En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Banques en ligne pour les professionnels : les Fintechs étendent leurs offres

Banques en ligne pour les professionnels : les Fintechs étendent leurs offres

Start-up, TPE, PME, professions libérales, artisans, auto-entrepreneurs : autant de cibles à séduire pour les Fintechs qui proposent de leur faciliter la vie à travers une offre régulièrement enrichie. C'est le cas de manager.one qui promeut sa nouvelle carte de paiement pro sans plafond.
Les Fintechs étendent leurs offres

Manager.one : une carte bancaire paramétrable sans plafond

La plateforme bancaire manager.one lance une carte bancaire Visa Business à destination des entrepreneurs, paramétrable, sans plafond et avec possibilité de bloquer temporairement son usage. Ce service inédit doit apporter aux professionnels plus de flexibilité dans l’utilisation quotidienne de leur moyen de paiement. La carte bancaire de manager.one inclut par exemple un plafond sur-mesure ou sans limite. Adrien Touati, cofondateur de Saga Corp, la Fintech à l’origine du lancement en juillet 2017 de manager.one avec la banque familiale Wormser Frères, précise : « Nous possédons notre propre serveur monétique d'autorisation pour gérer la carte. Le seul plafond est l'argent disponible sur le compte. Si le client dispose d'un million d'euros, il peut s'il le souhaite fixer le seuil de paiement à ce niveau ! ».

Manager.one : une offre en constante évolution

Autres caractéristiques de cette carte bancaire : des notifications en temps réel des opérations, une option de blocage en cas d’absence de justificatifs de l’opération précédente et une option permettant d’activer et de désactiver le paiement sans contact. Cette formule accessible à 29,99 € / mois vient s’ajouter à la série de services innovants déjà installés comme l’accusé de virement authentifié, la notification d’encaissement, le rapprochement bancaire, l’export comptable ou encore l’attestation de dépôt de capital. L’offre Visa Business comprend un nombre illimité de cartes bancaires et la possibilité de gérer des cartes virtuelles sans frais à usage unique. En revanche, une participation aux frais de fabrication et d’envoi dès la seconde carte bancaire physique est facturée 20 €.

Les Fintechs lorgnent sur le crédit pro sous le regard attentif de la BCE

Manager.one n’est évidemment pas l’unique Fintech à vouloir séduire cette clientèle professionnelle à l’instar de Qonto ou de Margo Bank. Toutes surfent sur le fait que ce public serait mal desservi par les banques traditionnelles et leurs offres peu transparentes. Les professionnels « souvent ne savent pas à la fin de l’année combien ils vont payer » assène Marc Wormser. Pour se différencier, manager.one ne s'oriente pas vers le crédit mais devrait se positionner prochainement sur des garanties ou des placements de trésorerie. Toutefois, malgré une agilité affichée et leurs intentions d'obtenir leur licence bancaire, les Fintechs sont supervisées au même niveau que les banques par la Banque centrale européenne. Pentti Hakkarainen, membre du conseil de surveillance prudentielle de la BCE, rappelle « nous ne voulons pas favoriser certains modèles économiques plutôt que d'autres et nous sommes neutres vis-à-vis des technologies employées. ».

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

credit mutuel meilleur groupe bancaire
Lire

L'article

Le Crédit Mutuel enchaine les distinctions Le 20/07/2018 à 07h05
Hello bank! célèbre ses 5 ans
Lire

L'article

Hello bank! célèbre ses 5 ans Le 18/07/2018 à 08h01
Frais bancaires : bien préparer ses vacances à l'étranger pour éviter les d
Lire

L'article

Frais bancaires : bien préparer ses vacances à l'étranger pour éviter les déconvenues Le 17/07/2018 à 07h26