En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Crédit à la consommation : comment se comportent les Européens ?

Crédit à la consommation : comment se comportent les Européens ?

Cofidis a récemment publié les résultats de son enquête intitulée « Habitudes européennes de recours au crédit à la consommation », menée de concert avec l'institut YouGov. Quels sont les pays qui utilisent le plus ce prêt à la consommation ? Décryptage.
habitudes europeennes en matiere de credit conso

Royaume-Uni, Allemagne et France : des marchés matures

L’étude de Cofidis s’est concentrée sur le comportement des consommateurs de sept pays européens : Allemagne, Danemark, Espagne, France, Italie, Portugal et Royaume-Uni. Qu’en ressort-il ? Céline François, Directrice Marketing de Cofidis, relève que « le crédit à la consommation est un moyen de financement généralisé en Europe. Même si le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France sont des marchés matures où l’encours par habitant est le plus élevé, on remarque  un fort développement dans les pays du Sud de l’Europe comme l’Espagne, le Portugal et l’Italie. ».

Crédit à la consommation : les Britanniques se démarquent (encore) des Européens

57 %, c’est en effet le pourcentage d’Européens qui ont déjà souscrit un prêt à la consommation. Dans le détail, les Britanniques arrivent en tête (67 %), devançant respectivement les Français, les Espagnols et les Portugais (62 %), les Allemands (58 %) puis les Italiens (53 %). L’encours par habitant s’élève à 3.468 € pour le Royaume-Uni, 2.766 € pour le Danemark, 2.267 € pour la France et 2.237 € pour l’Allemagne. Les trois principales économies (Allemagne, France, Royaume-Uni) sont non seulement considérées comme des marchés matures du crédit à la consommation mais aussi des marchés dont son usage est répandu depuis des années.

Un fort développement du prêt à la consommation en Europe du Sud

Les pays du Sud de l’Europe affichent toutefois un plus grand dynamisme. Pour Céline François « l’amélioration de la situation financière de ces pays encourage les ménages à consommer et mener à bien des projets, dont certains sont financés en souscrivant un crédit à la consommation. ». Ainsi, 62 % des Portugais révèlent avoir déjà opté pour un prêt à la consommation, 37 % étant actuellement en train de le rembourser, soit le ratio le plus important. En Italie et en Espagne, les habitants sont les plus nombreux à penser souscrire prochainement un crédit à la consommation, respectivement 54 % et 43 % (la moyenne européenne est de 37 %).

Un tiers de Français rembourse actuellement un crédit à la consommation

Dans l’hexagone, un tiers de la population rembourse également un crédit à la consommation. En déclinant les Français selon leur âge, leur genre, leur catégorie professionnelle d’appartenance ou bien leur lieu géographique de résidence, l'étude Cofidis montre que 38 % des 45-54 ans ont actuellement un prêt à la consommation en cours. Idem pour 38 % des hommes, 36 % des CSP+ et 44 % des habitants en zone rurale. Cet emprunt sert principalement en France à financer l’achat d’une voiture ou d’une moto (47 %), des travaux d’habitat (26 %), des dépenses imprévues (22 %) et de l’électroménager (20 %).

Céline François s’attend à une évolution significative des usages du prêt à la consommation avec une diversification pour « financer les études supérieures des enfants, le mariage ou encore les vacances ». De quoi ouvrir des perspectives pour les acteurs de solutions de crédits en ligne.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Prêt étudiant, un moyen de fidéliser une clientèle rentable dans l'avenir
Lire

L'article

Prêt étudiant, un moyen de fidéliser une clientèle rentable dans l'avenir Le 05/09/2018 à 08h59
habitude europeens recours credits consommation
Lire

L'article

Les habitudes européennes de recours au crédit consommation  Le 16/08/2018 à 09h18
Crédit immobilier : le prélèvement à la source pourrait avoir un impact nég
Lire

L'article

Crédit immobilier : le prélèvement à la source pourrait avoir un impact négatif Le 19/07/2018 à 08h18