En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Banque : les jeunes Français cherchent de la sécurité et de l'humain

Banque : les jeunes Français cherchent de la sécurité et de l'humain

Le cabinet de conseil en stratégie et management pour les acteurs des services financiers, Exton Consulting, publie une étude sur la vision des Millennials européens à propos des banques. On y apprend que les jeunes Français excellent dans le conservatisme. Décryptage.
les jeunes Français cherchent de la sécurité et de l

Des Millennials plus connectés mais plus pauvres

Une étude Exton Consulting, réalisée en avril 2017, s’est penchée sur les connaissances et les attentes en matière bancaire des jeunes européens dans cinq pays (Allemagne, Espagne, France, Italie et Royaume-Uni). Le panel se divise en trois classes d’âge : les étudiants domiciliés chez leurs parents (16-20 ans), les étudiants indépendants (21-24 ans), et les jeunes actifs (26-29 ans). L’étude décèle trois tendances socio-économiques communes aux trois classes d’âge : un appauvrissement, une confiance moindre dans le travail qui se reporte sur la famille et les amis, et une hyperconnectivité.

Quid pour les jeunes Français ?

Les Millennials français ont la particularité d’être fidèles à la banque de leurs parents (84 %) comparativement à leurs homologues européens. En 2016, 9 d’entre eux sur 10 sont de plus mono-bancarisés. Une des explications est le faible démarchage opéré par les banques, puisque seuls 13 % déclarent l’avoir été (contre 30 % en Espagne). L’attrition frémit à partir de 24 ans, tandis qu’à 29 ans, plus d’un Millennial sur trois disent avoir changé de banque. Les motifs avancés ne sont pas tant les événements de vie (16 %) mais le mécontentement (55 %). Au passage, notons que 92 % pensent que le premier rendez-vous doit se faire en agence, au contact d’un conseiller bancaire, de quoi questionner le modèle des banques en ligne et des banques digitales vis à vis de ce profil.

Entre conservatisme et méconnaissance

Les jeunes Français estiment que le coût des frais bancaires est trop onéreux et que leur priorité reste l’épargne. Pour eux, solliciter leur banque, c’est avant tout mettre de l’argent de côté (47 %) bien avant les projets immobiliers (34 %), l’achat d’un véhicule (32 %) et le financement des études (28 %). Ils sont enfin conservateurs, hésitant à souscrire d’autres produits bancaires par manque de confiance (41 %) ou méconnaissance (28 %). Quant aux nouvelles fonctionnalités, les Millennials se montrent paradoxalement réservés. 25 % se félicitent de l'arrivée du paiement sur mobile et moins de 20 % du déploiement de la biométrie et du paiement par objet connecté.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

La Banque de France se penche sur la rentabilité des banques françaises
Lire

L'article

La Banque de France se penche sur la rentabilité des banques françaises Le 21/05/2018 à 10h33
Publication trimestrielle des résultats du groupe BNP Paribas
Lire

L'article

Publication trimestrielle des résultats du groupe BNP Paribas Le 20/05/2018 à 07h28
Société Générale publie ses résultats trimestriels et réorganise sa directi
Lire

L'article

Société Générale publie ses résultats trimestriels et réorganise sa direction Le 19/05/2018 à 08h33