En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Vacances d'été 2018 : comment les Français envisagent-ils leur budget ?

Vacances d'été 2018 : comment les Français envisagent-ils leur budget ?

C'est une question récurrente avant chaque période estivale : quel budget les Français prévoient-ils pour leurs vacances d'été ? Plusieurs études ont planché sur la question et dessiné la tendance 2018. Alors, êtes-vous dans la moyenne nationale ? Croisons les résultats de plusieurs enquêtes.
Vacances d

Vacances d’été : les Français plus nombreux à vouloir partir

L’enquête exclusive menée par Yougov pour l’établissement de crédit Cofidis a positionné sa loupe sur l’échelon européen. Que peut-on extraire de cette étude intitulée « Eté 2018 : comparaison européenne du budget des vacances et recours au crédit » ? Si deux tiers des Danois, des Italiens et des Espagnols affirment partir en vacances, les Français ne sont que 51 %. Ce chiffre brut est à nuancer selon les catégories de population, puisque cette intention est partagée par 66 % des habitants de Paris/région parisienne et par 62 % des CSP+.

Le baromètre Sofinscope de juin 2018 « Les Français et leur budget pour les vacances d’été » indique lui que 56 % des Français envisagent de partir cet été (+4 points en un an). Plus en détails, le sondage remarque que les personnes ayant des enfants mineurs sont les plus nombreuses (65 %) par rapport aux autres catégories (53 %), notamment les personnes seules (42 %).

Enfin, le 18ème baromètre annuel européen piloté par Ipsos pour Europ Assistance souligne que 69 % des Français envisagent de partir en vacances cet été (+ 4 points en un an). Emmanuel Légeron, directeur général adjoint d’Europ Assistance, souligne que « cette tendance haussière s’ajoute à celle de huit points déjà observée en 2017 et permet de revenir aux niveaux que nous connaissions au début des années 2000 ».

Un budget vacances 2018 moyen autour de 1.750 euros

Pour l’étude Yougov, le budget vacances des Français est le plus limité en Europe : 1.787 euros, contre 2.272 euros pour les Britanniques, 2.110 euros pour les Transalpins et 2.099 euros pour les Allemands. Céline François, Directrice Marketing de Cofidis, explique ces écarts par « un niveau de vie confortable et un recours plus important au crédit » dans certains pays. Les budgets les plus conséquents dénotent « une envie de se faire plaisir, partir plus loin ou plus longtemps ». Autre facteur de différenciation : le rapport culturel à l’argent. Ainsi, 58 % des Britanniques estiment que l’argent est fait pour être dépensé.

En France, des écarts se perçoivent selon le profil des sondés. Les hommes déclarent se fixer un budget vacances de 2.075 euros contre 1.488 euros seulement pour les femmes. En Ile-de-France, ce budget vacances 2018 grimpe à 2.258 euros contre 1.606 euros en province. Enfin, les CSP+ évoquent 2.063 euros en moyenne contre 1.379 euros pour les CSP-. Les autres sondages vont-ils dans ce sens ?

Le baromètre Sofinscope évalue à 1.506 euros le budget vacances moyen par foyer français (+ 105 euros en un an). Là encore, le critère des revenus crée des différences : 2.284 euros pour les foyers aux revenus mensuels supérieurs à 3.500 euros contre 907 euros pour ceux dont les revenus mensuels ne dépassent pas 2.000 euros. Pour Ipsos/Europ Assistance, ce budget moyen est le plus généreux : 1.993 euros avec une hausse annuelle de + 1 %.

Financement des vacances par le crédit : une solution prisée ?

L’étude Yougov révèle que les Français sont peu friands du financement de leurs vacances par un crédit à la consommation (3 %), à l’inverse des Espagnols (11 %) et des Britanniques (9 %), notamment des plus jeunes. Toutefois, les perceptions qu’ont les Européens du crédit conso vacances ne sont pas similaires. Pour les Italiens et les Espagnols, l’idée est de se faire plaisir, alors que Français, Britanniques et Danois y voient seulement le moyen de palier aux difficultés de se constituer une épargne. Cependant, les jeunes sont plus nombreux à envisager cette solution du crédit pour financer leurs vacances dans le futur : 12 % des 25-34 ans Français par exemple.

D’après le baromètre Sofinscope, deux-tiers des Français prévoient de dépenser autant que les deux années précédentes (+6 points) contre 9 % qui disent imaginer dépenser plus (-6 points). Leur budget vacances est surtout consacré au logement (41 %) et à la destination (37 %). Un quart disent même vouloir réduire ce budget vacances. Ils l’expliquent par des moyens limités (49 %), d’autres projets personnels prioritaires (28 %) et le choix de solutions alternatives moins couteuses (27 %). Les principaux postes d’économie sont les loisirs (34 %), la destination (33 %), le logement (30 %) et l’alimentaire (28 %).

Plutôt que d’emprunter pour voyager ou se loger sur place par le biais d’un crédit conso, les Français ciblent les bons plans, adoptent les solutions collaboratives ou ont recours au low-cost. Même constat pour Emmanuel Légeron sur les nouveaux comportements des Français qui « comparent et font très attention aux prix, le facteur numéro un qui influence le choix d’une destination », avant d’ajouter qu’ils anticipent leur départ « consciencieusement [puisque] 43 % d’entre eux réservent plus de quatre mois à l’avance ».

Ces chiffres reflétant l'intention des Français seront-ils validés par les bilans des acteurs du tourisme après les grandes vacances ? Rendez-vous à l'automne !

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

credit mutuel meilleur groupe bancaire
Lire

L'article

Le Crédit Mutuel enchaine les distinctions Le 20/07/2018 à 07h05
Hello bank! célèbre ses 5 ans
Lire

L'article

Hello bank! célèbre ses 5 ans Le 18/07/2018 à 08h01
Frais bancaires : bien préparer ses vacances à l'étranger pour éviter les d
Lire

L'article

Frais bancaires : bien préparer ses vacances à l'étranger pour éviter les déconvenues Le 17/07/2018 à 07h26