En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Caisse d'Epargne : lancement de l'offre bancaire mobile Enjoy à la rentrée 2018

Caisse d'Epargne : lancement de l'offre bancaire mobile Enjoy à la rentrée 2018

Le groupe BPCE s'invite à son tour dans la banque mobile, fait matérialisé par le compte bancaire low-cost Enjoy commercialisé en septembre par les Caisses d'Epargne. De quoi s'interroger sur la place de la néobanque Fidor dans les plans de transformation numérique du groupe.
enjoy et fidor deux offres bancaires mobiles de BPCE

Compte mobile Enjoy pour 2 € / mois

Les Caisses d’Epargne lanceront en septembre le compte mobile Enjoy pour 2 € / mois. Cette offre low-cost est clairement une réplique de celle déployée par le Crédit Agricole avec Eko by CA également accessible pour 2 € / mois. Le succès d’Eko by CA (10 % des 750.000 ouvertures brutes de comptes chez le Crédit Agricole) fait donc des envieux. L’offre Enjoy complète la gamme actuelle proposée à la clientèle, s’adressant plus particulièrement à ceux qui recherchent un accès plus direct pour un tarif compétitif. Pierre Carli qui préside la Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées précise que l’offre low-cost de la BPCE « sera lancée dans les Caisses d’Epargne et les Banques Populaires, sous deux noms. ».

La banque en ligne Fidor cherche sa place

Le lancement de cette offre mobile à bas coût interpelle sur la stratégie adoptée vis-à-vis de Fidor. La néobanque accessible depuis juin en France est perçue comme « un complément intéressant » par Yves Tyrode, directeur général en charge du digital chez BPCE. Ce dernier précise : « Nous voulons développer Fidor en Europe mais, en France, nous avons des marques qui se digitalisent à marche forcée, si bien que nous devons trouver une complémentarité entre celles-ci et Fidor ». Actuellement, Fidor se contente d’être un forum d’échange et une marketplace en phase de construction, pilotée directement par Laurent Mignon qui préside la BPCE depuis juin.

La transformation numérique de BPCE

Les dirigeants mettent en doute la viabilité du modèle économique des banques en ligne, reconnaissant seulement « un succès d'estime ». Toutefois, ils tiennent enfin compte des attentes des Français, notamment des Millennials à la recherche d’immédiateté et d’adaptabilité. Alors que les Caisses d’Epargne ont longtemps valorisé leur réseau d’agences au sein du parcours client, elles concèdent un virage en direction du compte bancaire mobile qui accélère notamment le processus de souscription. Si l’offre d’Enjoy est classique (carte bancaire à autorisation systématique, chéquier, gestion des comptes à distance), l’idée est de commercialiser ensuite des produits bancaires plus rémunérateurs pour le réseau mutualiste.

La BPCE a engagé sa stratégie numérique qui s’appuie sur une refonte des applications bancaires mobiles incluant de nouveaux services, notamment un service de souscription de solutions de crédits en ligne. Le pôle digital dispose d’une enveloppe de 600 M€ à terme, afin de rattraper le retard accumulée par rapport aux banques digitales.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

L'IA permet d'améliorer et personnaliser le service client des banques
Lire

L'article

Améliorer et personnaliser le service client, l'opportunité business qu'offre l'IA aux banques Le 21/09/2018 à 09h01
Litiges avec sa banque : un guide pour connaître les bonnes pratiques
Lire

L'article

Litiges avec sa banque : un guide pour connaître les bonnes pratiques Le 20/09/2018 à 07h15
Les éléments de comparaison pour choisir sa carte bancaire
Lire

L'article

Choisir sa carte bancaire : les éléments de comparaison Le 19/09/2018 à 14h44