En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Orange Bank : 68 millions d'euros de perte au premier semestre 2018

Orange Bank : 68 millions d'euros de perte au premier semestre 2018

Si le groupe Orange voit son bénéfice net progresser de 31,3 %, ce n'est pas grâce à sa filiale de banque mobile Orange Bank dont le produit net bancaire s'est contracté de 12 millions d'euros. Les analystes de Stanley Morgan affichent eux leur optimisme.
Orange Bank : 68 millions d

La banque mobile lestée par le coût d’acquisition des clients

Le groupe Orange a publié ses résultats le 25 juillet dernier. Si aucun chiffre sur le nombre de clients n’est divulgué depuis mars, la néobanque voit ses revenus se réduire de 12 millions d’euros sous l’effet des primes de bienvenue distribuées depuis son lancement en novembre 2017 (80 € par nouveau client, 120 € pour les abonnés de l’opérateur téléphonique).

Au cours du premier semestre 2018, Orange Bank décroche un produit net bancaire de 26 millions d’euros. Elle concède une perte de 68 millions d’euros pour son résultat d’exploitation. Pour rappel, en 2017, Orange Bank avait annoncé un produit net bancaire de 73 millions d’euros pour une perte de démarrage chiffrée à 93 millions d’euros.

Rentabilité : André Coisne milite pour un service bancaire très complet

Dans un entretien au Point, André Coisne, patron d’Orange Bank, évoque la difficulté d’atteindre le seuil de rentabilité pour les néobanques qui « ont construit leurs offres autour du paiement. Et sur le paiement, il n'y a pas de rentabilité ! Elles ont donc l'obligation de faire ce qu'Orange Bank a fait dès son lancement : proposer des produits qui offrent un service bancaire très complet, avec le découvert, le livret d'épargne (ni Revolut, ni N26, ne le proposent en France aujourd'hui), l'assurance ou encore le crédit à la consommation. ».

Pour l’heure, la banque mobile a conquis 100.000 clients entre novembre 2017 et mars 2018. L’objectif d’Orange Bank est de séduire 2 millions de clients en une décennie et faire 400 millions d’euros de chiffre d’affaires.

L’impact d’Orange Bank sur le marché bancaire vu par Morgan Stanley

Contrairement aux néo-banques concurrentes, Orange Bank peut s’appuyer sur de solides atouts : 27,5 millions d’abonnés en France via les télécoms, 637 points de vente disséminés sur l’ensemble du territoire, la confiance qu’inspire la marque, la crédibilité technologique et un bilan de qualité. C’est ce que relèvent les experts de Morgan Stanley qui viennent de publier une étude abordant l’impact du lancement d’Orange Bank pour les banques traditionnelles.

La banque mobile incarne la nouvelle pression concurrentielle sur le marché bancaire pour les établissements historiques. Ceux-ci doivent investir pour conserver leur position dominante sachant que les revenus des activités de banque de détails culminent à 63 milliards d’euros dans l’hexagone.

Les experts de Morgan Stanley ont donc abaissé de 2 % à 6 % leurs anticipations de résultats pour les banques historiques sur la période 2020-2021. Par contre, ils octroient un avis positif sur l’action Orange mais réduisent les objectifs de cours pour BNP Paribas, la Société Générale et le Crédit Agricole.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Monabanq décroche aussi sa seconde étoile pour son service client
Lire

L'article

Service client : Monabanq décroche aussi sa seconde étoile Le 23/10/2018 à 08h30
Observatoire des tarifs bancaires
Lire

L'article

Observatoire des tarifs bancaires : la Banque de France rend son rapport Le 19/10/2018 à 09h10
Banques en ligne et néobanques sous la loupe de l'ACPR
Lire

L'article

Banques en ligne et néobanques sous la loupe de l'ACPR Le 17/10/2018 à 09h44