En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter

Comment calculer le TAEG ?

calculer-taeg

Il est parfois compliqué de savoir exactement combien un crédit à la consommation ou un prêt immobilier vont nous coûter. En effet, les taux d’intérêts nous parlent souvent peu et peuvent venir embrouiller nos esprits. Au milieu de ces taux de crédit, le Taux Annuel Effectif Global vient se glisser pour nous aider à y voir plus clair pour calculer le coût global d’un crédit. Alors comment est-il calculé ? Sur quoi se base-t-il ? On vous explique tout. 

Qu’est-ce-que le TAEG ? Définition 

Le TAEG, ou Taux Annuel Effectif Global, correspond à l’ensemble des frais rendus obligatoires pour obtenir un crédit soumis au code de la consommation. En plus du taux fixe ou du taux variable d’intérêt, il tient également compte des : 

  • intérêts bancaires, 
  • frais de dossier, 
  • coût de l'assurance crédit ou assurance emprunteur obligatoire, 
  • frais de garantie,
  • ainsi que tous les autres frais qui vous sont imposés pour l'obtention du crédit (timbres fiscaux, frais d’enregistrement, …).

Bien que la plupart des banques fassent payer les frais fixes en une seule fois au début du crédit, ils sont divisés par la durée de l’emprunt afin de pouvoir être mis en pourcentage.

Il permet, ajouté au montant emprunté, de  : 

  • connaître la somme totale à rembourser à votre banque ou à votre organisme de crédit. 
  • comparer plus efficacement les différentes offres qui vous sont proposées dans leur globalité, et non plus seulement en vous basant sur leur taux d’intérêt de base. 
  • Réaliser facilement une simulation de crédit ou une simulation de prêt immobilier

Attention : En cas de prêt immobilier, il n’intègre pas les frais d'acte notarié (ou frais de notaire) liés à l'acquisition du bien, ni les frais d'agence éventuels.

Avant toute souscription d’un crédit, vérifiez bien votre capacité d’emprunt et faites le calcul des mensualités maximales dont vous pourrez assurer le remboursement. Pour vous aider dans votre démarche, n'hésitez pas à faire appel à un comparateur de crédits pour trouver le meilleur taux.  

Bon à savoir
- Avant le 1er octobre 2016, le terme employé était TEG pour taux effectif global. 
- Ce taux ne peut pas excéder le taux de l'usure applicable, c'est-à-dire le taux maximal fixé par la loi applicable en France. Différents taux existent selon votre situation : somme empruntée, durée et type de prêt (immobilier, consommation, hypothécaire, prêt à taux zéro, …), etc. 

Quels sont les types de financement concernés? 

La législation sur le taux annuel effectif global concerne :

  • Tous les crédits et prêts accordés aux particuliers, qu'il s'agisse d'un crédit à la consommation ou d'un crédit immobilier. L’établissement bancaire doit être en mesure de vous communiquer un TAEG, en particulier dans ses fiches d’informations standardisées européennes (prêt immobilier) ou dans les informations précontractuelles européennes normalisées (crédit à la consommation).
  • Tous les crédits et prêts accordés aux professionnels (y compris l’escompte et l’affacturage), c'est-à-dire les personnes morales (SA, SARL,...) et les personnes physiques agissant pour des besoins professionnels (artisans, commerçants, agriculteurs, professions libérales,…).

Les établissements bancaires ont l’obligation de toujours signaler le TAEG sur les publicités et les offres de crédit préalables. Il doit également être indiqué sur le contrat de crédit.

Bon à savoir : 
Le leasing automobile (LOA, Crédit Bail, LLD) et les autres formes de locations ne sont pas soumis à ce taux car dans ces cas, la banque et l’emprunteur ne sont pas soumis à un prêt d’argent, mais à un contrat de location.

Quels sont les autres frais pris en compte? 

Les frais d’assurance

En France, l’assurance décès – invalidité, autrement appelée « assurance emprunteur » est rendue obligatoire par les établissements de financement pour tout crédit immobilier mais pas pour les crédits à la consommation. Depuis la réforme Lagarde de 2010, vous pouvez souscrire cette assurance auprès de l’établissement de crédit directement ou bien auprès de votre assureur habituel. Retenez bien que pour être acceptée par la banque ou l’organisme de financement, si vous prenez l’assurance auprès d’un tiers, elle devra offrir le même niveau de garantie ou de couverture que celui de l’établissement prêteur.

Bon à savoir : 
- Les emprunteurs peuvent changer d’assurance de prêt immobilier tous les ans depuis le 1er janvier 2018. Ce nouveau droit de résiliation annuelle est applicable à tous les emprunteurs ayant un crédit immobilier en cours de remboursement, quelle que soit la date de signature de leur prêt immobilier. Le nouveau contrat d’assurance souscrit en remplacement doit présenter un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance de groupe.
- Il existe d’autres assurances facultatives comme notamment l’assurance perte d’emploi.

Les frais de dossier

Ils sont à régler à l’établissement prêteur lors de la signature de l’offre de crédit. En cas de refus du crédit et du dossier de l’emprunteur, la banque peut également les prélever. 

Ces frais représentent le coût de l’analyse du dossier de demande de crédit. Selon les types de prêts et les banques, ils peuvent être fixes ou proportionnels au montant du prêt. Le plus souvent, le tarif bancaire appliqué va jusqu’à 1 % du montant financé.

Les frais annexes

Ils comprennent les coûts que la banque ou votre organisme de crédit doit payer pour votre demande de prêt : timbres fiscaux, frais d’enregistrement, etc. En règle générale, ils ne dépassent pas quelques dizaines d’euros.

Comment calculer le TAEG ?

Le calcul du TAEG dépend du capital emprunté, du taux débiteur fixe annuel, de la durée, de l'assurance ainsi que des frais de dossier.

Pour établir le TAEG, la banque doit rajouter au taux d'intérêt de base un taux qui traduit le rapport entre la totalité des frais obligatoires et le montant emprunté.


Par exemple, si vous empruntez la somme de 20 000 € sur une durée d'un an, et que votre banque pratique un taux d'intérêt de 5 %, vous devrez rembourser sur cette période la somme de 21 000 €, soit 20 000 € de somme de départ + 1000 € d'intérêts.

Mais à cela, il faut encore ajouter les frais de dossier, le coût de l'assurance et les frais de garantie, vous devrez rembourser en vérité plus de 21 000 € sur la période.

Si on considère que la totalité des frais supplémentaires est de 600 € et représente 3 % de la somme empruntée, le TAEG de votre prêt est donc de 5 % + 3 % = 8 %.

Votre prêt aura donc un coût total de 21 600 €, soit 20 000 € de capital + 1000 € d'intérêts + 600 € de frais divers.


 

Mis à jour le