En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Quand les banques innovent sur le crédit

Quand les banques innovent sur le crédit

En période prolongée de taux bas, les banques de détail repositionnent les offres de crédit en bonne place dans le classement de leurs priorités. L'innovation leur permet d'augmenter la compétitivité et la rentabilité de produits bancaires déjà lucratifs. Exemples.
Quand les banques innovent sur le crédit

Retour en force du crédit conso

L’encours de prêts personnels et de crédits affectés a bondi de 5,5 % en un an au premier semestre 2018 pour s’établir à 121 milliards d’euros comme le rapporte la Banque de France. Cette dynamique est notamment entretenue par une diminution des taux d’intérêts des crédits amortissables qui sont passés en six ans de 6 % à 3,6 %.

Le crédit conso a donc le vent en poupe d’autant qu’il procure aux établissements financiers des marges bien supérieures à celles décrochées pour les solutions de crédit immobilier. Pierre Blanc, associé au cabinet Althing, explique qu’il y a « une volonté commerciale de mettre le crédit à la consommation en tête des priorités dans les banques de détail ».

Les meilleures progressions sont à mettre à l’actif des Banques Populaires (+ 12,6 % sur un an) et du Crédit Agricole (+ 9,7 %) selon les données recueillies par le cabinet Althing. Suivent en termes de croissances des encours LCL (+ 4,3 %), la Société Générale (+ 3,6 %) et BNP Paribas (+ 2,9 %).

Le Crédit Agricole généralise la signature électronique pour le crédit immobilier

Les banques déploient un arsenal d’outils innovants pour convaincre leur clientèle de s’équiper en crédits. Pierre Blanc relaie cette tendance : « les banques de détail utilisent les outils que mettent à disposition leurs filiales spécialisées dans le crédit à la consommation, comme des outils de ciblage, de scoring ». Le Crédit Agricole s’appuie ainsi sur sa filiale Crédit Agricole Consumer Finance pour atteindre son objectif : accompagner les banques régionales de l’établissement pour muscler leurs services dans ce domaine.

Le Crédit Agricole améliore notamment l’expérience client en généralisant la signature électronique pour ses offres de prêts à l’habitat. Gagner en efficacité et conquérir plus facilement les clients, telle est la ligne de conduite. Michèle Guibert, directrice de la relation client et de l'innovation de Crédit Agricole SA, explique : « Cela nous permet de gagner du temps - on peut gagner 5 jours ouvrés - et d'avoir une meilleure conformité car l'échange de documents dématérialisés et la signature électronique permettent d'éviter les erreurs au moment de la signature ».

Crédit conso : BNP Paribas renforce ses outils de scoring

Le scoring est une technique de notation de la qualité de crédit. La filiale de crédit à la consommation de la banque, BNP Paribas Personal Finance, a désormais recours à la technologie d’intelligence artificielle conçue par la jeune pousse MondoBrain. L’objectif est d’améliorer le taux de recouvrement lors de situations d’impayés. Khalid Saad-Zaghloul, responsable des risques digitaux et des Fintech au sein de BNP Paribas Personal Finance, souligne que l’outil « nous aide à accélérer l'optimisation de nos processus et à sécuriser nos prises de décision ».

Les outils classiques laissent place à des indicateurs plus fiables résultant de l’analyse de compilations de données (âge, revenus, dépenses par carte bancaire, situation professionnelle, etc.). L’intelligence artificielle permet d’optimiser le choix d’acceptation ou non du client qui sollicite un prêt, en passant à terme du prédictif au prescriptif. Khalid Saad-Zaghloul tient à rappeler que la décision finale relève de l’humain mais que le procédé de MondoBrain accélère le temps de réponse, 5 à 20 fois plus vite comparativement à un processus classique, et améliore la compétitivité et la rentabilité.

Partenariat entre Franfinance, filiale de la Société Générale, et la Fintech Yelloan

Signé en juillet dernier, l’accord de partenariat entre Franfinance, acteur majeur du crédit à la consommation en France, et Yelloan, solution de prêt personnel, est entré dans sa phase opérationnelle en septembre. Cette collaboration doit favoriser l’accès au crédit notamment auprès des jeunes actifs. Yelloan structure son offre autour d’un chatbot qui aide l’utilisateur à concrétiser sa demande de crédit en ligne. Son président, Michaël Diguet, précise « Nous apportons à nos clients une expérience utilisateur plus efficace via une interface conversationnelle ultra personnalisée. ».

Le fonctionnement est simple : l’offre formulée au client par Yelloan est étudiée par Franfinance qui décide l’octroi ou non de l’emprunt. La filiale de la Société Générale prend alors en charge la gestion des crédits et du portefeuille de clients. Frédéric Jacob-Peron, Directeur Général de Franfinance, affirme « Franfinance a acquis un véritable savoir-faire en matière d’open banking. Après avoir travaillé avec des acteurs traditionnels du marché, ce partenariat illustre notre ambition d’accompagner de nouveaux acteurs, notamment fintechs ou néobanques, en leur proposant notre expertise en matière de crédit à la consommation ou de leasing. ».

Le financement de l’achat d’automobiles est également au cœur de la réflexion actuelle de la Société Générale. Elle se révèle avec le lancement d’une offre de location longue durée en ligne via sa banque en ligne Boursorama Banque en partenariat avec ALD Automotive, la filiale spécialisée de la Société Générale.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Prêt étudiant, un moyen de fidéliser une clientèle rentable dans l'avenir
Lire

L'article

Prêt étudiant, un moyen de fidéliser une clientèle rentable dans l'avenir Le 05/09/2018 à 08h59
habitude europeens recours credits consommation
Lire

L'article

Les habitudes européennes de recours au crédit consommation  Le 16/08/2018 à 09h18
habitudes europeennes en matiere de credit conso
Lire

L'article

Crédit à la consommation : comment se comportent les Européens ? Le 03/08/2018 à 09h54