En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Fraudes à la carte bancaire en ligne : les signalements en hausse grâce à Perceval

Fraudes à la carte bancaire en ligne : les signalements en hausse grâce à Perceval

18.000, c'est le nombre de signalements de fraude à la carte bancaire qu'a enregistré la plateforme Perceval depuis le mois de juin. Ce dispositif qui vient compléter la liste de télé-services de sécurité du ministère de l'Intérieur cherche à stopper rapidement les escrocs. Décryptage.
Fraudes à la carte bancaire en ligne : les signalements en hausse grâce à P

Perceval : outil pour lutter contre l’utilisation frauduleuse en ligne des données bancaires

Mise en ligne le 09 juin 2018, la plateforme Perceval permet aux particuliers de signaler le détournement de leurs données bancaires directement en ligne. Résultat : 17.832 signalements au 28 août selon le communiqué du ministère de l’Intérieur. Ce chiffre représente 42.334 usages frauduleux de cartes bancaires pour un préjudice total estimé à 5,5 millions d’euros. Selon l’AFP qui reprend les propos du colonel Cyril Piat, adjoint au chef du centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) : « cela représente désormais environ 270 signalements par jour en moyenne ».

La Plateforme électronique de recueil de coordonnées bancaires et de leurs conditions d’emploi rapportées par les victimes d’achats frauduleux en ligne, dite Perceval, a permis de diligenter 17 enquêtes en un trimestre, 9 ayant conduit à l’identification des escrocs. Afin d’intensifier la lutte contre la fraude bancaire en ligne, Cyril Piat a indiqué sur les ondes d’Europe 1 que les équipes allaient être musclées puisque six gendarmes se consacrent désormais à temps plein à la poursuite et la résolution des enquêtes. Pour rappel, l’année 2017 a été l’occasion de recenser le dépôt de 360.000 pré-plaintes en ligne.

Fonctionnement de Perceval : toujours être en possession de sa carte bancaire

Le dispositif Perceval facilite la vie des particuliers. Dès qu’un vol de carte bancaire ou de données bancaires est constaté par la victime, le signalement se fait en ligne sur la plateforme. C’est un gain de temps car il n’est plus utile de se rendre dans une gendarmerie ou dans un commissariat. La victime est remboursée des sommes dérobées tandis que la recherche des auteurs de ces infractions bancaires est accélérée grâce à la collecte, à l’analyse et au recoupement du renseignement criminel à l’échelon national.

A ce titre, Perceval s’ajoute à d’autres dispositifs déjà instaurés comme le dispositif de pré-plainte en ligne, la plateforme Pharos dédiée aux signalements de contenus illicites en ligne et prochainement Thésée, plateforme de la police nationale servant à lutter contre les cyber-escroqueries. L’utilisation de Perceval nécessite de respecter quelques conditions comme être en possession de sa carte bancaire, constater que les données bancaires ont servi à un achat en ligne sans que le titulaire soit à l’origine de la transaction, et avoir fait opposition à sa carte bancaire auprès de sa banque.  

Piratage en ligne des données bancaires, 1,2 million de ménages Français concernés en 2016

La victime peut accéder à Perceval 24 h./24 et 7j./7. Il lui suffit alors de renseigner le numéro de sa carte bancaire dont les données ont été piratées, mais également le nom de la banque concernée, la date, le libellé et le montant des sommes détournées. Une fois que l’identité de la victime est vérifiée, celle-ci se voit délivrer un document avec un code-barres qui facilite le remboursement. Ce document doit être conservé en cas de poursuites judiciaires engagées.

Perceval est notamment utile pour les préjudices inférieurs à 500 euros. Si ces derniers ne débouchaient que rarement sur une enquête, la plateforme enregistre déjà 8.000 signalements pour des sommes inférieures à 200 euros.Toujours selon Cyril Piat, le rôle de la plateforme favorise le travail des enquêteurs, Perceval permettant parfois d’avoir « une adresse physique, une adresse mail et une adresse IP derrière laquelle on adosse, non plus un fait ou une série de faits sur une victime, mais pour des préjudices très importants ».

Il faut dire que le piratage en ligne des données bancaires est une pratique persistance malgré un recul ces dernières années. L’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement (OSMP) note que 97 % des volumes des transactions frauduleuses recensées concernent la carte bancaire. Une récente étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) chiffrait à 1,2 million, le nombre de ménages Français victimes de fraude à la carte bancaire en 2016, contre 500.000 en 2010.

Pour aller plus loin

Si vos données bancaires ont été usurpées, voici quelques conseils pour vous faire rembourser un paiement par carte bancaire que vous n'avez pas fait.

Et plus généralement, voici comment éviter les fraudes bancaires.

 

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Bunq, la dernière venue des néo-banques sur le marché français
Lire

L'article

Bunq, la dernière venue des néo-banques sur le marché français Le 14/12/2018 à 08h32
Boursorama intègre Samsung Pay et BNP Paribas Apple Pay
Lire

L'article

Boursorama intègre Samsung Pay et BNP Paribas Apple Pay Le 12/12/2018 à 07h30
Palmarès 2019 des banques
Lire

L'article

Palmarès 2019 des meilleures banques et des meilleures banques en ligne Le 11/12/2018 à 15h41