En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Le numérique au cœur des changements des banques  

Le numérique au cœur des changements des banques  

A quoi ressemblera le service bancaire dans quelques années ? Il s'articulera autour des innovations numériques et de l'intelligence artificielle, estiment la grande majorité des responsables numériques du secteur financier.
Le numérique au cœur des changements des banques  

Le numérique dans la relation conseiller et client

Petit à petit le numérique prend de la place dans la relation entre le conseiller financier et son client. Et ce n’est qu’un début. Les décideurs numériques des banques et des assurances (Allianz, BNP Paribas, CIC, Crédit Agricole…), interrogés par Next Content pour le compte spécialiste de la gestion des communications clients Quadient, sont formels : 84% d’entre eux affirment que la principale transformation d’ici à 2020 est l’autonomie croissante du client grâce aux services en ligne. 68% estiment que l’évolution viendra des nouveaux services construits sur les « data » (données) des clients et 58% sur l’intelligence artificielle.

Ces avancées exacerbent la concurrence et les acteurs traditionnels de la banque qui en sont bien conscients. Plus d’un responsable du secteur financier sur deux (53%) pensent qu’elle viendra principalement des géants du Web, des télécoms ainsi que des nouveaux acteurs du secteur comme les néo-banques (les établissements 100% mobiles). L’étude note également que « malgré une nouvelle offensive de la grande distribution, celle-ci n’est identifiée que comme une concurrence secondaire ».

Des évolutions déjà perceptibles

Ce virage numérique a déjà été pris depuis quelques années, ce qui permet de dresser un premier bilan. Selon 59% des professionnels interrogés, la digitalisation a permis d’améliorer l’expérience client pour les fidéliser, mais aussi d’acquérir de nouveaux clients (41%). Même si le phénomène reste marginal, 22% estiment qu’ils s’en sont servis pour rajeunir leur base clientèle. Des retombées positives qui incitent les établissements financiers à poursuivre leurs efforts dans ce domaine.

Ils souhaitent surtout améliorer l’espace client, favoriser les échanges via les chatbots (logiciels de conversation automatique) et l’assistance vocale (sur le modèle de Siri d’Apple ou de Google Assistant) et proposer de plus en plus des souscription 100% en ligne grâce à la signature électronique, tout en garantissant la sécurité des données, pour ouvrir un compte bancaire par exemple. Il reste toutefois quelques freins à cette évolution. 62% des sondés citent la complexité des produits ou services à souscrire devant la mauvaise qualité de l’expérience utilisateur (59%) et les ruptures de canaux avec, par exemple, l’obligation d’envoyer des éléments par courrier (55%). Des problèmes qui peuvent refroidir certains clients.

Banques en ligne

Article rédigé par Stéphane Lormeau
Editeur d'actualités et d'expertises de la banque en ligne
site de référence : www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Lire

L'article

Boursorama Banque confirme que le marché français est sa priorité Le 22/06/2018 à 08h23
La néobanque N26 revendique 1 million de clients en Europe
Lire

L'article

La néobanque N26 revendique 1 million de clients en Europe Le 18/06/2018 à 08h32
hsbc change de cap
Lire

L'article

De la restructuration à la croissance : HSBC change de cap Le 17/06/2018 à 09h22