En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Revolut voit grand avec une nouvelle levée de fonds record

Revolut voit grand avec une nouvelle levée de fonds record

149 millions de livres pour Atom, 160 millions de dollars pour N26, 250 millions de dollars pour Revolut. La course aux levées de fonds démontre l'ambition des néobanques. Retour sur Revolut lancée il y a trois ans par Nikolay Storonsky et Vlad Yatsenko.
Revolut voit grand avec une nouvelle levée de fonds record

Revolut, reine des licornes en Europe

La néobanque Revolut est devenue la reine des licornes en Europe avec une levée de fonds réussie de 250 millions de dollars pour une valorisation de la société qui a été quintuplée en moins d’une année (1,7 milliard de dollars). Le tour de table a notamment réuni DST Global, le fonds du milliardaire russe Youri Milner qui a déjà investi dans la néobanque brésilienne Nubank. Parmi les autres participants à cette nouvelle levée de fonds, on retrouve le fonds Index Ventures, déjà présent, et le fonds Ribbit Capital basé en Californie et déjà investisseur dans nombre de Fintech (Raisin, Nubank, Funding Circle, etc.). Au total, les montants collectés par Revolut depuis trois ans s’élèvent à 340 millions de dollars.

L’ouverture vers les marchés américains et asiatiques

Cette levée de fonds va permettre à Revolut de s’implanter sur d’autres marchés en débutant par les Etats-Unis, le Canada, Singapour, Hong-Kong et l'Australie. Benjamin Belais, Directeur général France de la néobanque, confirme : « Nous avons déjà des fonds propres de côté pour obtenir un agrément en Europe mais pour grandir dans les autres géographies et nous conformer aux demandes des régulateurs locaux nous devons les renforcer. ». Aux États-Unis par exemple, les banques doivent obtenir une licence par Etat, sauf à la louer auprès d’un partenaire bancaire. Déjà présente dans 31 pays européens (28 en zone euro), Revolut vise d’abord les pays anglophones « très exposés au taux de change ». La néobanque enregistre 250 000 utilisateurs opérant chaque jour, pour un portefeuille de 2 millions de clients (220 000 en France).

100 millions de clients d’ici 5 ans

Le paiement en devises sans frais a été la porte d’entrée de Revolut, à l’instar de son concurrent TransferWise. La néobanque a enrichi son offre de produits bancaires au fur et à mesure : assurance pour téléphone mobile, IBAN nominatif, cartes personnalisables, cartes virtuelles éphémères, transaction de crypto-monnaies. En 2018, elle commercialisera des produits d’investissement (ETF) et déploiera des fonctionnalités comme des outils de budget. Pour le crédit, Revolut attend l’agrément de la Banque de Lituanie, établissement auprès duquel elle a sollicité sa licence bancaire européenne. De quoi attirer 100 millions de clients à l’horizon 2022 ? C’est en tout cas les objectifs fixés par la néobanque qui dit enregistrer entre 6 000 et 8 000 nouveaux clients par jour.

Pour aller plus loin

Si vous voyagez souvent : comment économiser sur les frais à l'étranger ?

Si vous résidez à l'étranger et que vous cherchez la meilleure banque pour les expatriés.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Le plan de transformation digitale de BNP Paribas suit son cours
Lire

L'article

Le plan de transformation digitale de BNP Paribas suit son cours Le 15/08/2018 à 09h50
Intelligence Artificielle dans la banque : des perspectives freinées
Lire

L'article

Intelligence Artificielle dans la banque : des perspectives freinées Le 14/08/2018 à 09h49
Orange Bank : 68 millions d'euros de perte au premier semestre 2018
Lire

L'article

Orange Bank : 68 millions d'euros de perte au premier semestre 2018 Le 10/08/2018 à 10h26