En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Photo de la banque en ligne au dernier trimestre 2018

Photo de la banque en ligne au dernier trimestre 2018

La publication des bilans des établissements bancaires est l'occasion d'évaluer la place que chacun occupe sur le marché de la banque en ligne. De Boursorama Banque à Nickel en passant par les néobanques, voici un petit instantané du paysage selon les acquisitions client.
Photo de la banque en ligne au dernier trimestre 2018

Boursorama, c’est 1,6 million de clients !

La banque en ligne qui dispose de la plus large base client est sans conteste Boursorama Banque. La filiale de la Société Générale revendique 1,6 million de clients à la fin du mois de septembre 2018. Pour rappel, le cap du millionième client avait été franchi en février 2017. En janvier dernier, ils étaient 1,2 million à avoir ouvert un compte chez Boursorama Banque et 1,5 million cet été. Le score a donc été triplé en cinq ans. Dans son communiqué, la Société Générale souligne « la dynamique commerciale solide »  du troisième trimestre 2018 pour son activité de banque de détail en France portée par les trois enseignes Société Générale, Crédit du Nord et Boursorama.

BforBank : + 22.000 clients

Du côté du Crédit Agricole, sa filiale de banque en ligne BforBank a conquis 22.000 clients supplémentaires depuis le début de l’année sur les 136.000 nouveaux clients particuliers du groupe (conquête nette). Lancée en décembre 2017, l’offre de compte mobile d’entrée de gamme (2 euros par mois) Eko by CA a capté 64.000 utilisateurs. Ce chiffre représente 8 % des souscriptions de compte en ligne sur la période, 31 % des entrées en relation ayant été initiées sur internet. Sur le compte bancaire mobile low cost, Eko by CA se trouve confronté depuis septembre 2018 à Enjoy, son pendant distribué par les Caisses d’Epargne.

BPCE renonce à Fidor mais déploie Enjoy

Dans son communiqué, le groupe BPCE a annoncé que sa banque en ligne Fidor ne serait finalement pas commercialisée en France. Le groupe préfère se recentrer sur « son cœur de métier, la banque de proximité, et sur la création de valeur. (…) Les investissements dans le digital se concentreraient sur les solutions développées pour les réseaux Banque populaire et Caisse d’Epargne. ». Le Crédit Mutuel Arkéa défend une stratégie d’un modèle coopératif, le client devant avoir accès à des offres bancaires maison, et des offres proposées par des partenaires Fintech et des services en marque blanche.

Arkéa milite pour le modèle coopératif avec les Fintech

Ronan Le Moal défend ce « modèle vertueux » expliquant que « quand on crée Fortuneo en Belgique, c’est, d’une part, une manière de développer ce que l’on sait faire et, d’autre part, de collecter de l’épargne en Belgique, qui permet aussi au groupe de financer des projets en Bretagne, dans le sud-ouest ou encore le Massif central. ». Cette logique de hubs financiers doit permettre de partager et de propager plus rapidement les innovations et les pratiques technologiques, commerciales et marketing. En France, Fortuneo est la seule banque en ligne complète et rentable, possédant par exemple 25 % de parts du marché de l’assurance vie en ligne.

Hello bank! : 400.000 clients en France

Le pôle Domestic Market de BNP Paribas « poursuit le développement de nouvelles expériences client et la transformation digitale ». La banque en ligne maison Hello bank! affiche un « bon niveau d’acquisition nette » en France avec 400.000 clients et près de 3 millions en Europe (+ 13,7 % sur un an par rapport au 30 septembre 2017). L’accent est clairement mis sur l’enrichissement des fonctionnalités disponibles sur les applications bancaires mobiles du groupe avec par exemple la « possibilité de réaliser tous les types de virements sur l’application mobile en France ». Le pôle continue « l’adaptation de ses offres aux nouveaux usages avec le développement de LyfPay, solution universelle de paiement mobile, qui a enregistré déjà plus de 1 million de téléchargements depuis son lancement en mai 2017. ».

Nickel, l’arme fatale de BNP Paribas

BNP Paribas se félicite du succès rencontré par l’offre Nickel avec près de 35.000 ouvertures de comptes tous les mois et un pic record atteint le 6 novembre dernier avec 2000 ouvertures sur la journée. Au top passage du 21 novembre, le compteur indiquait plus de 1,094 million de comptes activés, contre 700.000 au moment du rachat du Compte Nickel par BNP Paribas en juillet 2017. Le troisième trimestre 2018 a vu l’inauguration de 500 nouveaux points de vente avec pour objectif 10.000 buralistes agrées en 2020 et 2 millions de clients. Parallèlement, l’offre premium (30 euros par an) distribuée depuis mai dernier a séduit 44.000 clients.

N26 passe la barre des 500.000 utilisateurs dans l’hexagone

Quid pour les concurrents des banques en ligne ? En termes de base client, la néobanque allemande N26 indique avoir conquis 500.000 clients en France (1,5 millions en Europe). Interrogé par le JDN, Jérémie Rosselli, le directeur général de N26 en France souligne la présence de clients actifs précisant que « la moyenne d’utilisation de N26 est une vingtaine de fois par mois ». Autre atout : un coût d’acquisition client de « quelques dizaines d’euros » contre « plusieurs centaines d’euros pour une banque traditionnelle ou une banque en ligne. ». Sa concurrente Revolut vient d’annoncer 400.000 utilisateurs en France (3 millions en Europe) alors qu’Orange Bank, pour sa première année d’existence, revendique 200.000 clients.

C-Zam ne décolle pas

La déception prime pour C-Zam commercialisé dans les enseignes Carrefour en avril 2017. C-Zam ne répertorie que 131.000 comptes activés contre les 200.000 attendus lors de la première année. Depuis le début de l’année 2018, le nombre des ouvertures de compte est trois fois moins élevé que prévu. Enfin, chez les bancassurances, AXA Banque annonçait cet été 680.000 clients (+ 35 000 en 2018). Elle devance Allianz Banque et Macif (Socram Banque) qui en dénombraient fin 2017 respectivement 156.000 et 161.000. Pour rappel, les banques en ligne et les néobanques disposeraient d’une base client de 4,4 millions de Français à la fin de l’année 2017 selon une étude de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Surtout, elles auraient attiré 33,5 % des clients ayant ouvert un compte bancaire l’an dernier.

Banques en ligne

Article rédigé par Olivier B.
Rédacteur web pour www.banques-en-ligne.fr

Sur le même sujet

Bunq, la dernière venue des néo-banques sur le marché français
Lire

L'article

Bunq, la dernière venue des néo-banques sur le marché français Le 14/12/2018 à 08h32
Boursorama intègre Samsung Pay et BNP Paribas Apple Pay
Lire

L'article

Boursorama intègre Samsung Pay et BNP Paribas Apple Pay Le 12/12/2018 à 07h30
Palmarès 2019 des banques
Lire

L'article

Palmarès 2019 des meilleures banques et des meilleures banques en ligne Le 11/12/2018 à 15h41