En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Ok
Quelle banque en ligne choisir en 2018 ?

Quelle banque en ligne choisir en 2018 ?

Les banques en ligne continuent de grappiller des parts de marchés dans un secteur bancaire en pleine évolution. Les clients sont de plus en plus sensibles à la relation clientèle et aux frais bancaires. Ce sont justement deux arguments qui plaident en faveur des banques en ligne en 2018 comme le montre le niveau élevé du taux de recommandation qu’elles génèrent. Mais quelle offre privilégier parmi les formules proposées par les différentes banques en ligne ? Quelles économies peut-on espérer ? Banques-en-ligne.fr vous explique comment trouver l’offre de banques en ligne la moins chère.

Sur quels critères se baser pour choisir une banque en ligne ?

Le premier critère est celui des services et des produits proposés (compte courant, carte bancaire, moyens de paiement, épargne, assurance-vie, produits boursiers, etc.). Le deuxième critère est le prix pratiqué (conditions de gratuité du compte courant et de la carte bancaire, commission d’incidents bancaires, frais des retraits d’argent dans un DAB, etc.). Viennent ensuite le service client (canaux d’échange, plages horaires, etc.), la qualité de l’interface (ergonomie, fluidité, sécurité, etc.) ou encore les outils et fonctionnalités disponibles (paiement sans contact, agrégateur de comptes, notifications d’alertes, etc.).


Les différents types d’offres des banques en ligne

En 2018, la multiplication des acteurs en ligne apporte de la confusion. Pour mieux comprendre ce secteur, on peut classer les offres des banques en ligne ainsi :

  • Les pure-players : ce sont les véritables banques en ligne, c’est-à-dire qu’elles ne disposent pas d’agences physiques mais sont toutes des filiales de grands groupes bancaires. Il s’agit de Boursorama Banque (Société Générale), d’ING Direct (ING), de Fortuneo (Crédit Mutuel Arkéa), de monabanq (Crédit Mutuel), de BforBank (Crédit Agricole) et d’Hello bank! (BNP Paribas). Leur offre est la moins chère du marché. Par exemple, un client peut disposer d’un compte courant, d’une carte bancaire et effectuer des opérations courantes gratuitement. Toutefois, des conditions de revenu ou de dépôt sont à respecter ;
  • Les banques mobiles : également baptisées néobanques, les banques mobiles sont arrivées sur le marché après les banques en ligne. Il s’agit notamment de N26, de Revolut, du Compte Nickel, de C-zam, d’Eko by CA ou d’Orange Bank. Très hétéroclite, leur offre mise surtout sur l’instantanéité et la praticité via les différents outils et autres fonctionnalités accessibles depuis leur application mobile ;
  • Les agences en ligne : ce ne sont pas des banques en ligne mais seulement des agences dématérialisées des banques classiques. Il s’agit notamment de L’Agence en Ligne de BNP Paribas, de l’Agence Directe de la Société Générale, d’e-LCL, etc. L’offre permet aux clients une plus grande autonomie tout en conservant la possibilité de faire des opérations dans une agence physique ;
  • Les banques en ligne des assureurs : l’offre des acteurs de la bancassurance comme Axa Banque ou Allianz banque est une autre possibilité, plus onéreuse qu’un pure player mais avec des barrières à l’entrée parfois plus souples.

Choisir parmi les offres des banques en ligne en 2018

Banques-en-ligne se réfère ici uniquement aux offres bancaires des six pure players cités précédemment. Voici un tableau récapitulant ces offres en tenant compte seulement du coût des frais bancaires et des opérations de banque du quotidien.

Boursorama

ING Direct

Fortuneo

Hello bank!

monabanq

BforBank

Revenus minimum

1 000 €

aucun

1 200 €

1 000 €

aucun

1 600 €

Offre promotionnelle

80 €

80 €

80 €

80 €

120 €

160 €

Versement initial

300 €

300 €

300 €

300 €

150 €

300 €

Frais de tenue de compte

aucun

aucun

aucun

aucun

aucun

0 €

Coût annuel de la carte bancaire

0 €

0 €

0 €

0 €

24 €

0 €

Retraits et paiements en zone euro

0 €

0 €

0 €

0 €

0 €

0 €

Retraits et paiements hors zone euro

1,95 % du montant du retrait

2 % du montant du retrait (0,50 € minimum)

1,98 % du montant du retrait

2 % du montant du retrait

2 % du montant du retrait (1 % minimum)

1,95 % du montant du retrait

Commission d’intervention

0 €

0 €

0 €

0 €

8 € (80 € maximum par mois)

0 €


Pourquoi changer de banque ?

Le jeu de la concurrence incite à rechercher une offre bancaire toujours mieux adaptée en fonction de l’évolution des situations financière, familiale ou encore patrimoniale de chacun. Mais changer de banque, c’est avant tout faire des économies. A l’heure où les tarifs bancaires des banques traditionnelles continuent de grimper en 2018, les banques en ligne permettent de faire de réelles économies.

Ces économies sont relatives aux frais de tenue de compte mais aussi, pour les plus fragiles financièrement, sur les incidents bancaires. Jugés par les associations de défense des consommateurs comme punitifs, ces incidents bancaires n’existent pas chez les banques en ligne. On peut ici ajouter l’attractivité des offres promotionnelles de bienvenue à partir de 80 € pour tout nouveau client.

Quand on évoque le sujet avec les Français, l’insatisfaction autour de la relation client constitue la principale raison qui les pousse à changer de banque. Or, contrairement aux néobanques, les banques en ligne n’ont de cesse de se concentrer sur la qualité de la relation nouée avec le conseiller bancaire. Elles multiplient par exemple les canaux de contact et d’échange (téléphone, email, livechat, réseaux sociaux, appli mobile) et établissent des plages horaires élargies.

Si auparavant le changement d’établissement bancaire apparaissait complexe, ce n’est plus le cas avec le mandat de mobilité bancaire opérationnel depuis le mois de février 2017. La nouvelle banque s’occupe de toutes les démarches pour transférer les comptes courants et contacter les différents interlocuteurs afin de leur notifier le changement de domiciliation bancaire (centre des impôts, organismes sociaux, employeur, divers prestataires fournisseurs d’électricité, d’eau, etc.).

Les points communs aux offres des banques en ligne :

  • L’offre des banques en ligne est moins chère que celle des banques traditionnelles peu importe le profil (étudiant, salarié, cadre, retraité)
  • Le taux de recommandation des clients des banques en ligne est plus élevé que celui indiqué par les propres clients des banques traditionnelles
  • L’autonomie de la gestion des finances personnelles permet de gagner du temps et en efficacité. Les comptes sont accessibles n’importe où (à domicile, au bureau, dans les transports, etc.) et à n’importe quelle heure (24h/24 et 7j/7)
  • L’offre de bienvenue est attractive et certains produits bancaires très intéressants (taux boostés des livrets d’épargne, pas de frais sur les versements des contrats d’assurance-vie en ligne, faible coût des ordres sur la bourse en ligne, etc.)

Quelles économies attendre en changeant de banque ?

Votre comparateur Banques-en-ligne propose un tableau comparatif des offres des banques en ligne et des banques traditionnelles. Le but est de montrer les économies réalisables si un usager change de banque. En l’occurrence, l’outil de comparaison se concentre simplement sur le coût annuel en fonction de différents profils :

Banques

Coût annuel par profil en euros

Standard

Etudiant

Jeune actif

Employé

Cadre avec bourse

Cadre sans bourse

Retraité

En ligne

Boursorama

0,00

1,15

11,52

11,13

134,70

27,30

22,45

ING Direct

0,00

6,32

11,88

11,44

100,00

28,00

23,00

Fortuneo*

0,00

-

11,77

11,33

74,52

27,72

22,77

monabanq

48,00

49,37

59,91

59,46

194,80

76,00

71,00

Hello bank!

26,50

-

38,38

37,94

150,50

54,50

49,50

BforBank*

-

-

-

35,13

111,30

51,30

-

Traditionnelles

BNP Paribas

83,80

85,12

116,93

116,49

216,38

144,50

136,75

Crédit Agricole Ile-de-France

89,20

120,18

137,71

127,38

253,00

128,80

110,45

CIC

96,05

113,87

141,93

138,19

279,10

171,10

154,50

Caisse d’épargne Ile-de-France

104,86

108,58

171,74

171,08

300,92

206,12

194,78

HSBC

108,20

132,08

156,62

146,46

347,00

167,00

153,70

La Banque Postale

121,00

123,30

144,18

143,42

264,80

164,00

154,65

LCL

121,02

221,76

248,72

217,14

326,36

218,36

174,22

Banque Populaire du Nord

137,20

144,33

178,15

178,78

316,80

216,00

201,95

Société Générale

138,10

130,84

161,81

161,33

289,80

187,80

179,65

*Lorsque la case est vide, cela signifie que les conditions de revenus exigées par les banques en ligne concernées empêchent les clients de ce profil d’y accéder.

Comparer les offres des banques en ligne

Les critères de sélection des offres des banques en ligne sont identiques à ceux concernant les établissements bancaires classiques. Le client doit néanmoins être attentif aux conditions de revenus ou d’encours à respecter pour accéder à la gratuité de la carte bancaire. Ainsi, BforBank exige 1 600 € de revenus nets mensuels pour ouvrir un compte gratuitement, fortuneo et ING Direct 1 200 €, Boursorama et BforBank 1 000 €.

En revanche, monabanq n’impose pas de barrière à l’entrée mais formule une offre payante de 2 € / mois. On peut également mentionner l’offre Welcome de Boursorama qui n’exige pas de revenus minimum mais dont la gratuité dépend de condition d’utilisation du moyen de paiement (à savoir une opération à effectuer tous les mois au minimum).

Distinguons aussi l’offre d’ING Direct qui délivre uniquement et gratuitement (sous conditions de revenus) une carte haut de gamme Gold MasterCard. Celle-ci inclut des plafonds de retraits et de paiement plus élevés que des cartes standard, ainsi que des garanties d’assurance et d’assistance élargies. Cela relate l’importante du choix de la carte bancaire, notamment si le client effectue régulièrement des voyages en France ou à l’étranger.

Outre la banque du quotidien, il faut aussi comparer la gamme de produits bancaires disponibles en scrutant les rendements des contrats d’assurance-vie en ligne servis en 2017, les taux boostés des livrets d’épargne ou la possibilité de souscrire un crédit immobilier ou un crédit consommation. En bourse, les acteurs historiques que sont Boursorama et Fortuneo apparaissent par exemple plus complets.

Enfin, la qualité du service client est importante. A ce titre, les banques en ligne remportent nombre de classement : monabanq est lauréate du « Service Client de l’année 2018 » (Viséo), ING Direct a reçu le « Prix Excellence Client en 2018 » (EC) et Fortuneo a décroché la couronne de « Meilleure Relation Client Online » en 2017 (Qualiweb).

Comment changer de banque ?

Deux solutions sont envisageables pour changer de banque : le faire soi-même ou signer un mandat de mobilité bancaire permettant à la banque d’arrivée d’accomplir toutes les démarches. Ce dernier service est automatiquement proposé et entièrement gratuit.

Néanmoins, voici les principales étapes à suivre :

  • Préparez votre changement de banque en réalisant un état des lieux des produits bancaires que vous détenez. Notez par exemple toutes les opérations récurrentes effectuées en direction ou à partir de votre compte bancaire.
  • Ouvrez votre nouveau compte en banque après avoir comparé les offres bancaires actuelles du marché. Faites une demande en agence ou en ligne, en fournissant les pièces justificatives obligatoires (justificatif d’identité, de revenus, de domicile, RIB nominatif) et en opérant le versement initial.
  • Prenez le temps de transférer vos comptes avant de bien maitriser le fonctionnement de votre nouveau compte (comment fonctionne un prélèvement automatique, un virement externe, etc.).
  • Effectuez le transfert de toutes vos opérations bancaires de l’ancien compte vers le nouveau. Contactez vous-même les divers interlocuteurs ou signez le mandat de mobilité afin que la banque d’arrivée le fasse pour vous dans des délais légalement fixés.
  • Fermez votre ancien compte bancaire via le mandat de mobilité ou un courrier avec accusé de réception adressé à la banque de départ. Assurez-vous qu’aucun chèque, virement ou prélèvement ne soient oubliés sous peine de provoquer un incident bancaire donc engendrer des frais supplémentaires. Toutefois, votre ancienne banque doit vous signaler gratuitement toutes les opérations se présentant sous les 13 mois suivant la clôture du compte.

Notez que la plupart des banques en ligne ont proposé un service d’accompagnement au transfert de comptes avant que le mandat de mobilité bancaire ne soit instauré.