En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. En savoir plus... Accepter
Qu'est-ce qu'un tableau d'amortissement ?

Qu'est-ce qu'un tableau d'amortissement ?

tableau-amortissement

Lors de la souscription d’un prêt personnel ou d’un crédit immobilier, que ce soit auprès d'une banque en ligne ou traditionnelle, il est important de savoir de combien seront nos mensualités et quel est le taux d’intérêt mais pas seulement. Il est aussi intéressant d’étudier l’amortissement de celui-ci avec l’aide du tableau d’amortissement. Mais Qu'est-ce qu'un tableau d'amortissement ? Quel est son utilité ? Quels sont les différents types d’amortissement ? A quoi sert un tableau d'amortissement ? Comment est constitué votre tableau d'amortissement ? Voici ce que vous devez savoir.

Qu'est-ce qu'un tableau d'amortissement ? Définition

Le tableau d’amortissement (également appelé échéancier ou plan de remboursement) correspond à l’échéancier de remboursement d’un prêt immobilier ou d’un crédit à la consommation. Il vous permettra donc de visualiser clairement ce que vous avez déjà remboursé et la part qu’il vous reste à rembourser pour solder votre crédit : le CRD, capital restant dû. Avec cet outil et pour les échéanciers de prêt immobilier, vous pourrez également retrouver en un coup d’oeil, un sous-total par année et le coût global de votre crédit.

Généralement, il est établi par l’organisme prêteur, c’est-à-dire l’organisme de crédit auprès duquel vous avez souscrit votre crédit. Il rend compte du montant que vous devez rembourser à chaque échéance de votre prêt. D’après le Code de la Consommation (art. L312-8), il est obligatoire qu’il figure au sein de l’offre de prêt qui vous est transmise par l’organisme de crédit. Le tableau contenu dans l’offre de prêt peut cependant être provisoire ou proposer un échéancier indicatif. En effet, les dates de déblocage des fonds ou de la première échéance ne sont pas toujours fixées à l’avance avec précision. Vous recevrez donc votre tableau définitif, lorsque ces dates seront connues, après le déblocage des fonds prêtés.

Ce tableau doit indiquer pour chaque échéance de prêt : le capital restant à rembourser, la mensualité de remboursement et son détail : la part du capital, la part des intérêts et la prime d’assurance. Dans tous les cas il comportera au minimum le numéro d'échéance (ou numéro de période), le principal (capital remboursé) et les intérêts et le capital restant dû. Parfois, vous y trouverez aussi la date de l’échéance.

Quels sont les différents types d’amortissement ? 

Il existe trois grands types d’amortissement possible : 

  • amortissement « in fine » : avec ce plan, vous remboursez en une seule fois, lors de la dernière échéance, la totalité du capital. Les autres échéances ne seront composées que des intérêts et de l’assurance. Ce type d’amortissement est très utilisé lorsque vous avez qu’une importante somme d’argent (dotation, etc.) va rentrer à la fin de votre prêt.
  • amortissement progressif : ici, vos échéances sont identiques tout au long de votre prêt. La part de capital sera plus faible au départ et augmentera au fur et à mesure du remboursement alors que vos intérêts, eux, seront dégressifs. En d’autres termes, ils seront plus élevés au départ et diminueront par la suite.
  • amortissement constant : avec ce type de plan vos échéances sont dégressives. Cela signifie qu’elles sont plus importantes au début du remboursement qu’à la fin. Vos échéances sont constantes et comportent toujours la même part de capital. En revanche, vos intérêts diminuent petit à petit puisqu’ils sont calculés sur le capital restant à rembourser.

Comment est constitué votre tableau d'amortissement ?

Avant de vous expliquer comment calculer l’amortissement de votre prêt, voici quelques termes cités précédemment à connaître : 

  • L’échéance : elle est composée de deux éléments principaux : le montant de vos intérêts sur une période donnée et votre mensualité, c’est-à-dire la part du montant du capital emprunté que vous remboursez.
  • L’amortissement : il correspond à la part du capital emprunté que vous remboursez chaque mois
  • Les intérêts périodiques : c’est la part de l’échéance correspondant aux intérêts dus pour la période concernée. Le montant de vos intérêts périodiques se calcule comme suit : Capital restant dû x Taux d’intérêt périodique qui est le taux d’intérêt annuel divisé par votre nombre de mensualités soit par exemple 2,99 ÷ 12 = 0,2491% si vous souscrivez un crédit sur 12 mois. 
  • Capital restant dû : c’est la part du capital qu’il vous reste à rembourser après le règlement d’une échéance.

Pour calculer l’amortissement d’un crédit, il vous faut donc avoir en tête le nombre de mensualités, le montant emprunté, le taux de votre crédit et le taux de votre assurance emprunteur

Pour vous donner un exemple, nous allons utiliser les données suivantes

  • montant emprunté : 15 000€ sur 48 mois (donc 48 mensualités)
  • montant des mensualités hors assurance : 15 000 ÷ 48 = 312,50 €
  • taux du crédit : 2,99% 
  • taux d’assurance : 0,30 %

Pour la première échéance cela donnera donc : 

  • Le taux débiteur périodique est de 2,99% ÷ 12 = 0,002491…%. Soit : 15 000 x 0,002491% = 37,38 € d'intérêts pour cette échéance
  • Le montant de la mensualité hors assurance est de : 331,95 €
  • Le montant de l'assurance est de 15 000 x 0,30% ÷ 12 = 3,75 €.
  • Pour obtenir le capital restant dû, il suffit de faire le calcul : 15 000 - (331,95 - 37,38) = 15 000 - 294,58 = 14 705,43€

SI vous ne souhaitez pas vous embêter avec ce calcul paraissant compliqué, vous pouvez utiliser notre simulateur de tableau d’amortissement. Il vous suffira d’y indiquer : 

  • le montant du prêt immobilier, 
  • la durée du prêt, 
  • le taux du crédit immobilier hors assurance, 
  • le taux de l'assurance de prêt immobilier.

Exemple de tableau d'amortissement

tableau-amortissement-exemple

A quoi sert un tableau d'amortissement ? 

Le tableau d'amortissement d'un prêt est un document très important à conserver. En effet, il peut vous être demandé en diverses occasions : 

  • avant de contracter tout type de prêt dans un autre établissement de crédit : une banque (ou autre organisme) est tenue de vous demander de justifier de tout crédit en cours, avant de décider de vous en octoyer un autre. Elle vous demandera donc de vous fournir le tableau d'amortissement en tant que justificatif. Cela lui permet notamment de s'assurer du capital restant dû et de la durée restant à courir du crédit et ainsi caculer votre taux d'endettement.
  • si vous avez besoin de faire la demande d'un dossier de surendettement : la commission de surendettement vous demandera de fournir ce document pour justifier des mensualités que vous devez rembourser chaque mois. Il faudra lui fournir les tableaux de surendettement de tous vos crédits en cours. 
Bon à savoir : tout établissement de crédit a l'obligation de fournir un tableau d'amortissement à l'emprunteur au moment où il contracte un emprunt. Si le tableau d'amortissement n'est pas fourni avec l'offre de prêt ou au déblocage des fonds, l'organisme est tenu de le fournir sur simple demande de la part de l'emprunteur sans que celui-ci n'ait à se justifier.

Tableau d'amortissement : où le retrouver ? 

Depuis le 1er octobre 2016, dans le cas d'un crédit immobilier, vous pouvez le retrouver dans la Fiche d'Information Standardisée Européenne ou FISE. Cette Fiche a été mise en place afin de vous simplifier la lecture d'une offre de prêt et la comparaison entre plusieurs offres de prêt immo. C'est un document qui a été normalisé au niveau européen pour contenir les mêmes informations quelque soit l'organisme prêteur. Elle doit vous être remise au plus tard lors de l'émission de l'offre concernée. Cette Fiche très complète se doit aussi d'être réalisée selon le plan défini par l'article R313-4 du Code de la consommation. Ce document doit contenir : 

  • les informations concernant l'emprunteur
  • les informations concernent l'organisme prêteur 
  • les principales caractéristiques du prêt comme le montant total avec et sans intérêts et assurances, sa monnaie, sa durée, son type (amortissable, hypothécaire, etc.), le type de taux (fixe ou variable), et enfin la garantie demandée (hypothèque, gage, caution, nantissement, etc.)
  • les informations concernant le taux d'intérêts et les autres frais (assurances, dossier etc.) 
  • les informations concernant les versements (montant, ...) et leur périodicité 
  • Le tableau d'amortissement ou échéancier indicatif
  • les obligations supplémentaires à respecter pour obtenir le prêt (domiciliation de salaire, ...) 
  • les informations concernant les conditions de remboursement anticipé 
  • les caractéristiques dites variables (transfert du prêt, rachat, réemprunt, etc.) 
  • les droits de l'emprunteur et notamment le délai de réflexion obligatoire 
  • les informations de contat pour une éventuelle réclamation 
  • les conséquences en cas de retard de paiement ou de non respect d'autres conditions
  • les informations concernant la législation applicable au contrat de crédit et la langue qui servira à communiquer pendant la durée de l'offre de prêt. Il y est aussi rappelé qu'un exemplaire du contrat de prêt doit être remis à l'emprunteur
  • enfin, la fiche doit mentionner le nom de l'autorité de surveillance de l'organisme prêteur ainsi que son adresse web.

 

 

Mis à jour le