En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Les épargnants français, prudence toute !

Les épargnants français, prudence toute !

Le patrimoine moyen d'un ménage au 3e trimestre 2017 s'élevait à 178 200 euros comme le rapporte une étude d'ING qui se préoccupe de l'évolution du patrimoine des Français. La tendance reste à la prudence, rendant pieux les vœux du gouvernement. Explications.
Les épargnants français, prudence toute !

Fotolia

Un patrimoine financier au plus haut

5 233 milliards d’euros, c’est le montant du patrimoine financier des ménages français au troisième trimestre 2017, un record ! La hausse sur un an atteint 8,5 %, le double par rapport à la même période de l’année passée. Ce patrimoine financier se répartit notament ainsi : 36,7 % en assurance-vie et 25,6 % en dépôts. Ces derniers se ventilent de la façon suivante : 30 % dans les livrets réglementés, 30 % sur les dépôts à vue et 40 % sur les autres dépôts d’épargne.

Les actions non cotées représentent 16 % du patrimoine contre 12 % pour les actifs plus risqués (actions cotées, obligations et fonds de placements). Les raisons qui incitent les Français à favoriser l’épargne sûre sont respectivement l’épargne de précaution, les possibles frais de santé, les dépenses importantes en lien avec des projets, et la retraite et le vieillissement. Plus des trois-quarts des Français disent mettre de l’argent de côté, mais seulement 17 % flécherait 10 000 euros offerts sur des placements financiers selon l'étude publiée par ING.

Les Français misent sur l’immobilier et l’assurance-vie

Dans le patrimoine des ménages français, la part du patrimoine financier a baissé de 47 % à 40 %, entre 2000 et 2016. L’immobilier demeure un placement prisé pour la retraite. Sa part a même atteint 60 % durant cette période, avant que la stagnation des prix du marché immobilier entraine un tassement. La proportion des actifs financiers a diminué de moitié sur les vingt dernières années, touchant un seuil plancher en 2011 (11,3 %). En revanche, le poids de l’assurance-vie n’a cessé de progresser atteignant 1 920 milliards d’euros actuellement, contre moins de 100 milliards d’euros par exemple pour les plans d’épargne collectifs en entreprises.

En ce qui concerne l’endettement des particuliers établi à 1 140 milliards d’euros, le crédit à la consommation pèse le plus (165,5 milliards d’euros), suivi du crédit à l’habitat (939,6 milliards d’euros). Enfin, l’étude d'ING relève que la répartition du patrimoine financier des Français est moindre que celle des revenus. Ainsi, 5 % des ménages détiennent 40 % du patrimoine, les plus aisés disposant d’un patrimoine moyen 5 fois supérieur à la moyenne.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Vers un marché de l'assurance vie plus ouvert à la concurrence ?
Lire

L'article

Vers un marché de l'assurance vie plus ouvert à la concurrence ? Le 02/10/2018 à 11h20
livret epargne ou assurance vie
Lire

L'article

Livrets d'épargne et assurance vie en ligne : lesquels choisir ? Le 01/10/2018 à 09h28
Les écarts de patrimoine se creusent en France
Lire

L'article

Les écarts de patrimoine se creusent en France Le 03/09/2018 à 11h43