En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
2000 agences bancaires de La Banque Postale vont proposer Ma French Bank

2000 agences bancaires de La Banque Postale vont proposer Ma French Bank

La banque mobile de La Banque Postale baptisée Ma French Bank sera lancée au début de l'année 2019 avec une vitesse de croisière avant l'été. La Banque Postale compte sur ce levier de croissance pour pallier le problème démographique de sa base client. Décryptage.
2000 agences bancaires de La Banque Postale vont proposer Ma French Bank

Objectif Ma French Bank : 1 million de clients en 5 ans

Dans un entretien donné aux Echos, Rémy Weber, qui préside le Directoire de La Banque Postale depuis 2013, précise les contours de l’opération de lancement de Ma French Bank. Dans les tuyaux depuis deux ans, la banque en ligne de La Poste doit être inaugurée début 2019 : « Nous allons donc lancer une première offre sur Internet au printemps puis avec une commercialisation grandeur nature dans 2.000 bureaux de Poste avant l'été. ». Ma French Bank vise 1 million de clients en cinq ans, avec une montée en puissance sur les années suivantes pour atteindre le seuil du 1,5 million de clients, cap franchi par Boursorama Banque. Ce projet doit permettre de rajeunir une base clientèle qui vieillit. Questionné sur la perte de 100.000 clients en 2017, Rémy Weber explique que La Banque Postale possède « deux fois plus de client âgés de plus de 75 ans que les autres banques ». La base client de l’établissement subit donc une érosion pour des raisons démographiques non compensée par les nouvelles souscriptions. La conquête de clients jeunes est une priorité à laquelle Ma French Bank doit contribuer.

Stratégie Ma French Bank : ne pas acheter ses parts de marché

Rémy Weber indique que l’offre bancaire Ma French Bank pourrait potentiellement être déjà distribuée. Toutefois, la fenêtre de tir n’apparaît pas encore judicieuse entre les problèmes de bugs à éviter pour ne pas rééditer les erreurs d’Orange Bank et la concurrence accrue à laquelle se livrent les banques en ligne et les néobanques. Le patron de La Banque Postale insiste sur le fait de vouloir « sortir une offre différente des autres, avec entre autres du crédit à la consommation et du crowdfunding. ». L’investissement consenti est de l’ordre de 1,5 milliard d’euros dans le numérique sur une période de quatre à cinq ans, avec une enveloppe de 100 millions d’euros allouée à la banque mobile du groupe. En ce qui concerne la rentabilité du modèle économique, Rémy Weber plaide en faveur « d’une tarification extrêmement raisonnable car on ne veut pas acheter nos parts de marché. Nous préférons offrir un maximum de services pour convaincre les clients et les fidéliser. ».

Ma French Bank et le parallèle avec Orange Bank

Le compte bancaire Ma French Bank est une offre numérique accessible sans condition de ressources. A l’image d’Orange Bank, la filiale en ligne de La Banque Postale adopte une position hybride. Les clients pourront souscrire l’offre Ma French Bank en ligne via leur mobile mais aussi dans les bureaux de Poste, soit plus de 2000 agences bancaires. Pour rappel, Orange Bank vient d’annoncer que 60 % des ouvertures de compte se sont conclues en agence. D’ailleurs, le public séduit par la filiale de l’opérateur de téléphonie n’est pas forcément jeune mais plutôt âgé entre 35 et 55 ans. Une information qu’il sera curieux de recouper avec Ma French Bank. Comme Orange Bank suite au rachat de Groupama Banque, la banque mobile de La Poste dispose d’une licence bancaire lui permettant de commercialiser une offre de produits et de services bancaires élargie : moyens de paiement (dont le chèque), des solutions de crédits et de financement. Ma French Bank propose aussi l’accès à la plateforme de financement participatif KissKissBankBank, passée sous le giron de sa maison mère en 2017.

Pour rappel, la Banque Postale a présenté l’an dernier un bénéfice net de 764 millions d’euros (+ 10,1 % en un an), avec un produit net bancaire de 5,7 milliards d’euros (+ 1,5 %). Le lancement de la banque mobile participe à une stratégie de conquête de parts de marché plus vaste illustrée par le rapprochement avec la première compagnie d’assurance vie en France : CNP Assurances. Cette opération doit conduire La Banque Postale à la 12ème ou 13ème place des groupes bancaires européens.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Bunq, la dernière venue des néo-banques sur le marché français
Lire

L'article

Bunq, la dernière venue des néo-banques sur le marché français Le 14/12/2018 à 08h32
Boursorama intègre Samsung Pay et BNP Paribas Apple Pay
Lire

L'article

Boursorama intègre Samsung Pay et BNP Paribas Apple Pay Le 12/12/2018 à 07h30
Palmarès 2019 des banques
Lire

L'article

Palmarès 2019 des meilleures banques et des meilleures banques en ligne Le 11/12/2018 à 15h41