En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
[INTERVIEW] - Nickel ambitionne de devenir le 1er réseau bancaire Français d'ici 2020

[INTERVIEW] - Nickel ambitionne de devenir le 1er réseau bancaire Français d'ici 2020

Jérôme Calot, Directeur Marketing de Nickel
Interview de Jérôme Calot, directeur Marketing de Nickel

" 2 millions de clients et 10.000 buralistes partenaires, pour faire de nous le premier réseau bancaire de France " : Jérôme Calot

Banques-en-ligne.fr (BEL) : Seuil de rentabilité atteint en 2017, 1 million de clients en 2018, quelle est la prochaine étape pour Nickel à l’horizon 2020 ?

Jérôme Calot (JC) : Nous avons atteint le seuil de rentabilité en août 2017. A l'occasion du passage du million de clients le 22 août dernier, nous avons reconfirmé nos objectifs à l'horizon 2020 : 2 millions de clients et 10.000 buralistes partenaires, pour faire de nous le premier réseau bancaire de France.

BEL : Parlez-nous de votre nouvelle offre Nickel Chrome qui a déjà conquis 40 000 clients en 4 mois.

JC : Nous sommes très heureux du démarrage de cette offre. Notre ambition était d'apporter à nos clients une offre jusqu'ici accessible aux plus riches : pour 30€ / an (en plus de la cotisation annuelle Nickel de 20€), tout le monde peut bénéficier d'un meilleur package d'assurance qu'une Gold ou une Premier, de tarifs extrêmement avantageux à l'étranger et d'un design de carte personnalisé.

BEL : En quoi se distingue-t-elle du Compte Nickel ? Qu’en attendez-vous ?

JC : Nickel Chrome apporte une réponse concrète à tous ceux qui avaient besoin de sécuriser certains types de paiement avec leur carte : achat de billets d'avion, location de voiture, achat en ligne... Le niveau d'assurance et d'assistance de Nickel Chrome leur permet d'être très bien couverts à un prix défiant toute concurrence. Certaines offres concurrentes sont gratuites, mais elles s'accompagnent le plus souvent de conditions sur le niveau d'épargne ou de revenu. Pas de ça pour Nickel Chrome, qui est ouvert à tous sans condition. Nickel Chrome va aussi plus loin que Nickel en matière de frais à l'étranger : les paiements sont gratuits et les retraits à 1€ dans le monde entier (offre limitée à l'Europe avec Nickel, 1€ / paiement et 2€ / retrait dans le reste du monde).

BEL : Une étude de Deloitte publiée début Septembre, montre que les clients seraient prêts à payer des services bancaires à l’unité.  Quel est votre regard sur la tarification des services bancaires à la carte ? Est-ce une pratique que Nickel pourrait utiliser ?

JC : Nickel pratique déjà la tarification à la carte depuis son lancement en 2014 ! Le principe est de ne pas faire payer à l'ensemble des clients des services utilisés par une partie d'entre eux seulement. C'est le cas des retraits (1€ / retrait DAB et 0,50€ / retrait chez un buraliste), du dépôt d'espèces (2% du montant déposé) ou des assurances de la Nickel Chrome. Rester simple, c'est aussi offrir aux clients la lisibilité des tarifs : regardez notre grille tarifaire (une dizaine de lignes) et comparez-la aux documents compliqués des banques traditionnelles ou des banques en ligne !

BEL : Avec pour objectif 5000 buralistes d’ici la fin de l’année, pour en atteindre 10 000 en 2020, comment comptez-vous convaincre de nouveaux partenaires à rejoindre votre réseau de distribution ?

JC : Nous profitons tout d'abord d'un bouche à oreille très positif de la grande majorité de nos 3.700 partenaires buralistes actuels. Le service est également plébiscité par les clients habituels des bureaux de tabac en France : à force de se voir réclamer Nickel, les buralistes finissent par nous contacter pour engager les démarches d'agrément (chaque buraliste reçoit un agrément de la Banque de France pour avoir de droit de distribuer Nickel dans son point de vente). Nous mettons enfin en avant les commissions versées (à l'ouverture d'un compte, pour un retrait, un dépôt d'espèces ou un remplacement de carte) et l'augmentation du trafic dans les points de vente (60% des clients Nickel sont des nouveaux clients pour le buraliste et 90% d'entre eux reviennent régulièrement dans le point de vente).

BEL : Pouvez-vous nous en dire plus sur les nouveaux services bancaires qui pourraient être confiés aux buralistes de votre réseau ?

JC : Comme l'ont indiqué Philippe Coy (Confédération des Buralistes de France) et Thierry Laborde (BNPP) à l'occasion de notre dernière conférence de presse, il est encore trop tôt pour en parler en détail mais des annonces seront faites le moment venu. Il s'agit d'abord de réfléchir à la façon dont BNP Paribas peut accompagner les buralistes dans le développement et la diversification de leur activité.

" Nous restons aujourd'hui le seul acteur à s'inquiéter de l'inclusion bancaire " : Jérôme Calot

BEL : Vous nous indiquiez lors de notre dernier entretien qu’ « une étude de l’UNAF et de l’Institut National de la Consommation montrait que Nickel appliquait les tarifs les plus faibles pour les incidents bancaires. » Qu’allez-vous mettre en place pour rester le « Compte pour les exclus bancaires » ?

JC : Nous avons la chance d'avoir trouvé un modèle permettant d'être rentable en servant les clients les plus modestes. Nous restons aujourd'hui le seul acteur à s'inquiéter de l'inclusion bancaire et à s'engager en faveur de la réinsertion sociale par les services bancaires. Restons fidèles à notre mission : permettre à chacun de payer et d'être payé en toute liberté, c'est la meilleure chose que nous pouvons offrir aux personnes en situation de fragilité bancaire.

BEL : Nickel compte-t-il élargir sa cible clientèle pour atteindre ses objectifs en terme de conquête ?

JC : Nous sommes le compte pour tous, difficile de faire mieux ! Nous accueillons les interdits bancaires, les clients aux revenus irréguliers, les personnes hébergées, les titulaires d'un passeport européen ou d'un titre de séjour, les mineurs à partir de 12 ans, les cadres et les CSP+... 1 million de Français se sont appropriés l'offre Nickel et ont tous trouvé une bonne raison de l'utiliser : c'est une belle preuve de notre universalité.

BEL : Parlez-nous de votre nouvelle plateforme propriétaire de tenue de compte. Que va-t-elle apporter concrètement à vos clients ?

JC : Comme nous l'avions fait avec l'ouverture de compte en 5 minutes et le solde en temps réel, nous nous appuyons de nouveau sur des innovations technologiques pour assurer un service de qualité. Le véritable changement n'est pas forcément visible pour le client mais cette plateforme garantit la solidité du système pour les millions de clients à venir dans les prochaines années.

BEL : Quelles sont les nouvelles fonctionnalités que peuvent découvrir vos clients dans la nouvelle version de l’application mobile ?

JC : Nous avons tout d'abord revu en profondeur le design et l'ergonomie de l'application : l'accès aux opérations est facilité, la gestion des plafonds est plus simple, de même que les outils de virement. Nous avons également ajouté un moteur de recherche d'opérations et des options de (dé)blocage de carte en temps réel.

BEL : Que peut-on vous souhaiter dans les mois à venir ?

JC : Poursuivre notre belle aventure de 1er ouvreur de comptes en France, avec encore beaucoup de belles histoires de clients heureux à raconter !

Banques en ligne

Article rédigé par Stéphane Lormeau
Editeur d'actualités et d'expertises de la banque en ligne
site de référence : www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

interview Guillaume Olivier Dore Mieux Placer
Lire

L'article

[INTERVIEW] - mieuxplacer.com : "Nous sommes le courtier des clients, et non celui des fabricants" Le 16/10/2018 à 15h11
Monabanq met à l'honneur les priorités des Français et réaffirme sa différe
Lire

L'article

[INTERVIEW] - Le pèze, le blé, l'oseille : Monabanq parle d'argent comme les Français Le 26/09/2018 à 10h10
Interview d'Olivier Luquet, Directeur Général d'ING Direct
Lire

L'article

[INTERVIEW] - ING est elle-même une néobanque qui a réussi ! Le 12/07/2018 à 15h13