pour connaître les bonnes pratiques
Lire

L'article

Litiges avec sa banque : un guide pour connaître les bonnes pratiques Le 20/09/2018 à 07h15