En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Crédit immobilier : l'âge ne compte pas

Crédit immobilier : l'âge ne compte pas

D'après une étude du réseau de courtage en crédits Vousfinancer.com, 17% des emprunteurs pour l'achat d'un logement ont plus de 50 ans. Un chiffre en constante augmentation ces dernières années.
Crédit immobilier : l

Il n’y a pas d’âge pour investir dans la « pierre ».

Dans une étude menée par le courtier en crédit Vousfinancer.com auprès de ses clients, près d’un emprunteur immobilier sur cinq a plus de 50 ans. Un résultat qui a grimpé de 6 points en 5 ans. Toutefois, dès que l’on se rapproche de l’âge de la retraite, les chiffres dégringolent.
Ainsi, seulement 4% des clients ont plus de 60 ans. Dans le détail, les quinquagénaires et plus financent des projets immobiliers où le coût moyen du crédit immobilier est de 264.194 euros. Avec un apport personnel de 53.200 euros, le montant moyen du crédit s’élève à 214.365 euros pour une durée d’emprunt dépassant de peu les 15 ans.

Prêt immobilier : de bons clients

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’âge avancé n’est pas un critère discriminant pour l’obtention d’un prêt immobilier. Il n’a d’ailleurs aucune influence sur le taux de crédit. Au contraire, l’étude pointe que les seniors sont souvent considérés par les banques comme de " bons clients ". Leur profil intéresse les professionnels car ils empruntent sur une courte durée, ont généralement un apport important et disposent d’épargne en cas de problème.

Ils ont souvent moins de dépenses qu’un jeune couple avec des enfants encore à charge. Le fait que le départ à la retraite est proche n’est, contre toute attente, pas non plus un point négatif. Dans ce cas, les conseillers financiers peuvent prendre en compte uniquement 70% des ressources au moment de la souscription, et ainsi anticiper la perte de revenu au moment suite à la cessation d’activité professionnelle.

Assurance emprunteur : le principal frein

Pour ces emprunteurs seniors, le point noir se trouve surtout au niveau de l’assurance emprunteur. Son coût est souvent plus élevé pour couvrir les risques de problèmes de santé qui deviennent plus importants avec l’âge. Par ailleurs, certains établissements refusent de couvrir au-delà 75 ans.

Le courtier avance des chiffres : « globalement en moyenne et sans surprime liée à un problème de santé spécifique, les taux d’assurance pour un crédit sur dix ans pour un emprunteur de 50 ans est compris entre 0,40% à 0,60%, alors qu’à plus de 60 ans, ils atteignent le double, entre 0,80% et 1,20% », détaille l’étude. Un surcoût qui impacte celui du projet global et qui peut faire hésiter même les plus motivés.

Pour aller plus loin

Préparez votre projet immobilier avec les calculatrices de crédit en ligne pour connaître votre capacité d'emprunt, votre taux d'endettement, vos échéances de prêt ou encore calculer votre TAEG.

Vous cherchez une assurance emprunteur : Quelles banques en ligne proposent une assurance emprunteur ?

 

Banques en ligne

Article rédigé par Stéphane Lormeau
Editeur d'actualités et d'expertises de la banque en ligne
site de référence : www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

habitude europeens recours credits consommation
Lire

L'article

Les habitudes européennes de recours au crédit consommation  Le 16/08/2018 à 09h18
habitudes europeennes en matiere de credit conso
Lire

L'article

Crédit à la consommation : comment se comportent les Européens ? Le 03/08/2018 à 09h54
Crédit immobilier : le prélèvement à la source pourrait avoir un impact nég
Lire

L'article

Crédit immobilier : le prélèvement à la source pourrait avoir un impact négatif Le 19/07/2018 à 08h18